Magazine Humeur

Commentaires sous l’article: — Anatole France écrit:...

Publié le 16 novembre 2012 par Maaarine

sexe faible | ignorants | 16.11.12 ∞

Commentaires sous l’article:

Anatole France écrit: “Après, ce n’est qu’une question de choix. Et n’en déplaise aux fémisistes d’arrière-rang, il y a beaucoup plus de femmes que d’hommes qui SOUHAITENT passer toute la jeunesse de leur progéniture à la maison. Je pourrais même dire qu’elles exploitent leur mari, le forçant à travailler pour deux…”

Si ce n’est qu’une question de choix, pourquoi l’homme ne choisit-il pas d’envoyer la femme travailler à sa place afin de ne plus être si terriblement exploité par celle-ci? Je suppose que beaucoup d’hommes souhaitent être exploités.

Beriamel écrit: “imposer des quotas hommes/femmes est absurde. Bientôt on imposera des quotas Blonds/chatains, grands/petits, yeux bleux/yeux marrons, etc…. Tout cela vire au racisme. Et que fera-t-on dans les sociétés gays ou lesbiennes. De la vraie absurdie “

Comparaison absurde + “racisme” qui n’a rien à faire là + omg les gays nous envahissent = commentaire tout à fait pertinent qui la postérité nous enviera.

Germain Pirlot écrit: “Quid des lesbiennes quant aux quotas ??? Doivent-elles être reprises parmi les femmes ou parmi les hommes ???”

Information exclusive: les lesbiennes sont des hommes.

Abdelaziz Benmili écrit: “Perso ma moukère s’occupe du ménage et ses journées sont bien remplies. Si tous les ménages faisait comme moi il y aurait du travail pour tout le monde”

Vu le nombre de toilettes à récurer, je m’étonne que des femmes soient au chômage.

Antikeynesprofriedman écrit: “Je propose un quotat de chats parmi les chiens policiers”

Parce que les femmes n’ont rien à faire parmi les hommes chefs d’entreprise.

Commentaires sous l’article:
—
Anatole France écrit:...

Source: lalibre.be


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maaarine 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog