Magazine Caricatures

Nicolas Sarkozy-François Fillon : la réconciliation !

Publié le 01 avril 2008 par Dominik89
On croyait les deux hommes définitivement fâchés pour cause de courbes sondagières diamétralement opposées. Fillon reprochant implicitement à Sarko son côté Bling-bling tandis que notre omni-président ne supportait plus la montée en flèche de la cote de popularité de son premier ministre. Il faut dire qu'il l'avait placé pour faire de la figuration, pas pour être adulé par les foules de droite. Nicolas Sarkozy-François Fillon : la réconciliation !
Fillon
, quant à lui, souffrait de se voir perpétuellement rabaissé par celui qui l'avait nommé, se faisant traiter de collaborateur ou pire encore. Leur conflit s'était embrasé lorsque Fillon avait déclaré que la France était en faillite alors que le mari de Carla Bruni (nue un peu partout) tentait de nous faire croire que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Comme les indicateurs politiques virent tous au rouge les uns après les autres, le premier ministre
se raccroche au seul qui  soit à peu près bon : le chômage. En effet, il baisse structurellement depuis plusieurs années car la génération des baby-boomers commence à partir en retraite. Il ne s'agit donc nullement d'une conséquence de la politique gouvernementale et même s'ils se contentaient de ronfler comme de vulgaires sénateurs en séance, le chômage continuerait de s'étioler. Méfions-nous quand même des déclarations péremptoires comme Fillon ce matin sur RTL clamant que les chiffres sont les meilleurs depuis 25 ans ! A l'époque, le nombre de chômeurs n'était pas calculé de la même façon et si on avait conservé les mêmes critères, nos chiffres seraient beaucoup moins bons. Pour être plus précis, au lieu de 7,5 %, on serait plus proche de 15 %.
Néanmoins, le chômage baisse, mais le nombre de retraités
explose. Cela n'empêche nullement Fillon de proclamer que la baisse du chômage va régler tous les problèmes économiques du pays. Il est clair que ça les améliorerait considérablement comme lors de la période où Jospin était premier ministre. Nos caisses sociales étaient alors excédentaires, mais on l'oublie, préférant accréditer la thèse droitière d'une Gauche qui ne sait pas gérer le pays.
Fillon nous a aussi reparlé des économies à faire, mais apparemment, ça ne concerne que les fonctionnaires de base, car concernant les dirigeants, on a vu le budget de fonctionnement de l'Elysée passer de 10 à 100 millions d'euros par an ; on a vu le salaire présidentiel augmenté de 172 %
; on a vu la durée d'indemnité des députés battus passer de 6 mois à 5 ans etc.
Enfin, c'était le prix à payer pour que Fillon
et Sarkozy se réconcilirent, ça valait donc la peine, non ?

Dominik


PS : POISSON D'AVRIL, ils se détestent toujours autant !

Tags : François Fillon, Nicolas sarkozy, Carla Bruni nue, Bling-Bling, chômage, France en faillite, économie, fonctionnaires, popularité, sondage, Lionel Jospin, budget de l'Elysée

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominik89 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte