Magazine Côté Femmes

Énervement (sans lexomil inside)

Par Lisbeth_hugen

Petit billet énervé. Veuillez m'excuser.

Je vous avoue que le débat actuel sur le mariage homosexuel me met hors de moi tant j'entends des stupidités et tant les gens mélangent avec vigueur les choux et les carottes afin de tenir des discours totalement inaudibles, d'user et d'abuser de la démagogie (Jean-François Copé si tu m'entends : la démagogie populo ne nourrit pas le débat mais contribue à le tirer vers le bas). Je vous avoue que d'entendre à tout va qu'un enfant a besoin d'un père et d'une mère pour se construire, s'équilibrer et grandir me sort franchement par les trous de nez. Je n'ai pas été élevée par un couple homo mais je suis issue de ce que l'on appelle pudiquement "une famille monoparentale". Je me lève et j'avoue tout : je n'ai pas eu de "référent masculin" (vade retro satana). Est-ce que ça fait de moi quelqu'un de plus névrosé que la moyenne, je n'en suis pas si sûre bien que je ne sois pas la plus objective pour juger de cela, j'en conviens !

A mon grand bonheur, l'Eglise tente de s'immiscer dans le débat avec autant de subtilité qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine afin de nous rappeler les fondements du mariage qui doit, je vous le rappelle, unir un homme et une femme afin ensuite d'élever de beaux enfants (avec une raie sur le côté pour les garçons et un serre-tête pour les filles - bon okay je fais peut-être un peu de démagogie aussi) dans une cellule familiale équilibrée. Il est d'ailleurs assez ironique de recevoir des leçons de personnes qui ont justement renoncé à fonder une famille pour rentrer dans les Ordres. De plus, j'aimerais que l'on m'explique ce qu'est l'équilibre car il me semble que c'est une notion hautement subjective et qu'il est a priori difficile de définir LE modèle d'équilibre parfait (ou alors si quelqu'un a la recette je suis preneuse et je lui conseille de la faire breveter rapidement) (sinon je lui piquerai et je deviendrai richissime).

A écouter tout ce beau monde, il semble qu'il n'y ait donc qu'UN schéma : Papa, Maman et les enfants. Mais dois-je rappeler le taux de divorce ? Le nombre de familles monoparentales ? Le nombre de familles composées de deux papas ou de deux mamans et qui vivent dans un cadre juridique inexistant ? Les familles recomposées ? Est-ce que tous ces schémas familiaux font des générations de déséquilibrés ? Je réponds avec certitude : NON. Soyons des optimistes, des grands fous même et faisons le pari que la différence nourrit, rend plus tolérant et plus ouvert sur le monde !

Il n'y a pas UN schéma mais DES schémas dans lesquels chacun tente de trouver sa place et de maintenir l'équilibre comme il le peut. L'idéal n'existe pas, on tend tous à le trouver d'une manière ou d'une autre et c'est ce qui fait la richesse du monde. Du moins, je le crois de toutes mes forces. Le mariage a bien évolué, il interdisait au départ les mariages mixtes et entre religions différentes. Puis, le mariage civil a été instauré en 1792 et le divorce est définitivement établi en 1886. L'institution du mariage n'a plus évolué depuis bien des années, il serait peut-être temps de la dépoussiérer ?

Pace


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lisbeth_hugen 1363 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte