Magazine Rugby

"Les gars, en face, ils sont comme nous, 15 bras, 15 jambes !" (1ère partie)

Publié le 31 mars 2008 par Ansolo
Parce qu'il est un sport collectif de combat, parce qu'il est pratiqué par des hommes (et des femmes) qui y mettent leur coeur, parce qu'il réclame de ceux qui y jouent courage et bravoure, le rugby se prête aux discours enflammés des entraîneurs, prêts à tout pour galvaniser leurs troupes.

Il y a de cela deux ans, le site Internet de l'hebdomadaire "Rugbyhebdo" demandait aux internautes d'écrire les plus belles paroles de coach entendues avant, pendant et après le match. Renvoi aux 22 a souhaité vous faire partager ces "paroles d'entraîneurs", toujours drôles, parfois poétiques, peut-être - de temps à autre - quelque peu enjolivées, qui ont fleuri sur les bords des terrains.

Aujourd'hui, première partie de ce florilège (attention, les propos sont parfois un peu...crus).

(NB Merci à Rugbyhebdo et à tous ceux qui ont laissé leur témoignage).

"Si aujourd'hui on gagne, c'est la victoire"

"Mouillez les crampons si vous voulez ne pas avoir d'ampoules"

"Il y en a que 2 qui parlent sur le terrain : le 9, le 10 et le capitaine"

"Si ça continue, il va falloir que ca cesse"

  "On va pas leur jeter l'eau propre!"
Variante : "On ne pas jeter le bébé avec l'eau du train"

 "Les gars va falloir monter au traineau"

 " Les gars, il va faloir s'y mettre, sortir les mains des poches parce que si vos couilles explosent, yen a un paquet qui deviendraient manchots!"

 « Attention les gars, ces mecs en face, ils sont champions de France d'Angleterre » (avant un match amical junior contre un club anglais)

 "D'accord on mène mais il faut garder les pieds sur la tête"..."Y a plus de 3/4 que d'avants dans les regroupements. C'est plus du rugby, c'est le Bolchoï en plein air."

"Allez les gars vous avez fait le plus dur, il vous reste le plus raide"

« Allez les gars, on débute le match à fond !
Et quand t'en peux plus, ... accélère ! »

"Si on gagne pas on a perdu"
"A partir de maintenant, on fait comme d'habitude!"

 «  Le résultat on s'en fout ce qu'il faut c'est gagner.

 "Et pendant quinze minutes, je veux voir quatre vingt gonzes sur le terrain !"

 « Putain les mecs, j'espère que vous avez les nerfs parce que les quinze gonzes en face ils racontent partout qu'ils ont baisé vos mamans !!! »
« Je m'en fou de qui gagne tant que c'est nous. »

 « Bon les gars, il faut rester ludique. »

 « Les gars c'est maintenant à partir de dorénavant !... »

 « On va faire un échauffement court mais bref ! »

 « Les gars, rater un placage, c'est comme enculer un copain, ça ne se fait pas! »

 « Aujourd'hui on a le couteau sous la plaie… »

 « Si ils nous prennent pour des jambons, on va être sec, on va pas se faire fumer et ils prendront l'air du pays !

« Aujourd'hui les gars! on gagne........ou on gagne!!! »

 " Les gars un maul c'est comme une partouze, si on est mal placé on se fait enculer"

 "A partir de maintenant on change rien !"

"Aujourd'hui, c'est 150 % dans les côtelettes"

 « Liééééés les gros!!!!!!!!
Le rugby c'est un sport de compact »

 « Aujourd'hui on fait du rugby rugbystique... »

 « Les gars, il faut descendre de notre pied d'estrade. »

« Les enfants, aujourd'hui on est là pour ouvrir la boite à souvenirs!!!! »

 "Les gars, il faut pas se mettre martel en tête", le capitaine s'est soudain senti le besoin de surenchérir : "et que ce soit Pierre, Martel ou qui que ce soit, c'est pareil !!!!!!!"

Du temps où on considérait que le 12 était le premier centre et le 13 le second: "les gars, faites gaffe au grand 12 qui joue 13."

"Eh les gars, on est pas là pour enculer les canards...." ou "on est pas là pour faire semblant..."
"Sur la première mêlée Peyo, je veux que ton pilier en face il tute le grillon"

 « Cet après midi vous avez carte bleue. »

 Lors de la distribution des maillots avant le match...
-coach : "n° 16 : Jean-Louis"
-Jean-Louis : " Ha non je rentre pas en premier !!"

Pendant un échauffement, dos au sol, en appui sur les avants-bras et guibolles tendues: "Et maintenant les gars, JOINTEZ les pieds!"

 « La victoire c'est PRIMOUNDIAL »

 « Le huit de devant, c'est cinq copains! »

 A la mi temps : "Les gars vu le score si on gagne pas ... c'est ratatouille de phalange pour tout le monde "

« Et les gars on oublie pas la règle des trois P:
POUSSER, PLAQUER,COURIR »

"Les gars, aujourd'hui c'est d'abord la défense, il fait pas beau, mais on va leur faire faire des soleils!"

 "Les gars aujourd'hui, je veux que le public quitte le stade debout!"

"A partir de maintenant, ceux qui ne seront pas là le dimanche, ne joueront pas le dimanche !!!"

« Les gars aujourd'hui je veux que des jobards, des tarés, des dingos……….Mais surtout les gars…… Surtout on reste LUCIIIDEUUU !!!!!!!!! »

« Putain, vu le temps pourri qu'il fait, vous avez intérêt à jouer vite pendant tout le match. Comme ça on rentrera plus tôt au vestiaire. »

En phase finale où la victoire était obligatoire pour continuer :
"les gars, si on perd aujourd'hui, c'est pas la peine de continuer..."

 " Allez on démarre pieds au plafond ! "

" On ne change pas une équipe qui gagne.....même si elle perd ! "

" Celui là il a pas inventé le fil a coupé l'eau tiède "

Le coach s'adressant à PH le talonneur:
"PH, aujourd'hui, faudra que tu mettes tes couilles la ou on mettrai pas nos pieds"

 "Putain les gros, j'comprends rien: Touche pour nous sur leur 22 m, cocotte de 30 mètres et on s'écroule a 5 mètres!!!C'est quoi ce bordel!!!"

« T'attrapes pas un ballon on dirait que t'as une scoliose en plaque ! »
« On va pas tenter le diable par la queue. »
"Les gars pour gagner, il va falloir les battre !"

 "Aujourd'hui, Stéphane en 9 et nico à la mélée !!"

 "Aujourd'hui, c'est le quinze de devant qui gagne le match !"

"Toi, l'arrière, ne t'isole pas tout seul! Isole toi à plusieurs"

 "On a plus d'une corde à notre sac."

 "Les dix premières minutes, je veux un quart d'heure de folie !!"

Dans l'en-but, à l'échauffement : le capitaine un peu tendu, visiblement pas très sûr de ses forces lance : " Eh, les gars, on craint pas la pression, ça fait comme les essuies glace, ça monte et ça descend..."

 Après un match perdu, le coach qui nous dit une fois dans le vestiaire :
"En 3 mots : Ri-Di-Cule" !
"Aujourd'hui les gars, vous avez de la merde devant les yeux!
Derrière j'ai les frangins à Ray Charles!
Devant j'ai les frangines à Gilbert Montagnier"

 « Dans le rugby il y a le groupé, le pénétrant et le groupe pénétrant! »

 "Putain les gars, un match, c'est 90 minutes!!!"
"Il faut pas qu'on soit les dindons de la fête !"
"Ya 13 à 6 ...si on continue comme ca a la fin match y aura 26 à 12!!!"
"Aujourd'hui les titulaires, c'est ceux qui commencent."
"Les gars en face ils doivent y croire 10 minutes, même pas... 15!"
« Putain les gars ! le premier qui met le nez à la fenêtre, on lui ferme les volets ! »

« Ce soir gégé vient pas, il a une entorse verticale ! »

 « Les gars, aujourd'hui, tout ce qui est par terre est pelouse. »

  « Aujourd'hui il ne va pas falloir prendre Lourdes à la légère !!! »

 « C'est le terrain de nous et on va leur montrer c'est qui! »

 « Aujourd'hui si on gagne c’est le gâteau sur la cerise. »

 M. Barriere, quelle est la valeur intrinsèque de votre équipe ?
....La valeur intrinsèque de mon équipe est la même qu'en terrain humide. »
R. Barriere entraineur du grand Beziers
« Bon les gars maintenant on va faire un peu de collectif ensemble. »
« De toute façon, vous risquez rien, ils peuvent pas vous faire un deuxième trou du cul ! »

  "Va falloir être agressif les gars! Dans le bon terme du sens..."

"Il y a trois catastrophes dans le monde : le cancer, le sida et les courses en travers ! "
« Le mettre à l'aile celui-là, c'est comme faire courir le Prix d'Amérique à un pottok. »

« Allez les gars, il faut qu'on y va, pourquoi ces mecs, il faut pas qui survit !!!!! »

« Dans un match, en moyenne, les 5 de devant doivent réaliser 1 tiers des placages. »

 Manu Diaz entraineur du RCT :
« Putain les trois de devants c’est simple !
Quand vous avez la balle vous contournez leur paquet par l'exterieur tout en restant dans l'axe. »
« Hé les gars vous êtes où ? ho putain faut pas les prendre pour des guiboles ces mecs !!! »

 « Je veux vous voir arriver comme des lances de rampement !!! »

 « Maintenant stretching, mettez vous dans la position du tailleur de haies. »

« Putain j'ai chopé un de ces bungalow (lumbago) »

« Les gars on commence à fond et on accélère progressivement ; dans le rugby il faut être podologue (pédagogue) . »

« S'ils sont hors jeu au sol , faites leur des césariennes du camembert !!! »

" Dézinguez les !!! Envoyez les sur le périph' "

" A trois contre deux, on doit les fourrer à tous les coups, surtout si on est profond "

 « Le premier centre va au contact, les deux autres centres nettoient ! »

 « Mettez vous dos à dos face à face. »

 « On est attendu comme le lait sur la soupe. »

 « Ils sont comme nous les gars, ils ont pas trois couilles. »

 "Restez concentrés dans votre vigilance..."

 "Eh les gars, si on marque les premiers on mènera au score."

 « Les gars on les presse jusqu'aux citrons après ils auront plus de jus... »

 " On va leur bouffer les couilles à ces gonzesses !! "


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines