Magazine Football

Milan – Malaga : Encourageant mais pas suffisant!

Publié le 06 novembre 2012 par Passionacmilan

Patooo Dans l’antre de San Siro, pour une soirée européenne, le Milan AC reçoit Malaga avec une équipe légèrement remaniée par rapport à celle qui jouait contre le Chievo Verone. Pato remplace comme nous pouvions nous y attendre il Pazzo, tandis que De Jong est finalement aligné aux côtés de Montolivo. En défense, nous avons le droit de revoir Mexès aux côtés de Bonera de retour de suspension. C’est donc le 4-2-3-1 approuvé par tous qui est reconduit dans la continuité des bons matchs précédents. La victoire est l’objectif clairement affiché ce soir pour éviter de décrocher par rapport à cette première place et assurer une qualification. A noter qu’exceptionnellement, Tonton Berlusconi ne passe pas sa soirée devant sa télévision et au téléphone mais est bel et bien au stade pour ce match de ligue des champions.

Le début de match montre une équipe de Malaga qui joue haut et pose de nombreux problèmes au Milan qui n’arrive pas à développer et imposer son jeu. A la 7e minute, Abate sort sur blessure et est remplacé par De Sciglio : premier coup dur pour Milan ! Nous sommes alors reparti pour longue période de possession pour Malaga avec quelques occasions de Bojan ou encore Emanuelson sur coup-franc formidablement repoussé par Caballero. C’est à la 40e minute que le Milans se verra punir après une action menée par le petit (et non moins talentueux) Isco qui, entouré de 3 joueurs milanais, parvient à décaler pour Eliseu qui n’a plus qu’à ajuster Abbiati après avoir pris de vitesse Constant. Un but qui vient conclure une première mi-temps dominée par Malaga mais qui laisse un goût amer aux vues de certaines occasions milanaises.

La seconde période sera plus animée côté milanais même s’il y a encore beaucoup d’approximation. La recette est la bonne mais les joueurs n’arrivent pas à faire la différence. Montolivo, en véritable chef d’orchestre tente au mieux de construire le jeu en élargissant avec De Sciglio et Constant qui débordent sur les ailes mais sans réussite. Le facteur décisif El Shaarawy n’est pas dans son match ce soir et cela se ressent. Il est remplacé à la 60e minute par Boateng qui avait montré quelques bonnes choses contre le Chievo. A ce moment de la partie Malaga se contente de défendre ses 3 points glanés à l’extérieur et c’est Milan qui pousse de toutes ses forces comme avec Mexès, qui se retrouve ailier, pour adresser un centre qui ne peut être envoyé qu’en corner par Caballero. Mais l’égalisation milanaise interviendra à la 71e minute sur un service côté gauche de Constant, après avoir débordé son vis-à-vis, dépose au second poteau un centre sur la tête de notre Papero qui débloque son compteur but cette saison et redonne espoir au Milan. Un but qui, nous l’espérons tous, va le libérer dans les prochains matchs et lui redonner confiance. Malheureusement le reste de la partie nous montrera quelques efforts milanais pour faire la différence mais les nombreux approximations et une défense de Malaga assez basse viennent annihiler toutes les tentatives d’offensives milanaises. Le match avance et le score reste le même jusqu’à ce qu’Howard Webb décide de mettre un terme à cette partie.

Le fait de revenir au score, de montrer une prestation honorable contre le leader du groupe C sont des points positifs avec surtout une confirmation de ce 4-2-3-1 qui semble vraiment avoir trouvé un certain équilibre avec cet effectif. Cependant nous aurons un petit goût amer suite à ce but d’Eliseu qui, sur un naufrage collectif de la défense, permet à Malaga de finalement marquer sur l’une de ses seules occasions de la partie.

Les notes :

Abiatti (6): Toute la défense est prise de court par la sublime passé d’Isco sur le but, il perd un face à face et n’a rien à se reprocher, à part une sortie hasardeuse ou il met les poings alors qu’il peut facilement l’attraper.

Abate (/) : Sors sur blessure à la 6e.

Bonera (5,5) : Comme toute la défense il est absent sur le but et fait toujours aussi peur face à des petits rapides tels que Saviola ou Joaquin.

Mexés (6,5) : Un peu plus rassurant que son compère en défense, il se permet même quelques montées et est bon sur les duels aériens.

Constant (7) : La bonne surprise du match : Magnifique passe de pour Pato, plusieurs débordements intéressants même si parfois il garde trop la balle. Néanmoins fragile défensivement (3 petits ponts sur lui minimum) mais il n’est pas latéral de métier donc on lui ampute ces erreurs de débutant.

De Jong (6) : Comme d’habitude : interception, jeu court, jeu en retrait. Carton sévère (comme les autres d’ailleurs).

Montolivo (8) : L’homme du match. Défensivement plusieurs ballons magnifiquement interceptés, plusieurs duels gagnés. Offensivement plusieurs louches et centres sublimes et même ses passes normales sont en profondeurs, ce qui pousse l’équipe vers l’avant. Il nous en faut deux. ou onze.

Emanuelson (6) : A part un magnifique coup-franc en première période rien à signaler, un peu brouillon mais vaillant.

Bojan (7,5) : Dans la continuité de ses matchs précédents, il dribble avec une facilité déconcertante et joue souvent intelligemment. Les autres fois il est un peu égoïste, notamment en première période où il aurait pu offrir la balle d’égalisation au pharaon.

El Shaarawy (4,5) : Même s’il mérite 8 sur l’ensemble de ce début de saison, il ne faut pas cacher qu’il n’a rien fait dans ce match, ses seuls ballons ont été lamentablement perdus (avec des crises d’arcalys sur le chat). Par contre j’ai trouvé que les milieux cherchaient beaucoup plus Emanuelson que lui, c’est symptomatique ?

Pato (6,5) : Il monte en force avec ce premier but tant espéré, néanmoins il perd encore beaucoup de ballon et ne pèse pas vraiment sur la défense comme le faisait Ibrahimovic (4 passes décisives face au Zagreb).

Remplaçants :

De Sciglio (5,5) : Sa fin de match est indigne des espoirs placés en lui : mauvaises relances et mauvais choix. Mais on met ça sur le compte de la jeunesse.

Boateng (5) : il rentre à la place d’El Shaarawy et ne fait rien concrètement de mieux que lui, si ce n’est qu’en bougeant beaucoup on le voit plus ; le +1 est dû à une belle action contrôle frappe dans une position délicate qui aurait pu finir au fond des filets.

Robinho (/) : Personnellement j’aurais aimé voir Pazzini qui avait marqué face au Chievo et qui est un 9, ce qu’il manquait au Milan en cette fin de match. Voire Yepes. Mais pas Robinho qui n’a pratiquement rien fait.

Cartons jaunes: De Jong (34e) ; Emanuelson (42e) ; Montolivo (53e).

Merci a La Fée Clochette pour le résumé.

Partagez l'article :
  • Print
  • Twitter
  • Google Bookmarks

Article rédigé par Akram
Nombre de lecture(s) : 493


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines