Magazine

L'envol des gargouilles *

Publié le 06 novembre 2012 par Espritvagabond
En voyant cette gargouille, on serait tenté de croire qu'elle est millénaire... mais en réalité, elle est âgée de seulement sept siècles.
L'envol des gargouilles *
Malgré son âge vénérable - elle a vu passer les Rois et les Valets, les Archevêques et les Ministres - il lui arrive encore de s'envoler, une fois la nuit venue.
L'envol des gargouilles *
Je tiens l'information de cet oiseau, lui aussi plusieurs fois centenaire, qui a décidé de demeurer immobile il y a plusieurs décennies. À voir ce qui est arrivé à ses compagnons plus aventureux, on comprend cette sage décision devant le nouvel ordre des choses. Ses ailes s'impatientent, toutefois.
L'envol des gargouilles *
La vie des gargouilles n'est plus ce qu'elle était au Moyen-Âge. Parmi les plus jeunes, seules les plus téméraires s'envolent encore de temps à autre, tentant de faire attribuer leurs méfaits occasionnels à quelque phénomène naturel. Ces aventuriers de la nuit ont su résister aux attaques répétées d'humains revanchards.
L'envol des gargouilles *
Plusieurs se sont regroupées et organisent des vigiles. Chacun leur tour, quelques individus gardent une portion de ces vieux édifices qui les abritent depuis des siècles. À chaque 50 ou 70 ans, ils cèdent leur place à d'autres, pour pouvoir profiter eux aussi de la liberté de la nuit.
L'envol des gargouilles *
Il demeure encore aujourd'hui des créatures renégates qui refusent de se laisser intimider ou de se conformer à ce nouvel ordre des choses. On les aperçoit, parfois, le regard agressif, menaçant les passants, qu'ils espèrent retrouver une fois la nuit venue.
L'envol des gargouilles *
D'autres ont adopté la voie du mysticisme. Elles concentrent leurs efforts à tailler leurs ailes en observant le vol des anges, et espèrent que cette nouvelle spiritualité leur permettra de s'envoler vers un monde meilleur.
L'envol des gargouilles *
Peu importe leur vision du monde, chacune d'elles surveille le ciel, fixe l'horizon, toujours prête pour l'envol, attentive au moindre indice, à la première indication que l'heure d'un renouveau est enfin arrivé, que le règne des humains achève, que l'univers leur appartient de nouveau.
--
L'envol des gargouilles *Deux jeunes rigolos m'ont soufflé à l'oreille qu'on ne devait pas croire tout ce que le vieil oiseau raconte sur les gargouilles. Ils me disent qu'il est devenu peureux avec l'âge et qu'il fabule quand il parle de ses compagnons. Pour eux, la nuit est encore agréable; les méfaits ne sont jamais rapportés, ou passent pour des lubies de ceux qui en sont témoin. Pour ces deux-là, le monde de la nuit leur appartient encore et leur appartiendra toujours.
--
C'était L'Esprit Vagabond, dans l'univers des gargouilles de York.
--
* Le titre de ce billet est évidemment un hommage.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte