Magazine Brico

L'escalier de jardin

Par Quotatis

Si votre jardin a différents niveaux, ou bien s'il est en pente, il y a une solution simple qui est l'escalier de jardin. Cela devient rapidement indispensable pour bien se déplacer d'un endroit à l'autre.

Pour un jardin pentu pensez à des escaliers

Règles de construction
 

Il y a des règles de construction pour un tel escalier. Elles sont différentes de celles d'un escalier intérieur. L'escalier de jardin peut reposer sur la terre ou bien en l'air mais en tout, cas, vous aurez plus de choix pour réaliser vos marches.

  1. La hauteur de vos marches
La première des choses à prendre en compte, c'est la hauteur des marches. En effet, la hauteur des marches des escaliers de jardin se doit d'être plus petite qu'en intérieur. Si, dans les maisons et les appartements; on conseille une hauteur de 17 centimètres, pour un escalier de jardin, une hauteur de 12 cm peut convenir. Quoi qu'il en soit, on veillera à ne pas dépasser les 15cm, c'est-à-dire 2 cm de moins qu'à l'intérieur.

  2. La profondeur de vos marches

A noter que dans les escaliers de jardin, la profondeur de marche va aussi compter. Celle-ci doit être plus importante que pour l'intérieur (environ de 35 à 40 cm) et cela permettra aux passants de s'arrêter, quand ils montent ou quand ils descendent.

  3. La largeur de l'escalier
Quand à la largeur de l'escalier, elle doit être plus importante que pour un espalier d'intérieur, c'est-à-dire d’un mètre à un mètre et demi

Ainsi, un escalier de jardin est bien différent dans ses caractéristiques qu'un escalier d'intérieur. Il est beaucoup plus doux et moins abrupt. Il permet des déplacements sans problème dans l'espace du jardin.

  4. L'évacuation d'eau de pluie
Attention, dans tout escalier de jardin, il ne faut pas oublier de faire une pente, d'environ 1 cm. Elle servira à l'évacuation de l'eau de pluie

  5. Les matériaux

Toute personne dotée de quelques bons outils et de sens pratique peut construire un escalier de jardin, dont la conception est beaucoup moins technique que celle d'un escalier intérieur. Comme matériau de construction de base, on utilise du béton mais aussi souvent des rondins de bois. La préférence du béton vient du fait qu'il est stable, solide et résiste aux poussées de la terre. Sur le béton, on peut associer différents revêtements comme des dalles en pierre ou bien du carrelage (qu'il soit en terre cuite ou bien en grès cérame).

  6. Les différentes étapes de la construction

Avant de commencer, il faut tracer les contours de cet escalier, définir l'endroit où la terre sera enlevée, puis délimiter les marches. On obtient ainsi un quadrillage intéressant.

Après, utilisant une pelle, vous allez former les marches. Cela permettra de créer la base de la structure. Avant de poser la base en béton, il sera nécessaire de solidifier le sol avec du sable tassé ou une couche de béton coulée sur un lit de pierre.

Dans un escalier béton, il y a la fondation, puis les briques qui peuvent servir de contremarche et le carrelage.

D'autres articles concernant l'aménagement de votre jardin:
- De la pelouse au pied de votre escalier
- Terrasses et patios
- Les allées de votre jardin

Besoin de professionnels dans votre région:
- Jardinier
- Paysagiste 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Quotatis 192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte