Magazine Football

Victoire facile du R & O 42-7 contre Acadia en demi-finale canadienne

Publié le 18 novembre 2012 par Raton66

Victoire facile du R & O 42-7 contre Acadia en demi-finale canadienne

Vincent Plante soulève la Coupe uteck, mais ce n'est pas celle-là que les joueurs veulent!

Rendez-vous à Toronto!
Par Soraya & Ben
Malgré un départ lent et hésitant, le R&O a su progressivement installer son attaque pendant que la défensive tenait le fort sans difficulté. Le 1e quart ressemblait vraiment à une partie de ping-pong entre botteurs! Notre attaque, très erratique par la passe tardait à prendre son envol. Pendant que notre front offensif prenait progressivement le contrôle par le jeu au sol, souvent trop basses, les passes de Tristan Grenon n’atteignaient pas leur cible et laissaient nos receveurs de passes impuissants. On pouvait entendre du mécontentement dans la foule : les attentes sont élevées! Ainsi, sur notre 4e possession en attaque, nous réussissons enfin une belle série de jeux (12 jeux, 72 v.) qui se soldent par un placement de Boris Bede sur une distance de 12 v.! Le choix de jeux de Glen Constantin était très conservateur selon nous. En effet, nous étions à moins de 2 v. d’un premier jeu et les buts à la ligne de 5 de nos adversaires! Nous vous laissons le soin de vous faire votre propre opinion!
La situation fût bien différente au 2e quart. Dès le début, une course de 13 v. de Maxim Boutin, une passe spectaculaire de 51 v. à Yannick Morin-Plante et une course de 3 v. de Christophe Normand pour un TD. Seulement 58 secondes du 2e quart s’étaient écoulées! Le ton était donné. L’attaque de Justin Ethier se définit vraiment par une combinaison de jeux au sol, de passes dans le flanc et de longues passes en exploitant le bras de T. Grenon et la rapidité de nos receveurs de passes! La défensive très conservatrice des Axemen voulait justement contrer ce très long jeu de passe, qui fait très mal à nos adversaires depuis quelques mois. Ils ont payé cher leur stratégie en se faisant « piler dans face » par notre grosse ligne offensive et nos porteurs de ballon! Au sol, le R&O a amassé 321 v. sur 45 portées pour une moyenne globale de 7,1 v. par portée. Même prévisible, notre attaque au sol a su dominer nos adversaires tout au long du match, grâce à d’excellents blocs de notre ligne et de nos receveurs de passe. L’effort était global et la domination physique de nos gros bonhommes était totale.
Que dire de plus sur notre attaque? Tristan Grenon a su se raplomber de très belle façon après un départ chancelant, en complétant 16 de ses 23 passes (70%), 3 passes de touché et aucune interception! Le receveur de passe le plus utilisé hier fût le très rapide Matthew Norzil   , avec 9 passes pour 148 v. de gain. Tout au long du match, ce dernier a fait face à une défensive très conservatrice de son côté. Les Axemen jouaient une défensive « prevent » en s’assurant bien que T. Grenon ne soit pas en mesure d’exploiter la longue passe avec M. Norzil. La stratégie a très bien fonctionné, mais le R&O a su mettre le ballon entre les mains de son meilleur receveur de passe en exploitant les zones courtes et en laissant Norzil faire le reste avec sa vitesse! Nous aimons beaucoup l’idée de remettre le ballon à Norzil dans le flanc, ou dans les zones ou il a un minimum d’espace pour s’exprimer. Par contre, nous n’avons pas beaucoup aimé le voir recevoir des passes dans la boîte, à la hauteur des secondeurs adverses. Ce type de passes est très utiles lorsque la défensive adverse fait blitzer ses secondeurs et laisse le centre complètement libre, mais ce n’était pas le cas hier. Résultat des courses : M. Norzil attrapait le ballon et se faisait immédiatement frapper par un joueur plus lourd et plus fort que lui. Sur un tel jeu, M. Norzil est resté au sol après s’être vertement fait frapper par l’adversaire. Nous étions en panique! Imaginez la Vanier sans M. Norzil! Pourquoi prendre la chance de le blesser en l’envoyant sur de tels « passing routes »? Heureusement, notre receveur de passes étoile s’en est bien tiré.
Parlant de receveurs de passes, notons la superbe attrapée de Yannick Morin-Plante qui a su s’ajuster à la bombe de 51 v. de T. Grenon. Cette passe est survenue sur un « play action » qui a fait mordre la défensive des Axemen. Le message du R&O était : « vous portez une attention particulière à Norzil? On a la vitesse et la profondeur pour vous faire payer autrement! ». Notons le beau retour de Julian Bailey, qui a bien fait en attrapant 2 passes pour 33 v. de gain, dont une pour un TD de 24 v. Pas certain pour la danse, mais les mains sont définitivement solides (smile).
Contribuant autant par la course que par la passe, Maxim Boutin a définitivement été le joueur du match du côté du R&O! Avec 25 portées, 213 v. de gain pour une moyenne de 8.5 v. par portée, Maxim a démontré son explosion et sa capacité à prendre de gros « hits » lors de ce match. Nous avons apprécié la façon avec laquelle il explose dans le trou que lui offre sa ligne et la façon avec laquelle il sait suivre ses bloqueurs pour maximiser son gain (sans jeu de mot plate). Comme si ce n’était pas suffisant, Max Boutin s’est aussi montré très fiable en réception de passes en captant 3 passes pour 30 v. de gain et un TD. La combinaison Boutin-Normand a été dominante! L’imposant Christophe Normand confirme match après match le potentiel que nous voyons en lui. Massif (6pi2, 240 lbs) et rapide, il sait faire le bon changement de direction dans le champ arrière afin d’exploiter ce que la défensive lui offre. Lorsqu’il atteint la tertiaire, il peut trainer 1 à 2 joueurs sur lui afin de gagner 5 à 10 v. supplémentaires. C. Normand a réussi 48 v. de gain sur 5 portées et 1 TD pour une moyenne de 9.6 v. par portée. Légèrement blessé au cours du match, Christophe a été écarté du jeu par mesure préventive en 2e demie. Espérons qu’il sera de la Vanier.
À court de porteurs de ballon, et ne voulant pas surtaxer Max. Boutin, le R&O a aligné une formation « Wildcat » sur les situations de 1er et 10, en insérant le QA recrue Antoine Leduc. Doté d’un talent indéniable pour la course au sol, nous avons pu observer A. Leduc « tricoter » pour faire de bons gains au sol (44 v. sur 8 portées pour une moyenne de 5.5 v. par portée). Nous croyons qu’il n’a jamais été question pour notre CO de faire passer le ballon à A. Leduc. À preuve, T. Grenon revenait systématiquement sur le terrain en situation de 2 et plus de 2 v.
Par cette stratégie, le R&O voulait peut-être semer la confusion dans la tête de nos adversaires. Sachez que le R&O sème aussi la confusion dans la tête de leurs fans quand il entre Charles Lambert pour faire du « wildcat » au 4ième quart!!!!!
Pendant que notre attaque s’impose physiquement, notre front défensif ne concède absolument rien par la course. Outre les quelques portées de Kyle Graves (7 portées pour 69 v.), vraisemblablement issues de jeux improvisés, les Axemen n’ont rien produit par la course. En effet, au total, les Axemen ont seulement produit 90 v. au sol. Si on soustrait la performance de Kyle Graves, il reste 21 v. pour un total de 18 portées! Ça fait pas une grosse moyenne ça! Encore une fois, Coach Fortier a gagné son pari d’arrêter le jeu au sol de notre adversaire en tentant de le rendre unidimensionnel. À notre surprise, les Axemen se sont obstinés à courir le ballon!
Présentant une défensive 4-3 avec comme secondeurs Mathieu Masseau, Erick Morin et Fredo Plesius sur les situations de 1er et 10, le R&O n’a pas démontré autant de respect pour le jeu aérien de K. Graves que pour celui du V&O de Sherbrooke. En situation de 2 et long, le R&O retombait sur sa défensive « Nickel » en remplaçant E. Morin par T. Bourassa. Ce dernier a encore été utilisé sur les blitzs de la tertiaire. D’ailleurs, malgré l’absence de sac du quart, le R&O a amené plusieurs blitzs des secondeurs et de la tertiaire lors du match. La grande mobilité du QA Graves a su déjouer cette stratégie. Tout aussi mobile, Quinlan saura sans doute lui aussi déjouer une telle stratégie. Coach Fortier devra être très créatif contre les Marauders la semaine prochaine.
Nous avons aimé le travail de la tertiaire. Agressive sur le ballon, elle n’a pas facilement concédé les zones courtes, tout en maintenant une bonne couverture sur les jeux profonds. D. Noêl et Max Ducap ont été solides et leur contribution sera très importante la semaine prochaine. Seul ombre au tableau, Max Ducap a mordu de façon excessive à un « play action » en se précipitant en renfort à l’opposé du terrain pour ensuite voir le QA Graves lancer une passe à un receveur complètement seul dans sa zone pour le seul TD des Axemen. Max s’en voulait … Forte et résiliente, l’offensive du R&O a su répliquer aux Axemen dès la série suivante à l’attaque. 5 jeux et 73 v. plus loin, le R&O répondait. On aime ça!!!
Notons le bon travail en défensive de Vincent Desloges solide contre la course, de Arnaud Gascon-Nadon qui malgré l’absence de sac a su déranger le QA Graves et produire 2 plaqués pour des pertes de terrain. La présence de ce dernier et de Fredo « nightmare » Plesius a défini l’identité de l’excellence de la défensive du R&O ces 4 dernières années. Ils vont certainement nous manquer et leur présence marquera à jamais l’histoire du R&O! Merci les boys pour toutes ces belles années au PEPS!
De façon générale, la performance de la défensive du R&O est le résultat d’un effort d’équipe. Tout le monde a bien joué et c’est de bon augure pour la Vanier!
Les US ont été solides malgré l’absence de G. Rioux. Max Ducap a su relever le défi en remplacement de Guillaume. Boris Bede a été solide sur ses dégagements en présentant une moyenne de 41 v. sur 7 dégagements. Boris a retrouvé l’aplomb que nous lui reconnaissions lors du camp d’entrainement cet été.
Outre Fredo Plesius et AGN, nous tenons à remercier Dominic NoëlFélix Bisson-Audet Mathieu Bouvette et Jonathan Drolet pour leur contribution au succès du R&O. Une mention spéciale à Dominic Noël qui s’est sacrifié physiquement pour l’équipe en jouant plusieurs matchs malgré des blessures. Un vrai guerrier! Chapeau Dominic, et merci d’être revenu pour une dernière danse …
Maintenant, vos partisans sont derrière vous pour le match ultime! Nous sommes confiants, nous sommes Le R&O … Go get it!!!
All the way
FTF

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raton66 5490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte