Magazine Sport

La France mate l’Italie

Publié le 15 novembre 2012 par Ptimek

Dans ce choc tant attendu, après la belle prestation livrée face à l’Espagne, la France de Didier Deschamps a réussit à battre l’Italie chez elle (1-2). Les Bleus montrent de la constance depuis plusieurs matchs. Le bilan face aux 2 derniers finalistes de l’Euro 2012 est donc très positif.

Malgré la passion qui anime la lutte fratricide franco-italienne, on a assisté à un match correct. Si l’Italie a mieux commencée, avec vingt premières minutes de nette domination, la rencontre s’est équilibré par la suite.

Il faut dire que l’équipe de France montre un nouveau visage depuis plusieurs semaines. Combatifs, orgueilleux et portés vers l’avant, les Bleus sont de nouveaux conquérants et montrent surtout un été d’esprit plus en adéquation avec une sélection nationale.

Après avoir fait le dos rond et encaissé un but par Stephan El Shaarawy (1-0, 35e), les Bleus n’ont pas sombrés et sont même rapidement revenus au score grâce à un but de Matthieu Valbuena (1-1, 37e). L’ailier de poche a parfaitement déposé son adversaire avant d’enrouler sa frappe pour trouver la lucarne opposée de Sirugu.

Les Bleus prennent leu jeu à leur compte au retour des vestiaires et Ribéry se montre un peu plus incisif, avant d’êtr remplacé par Jérémy Ménez. C’est justement le parisien qui est à l’origine du second but. Après un débordement, Ménez centre pour Patrice Evra. Son tir maladroit se transforme en centre pour Gomis qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but de Sirigu (1-2, 67e).

Les Italiens auront quelques occasions pour revenir au score mais la vigilance d’Hugo Lloris ou l’assurance de la paire Sakho-Koscielny préservent le score. Une victoire en terre italienne, même en match amical, revêt une saveur particulière. Idéal pour terminer l’année internationale et poursuivre la belle série d’invincibilité.

Malgré les absences de Karim Benzema et de Yohan Cabaye, les remplaçant ont tenu leur rang. Valbuena a été repositionné dans l’axe mais avec une grande liberté de déplacement et Moussa Sissoko a pris le côté droit. Si Olivier Giroud n’a pas fait un grand match, il a occupé les défenseurs centraux avec sa présence dans la surface.

Valbuena le détonnateur

Très bon en club et souvent décisif sous le maillot de l’équipe de France, Matthieu Valbuena n’en ai pas pour autant devenu un titulaire indiscutable. Certainement handicapé par un physique léger et une tendance à se retrouver rapidement au sol, le Petit Vélo marseillais montre pourtant qu’il a l’étoffe d’un grand.

Sa prestation face à l’Italie ne fait que confirmer ses bonnes sorties sous la tunique bleue. Toujours à 200% lorsqu’il entre sur la pelouse, le petit Valbuena gagne à être plus souvent titulaire chez les Bleus. D’autant plus que, contrairement à un Jérémy Menez, il s’inscrit davantage dans le collectif. Il a parfaitement tenu son rôle de meneur de jeu, multipliant les déplacement pour se rendre disponible.

Digg Digg

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine