Magazine Cinéma

Lumière sur Amy Correia, chanteuse folk

Par Nada @nada

Peu voire pas connue en France, Amy Correia est une auteur-compositrice et interprète américaine née le 12 septembre 1968 à Lakeville (Massachusetts). J’ai eu la chance de faire sa connaissance la semaine dernière et c’est un véritable coup de coeur ! Talentueuse, passionnée et extrêmement sympathique, Amy a déjà sorti trois albums outre Atlantique et gagné plusieurs prix.

You Go Your Way lakeville Amy Correia paul masvidal cynic

Amy Correia a longtemps vécu dans le quartier chinois de New-York. Sa vie est alors faite de petits boulots le jour et de composition la nuit. Jouer dans les bars lui a permis de faire de belles rencontres et de signer chez Virgin Records mais elle n’enregistre pas de disque avec ce label, son premier album Carnival love sortant chez Capitol/EMI en 2000. C’est par ses propres moyens qu’elle produit le second, Lakeville, finalement paru en 2004 chez Nettwerk. Pour son troisième opus en revanche, You go your way (2010), Amy utilise le financement participatif (que nous connaissons en France grâce à My major compagny) où ce sont les fans qui misent sur les chanteurs auxquels ils croient). Ce nouveau système est très à la mode dans le milieu indépendant, les maisons de disques étant de plus en plus frileuses à signer les artistes inconnus.

Ses chansons douces et poétiques parlent de ses expériences, des personnes qu’elle a côtoyées, des lieux magiques qu’elle a visités.

Son talent est d’ailleurs reconnu dans le milieu artistique. Ainsi Amy a gagné trois Independant Music Awards en 2012 dont celui de la meilleure chanteuse folk. Parmi les membres du jury de cette 11ème édition on retrouve Keith Richards, Ozzy Osbourne, Pete Wentz, Suzanne Vega ou encore Tori Amos.

Proche de l’auteur-compositeur et interprète Paul Masvidal (Cynic/Aeon Spoke), Amy a collaboré avec de nombreux autres artistes  tels que Marc Cohn, chanteur folk américain titulaire de plusieurs Grammy Awards ou Norah Jones qu’on ne présente plus.

Angels collide (2009) :

Emission Grooveable Feast – Where musicians meet for dinner and a show (2011) :

Amy Correia était donc en visite en France en octobre dernier où elle a donné deux shows : le premier au Closing time bar (Paris) le 23/10 et le second au Lounge (Marseille) le 27/10. Outre son talent, son sourire et sa maîtrise de la langue française (teintée de son accent américain) ont suffit à charmer le public marseillais.

Les albums d’Amy Correia en téléchargement légal sur Virginmega.
Plus d’infos sur www.amycorreia.com ou sur sa page Twitter.

Alexandra… 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nada 1051 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines