Magazine Séries

Fringe – Episode 5.05

Publié le 06 novembre 2012 par Speedu
Fringe.S05E05.avi_001557763

An origin story

Saison 5, Episode 4 sur 13
Diffusion vo: FOX – 2 novembre 2012

Suite au drame de l’épisode précédent, chacun gère sa peine comme il peut mais Peter semble le prendre moins calmement que les autres …

Youpi ! J’avais raison la semaine dernière ! Peter a bien pété les plombs. Il fallait s’y attendre et c’est génial de le suivre dans sa rage et sa quête de vengeance qui le pousse à faire quelque chose d’extrêmement drastique comme de s’implanter lui-même un Goa Uld du futur (oui, bah j’y peux rien si j’ai pensé à Stargate avec cette scène ^^)

L’épisode nous permet donc de suivre la façon de gérer le deuil par Peter et c’est très agréable, principalement parce qu’il pousse la résistance à enfin agir concrêtement. Ce n’est pas que la quête des Betamax ne soit pas passionante (c’est même chiant), mais les voir agir activement est mieux tout de même. Peter veut quand même leur balancer un trou noir dans leur face de chauves. Si ce n’est pas de la résistance active, je ne sais pas ce que c’est. Et puis ça nous livre quand même un « fringe event » avec ce vortex du futur. Quand à l’inefficacité du trou noir, j’ai ma théorie. Comme le dit Walter, ça devrait les emmerder quelques années. Mais qui dit que le convoi qu’on voit ressortir 2 minutes après ne vient pas de 20 ans dans le futur du futur ? Genre le trou noir a fonctionné, ça les a emmerdé une dizaine d’années, ils ont remis le truc en place et pouf, ils renvoient les matériaux au même moment. C’est possible après tout. Et ça a plus de sens que les observateurs qui attendent plus de 20 ans dans le « présent » pour amener les dernières pièces à leur convertisseur d’atmosphère.

Fringe – Episode 5.05

Mais l’action se situe aussi dans ce superbe décor vide d’un appartement en rénovation (on fait des économies comme on peut du coté de la production). Les faces à faces avec l’observateur sont très bons, même si j’ai quand même un peu pouffé de rire devant son explication de l’oeil qui bouge à cause de la mouche sur la fenêtre. Même si ça se tient pour un observateur, c’est sorti un peu de façon ridicule quand même. Mais bon, on s’en tape un peu de l’observateur, c’est urtout les réactions de Peter qui sont intéressantes, persuadé de valoir les observateurs avant de se rendre compte que non et de tout sacrifier pour arriver à leur hauteur (et là, vu le titre de l’épisode, j’ai quand même peur qu’il fasse de Peter le premier observateur, dans une sorte de boucle est bouclée, façon la doomsday machine créée par Walter).

Le sacrifice de Peter est déjà très bon en soi mais il gagne encore plus en intensité avec le parallèle d’Olivia, très en retrait dans cet épisode, mais diablement efficce avec sa peine qui sort d’une autre façon que Peter. Les voir gérer de façon diamétralement opposée le deuil, le tout dans un montage parallèle fluide est excellent et surtout, le « I love you » final de Peter fait très flippant. Est-il encore sincère à ce moment-là ? Et pourquoi l’épisode s’arrête pile à ce moment-là ? C’est extrêmement frustrant ! Et c’est la preuve d’une belle réussite. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi impatient de voir la suite !

Bref, 9/10

Peter délivre ce que j’attendais comme réaction et c’était vraiment génial de le voir sombrer ainsi du coté obscur ! Vite la suite !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine