Magazine High tech

Perspectives mobiles : Acte 13 - Quaero Mobile

Publié le 01 avril 2008 par Davidmas
Il y a deux semaines la Commision européenne a autorisé le financement publique des moteurs de recherche Quaero et Theseus respectivement à hauteur de 99 millions d'euros et plus de 100 millions d'euros.
Initialement, le projet Quaero consister à développer un moteur de recherche en s'appuyant sur une synergie franco-allemande afin de réaliser un outil européen pour la recherche sur Internet.
En effet, les initiatives dans ce domaine, sont largement dominées par de puissantes sociétés américaines qui disposent à l'heure actuelle d'un monopole sur l'archivage et la recherche des données.
Cependant, les divergences entre les deux états n'ont pas permis de définir de façons cohérentes les ambitions de ce projet.
Ainsi, Quaero est devenu le projet français avec une très faible participation allemande et Theseus est le programme de moteur de recherche allemand...
On regrettera peut-être à l'avenir qu'il n'y ait pas eu de consensus voire même une plus grande association avec les autres membres de l'UE ... L'ambition affichée du projet est pourtant européenne.
Le groupe d'électronique français, Thomson va donc piloter le développement de ce moteur de recherche français, en collaboration avec le CNRS et l'Institut de la Recherche Informatique (l'INRIA).
De nombreux acteurs tels que des groupes industriels, des instituts et des Universités sont associés aux cinq phases du programme...
Bref, ce qui est intéressant par rapport à l'actualité telecom, est le fait que le projet Quaero intègre dans son déploiement une partie mobile... comme le montre le schéma ci dessous.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.
Notez que les dernières étapes sont pilotées par le moteur de recherche français Exalead et France Télécom Orange pour ce qui concerne le volet mobile de Quaero.
Comme beaucoup d'experts le pensent, il est difficile d'imaginer que Quaero devienne rapidement plus puissant que Google... D'abord j'ai cru comprendre que ce n'est pas l'objectif primordial.
Il s'agit effectivement de créer une alternative crédible dans ce secteur pour que le pouvoir sur les données de l'Internet, ne soit pas exclusivement dans les mains de quelques-uns.
Il est facile de rappeler que l'accès à l'information est un point stratégique car nous sommes dans une société de de la connaissance favorisant le développement de nos économies.
Mais en ce qui concerne le moteur de recherche sur mobile, c'est une autre histoire qui commence...
Depuis à peine deux ans, Yahoo, Microsoft, Google... les acteurs historiques du Web, se sont fortement intéressés aux recherches effectuées à partir d'un téléphone mobile disposant d'une connexion Internet.
Longtemps monopolisée par les opérateurs télécoms, la recherche Internet via un terminal mobile, se démocratise avec l'arrivée des forfaits data dits "illimités" et l'accès aux moteurs de recherche "historiques" lesquels sont aujourd'hui déclinés en version mobile... (Cf. Perpectives Mobiles: Acte 8 - La démocratisation de l'Internet mobile)
L'enjeux ou disons la bataille qui s'engage actuellement entre les opérateurs télécoms et les acteurs historiques du Web, c'est l'attractivité de la page d'accueil qui permet d'accéder à l'Internet via le navigateur de son téléphone mobile.
En clair, les opérateurs défendent avec vigueur leurs portails Internet mobile qui correspond à la première page d'accès au Web pour des milliers d'abonnés à la téléphonie mobile.
Google, Yahoo, ... proposant à leur tour leurs différents services dans le secteur mobile, les clients sont naturellement enclins à surfer sur le Web avec leurs appareils mobiles et leurs moteurs favoris... celui qu'ils utilisent communément avec un ordinateur.
Cette tendance observée chez les utilisateurs, est déjà très marquée aux Etats-Unis et moins en Europe. (Cf. Google, premier au top des sites de l'Internet mobile)
Sur notre continent, les opérateurs sont bien plus nombreux, très puissants et sans contre pouvoir sur l'accès à la recherche sur Internet... comme un Google, un Microsoft, un Yahoo envisagent de le faire.
Par ailleurs, ces derniers acteurs sont à la recherche de nouvelles croissances. Générer du trafic, capter l'attention des utilisateurs dans une situation de mobilité, c'est vraisemblablement pour développer les modèles économiques comme la publicité sur mobile et les services mobiles à fortes valeurs ajoutées...
Les opérateurs sont alors obligés de se positionner car il s'agit de ne pas laisser à la concurrence, la captation de futures sources de profits dans le secteur des telecoms. (Cf. Perspectives mobiles: Acte 6 - Evolution du métier d'opérateur mobile)
Orange adopte ainsi une attitude offensive en réfléchissant avec Exalead à son propre moteur de recherche qui devra répondre spécifiquement aux utilisateurs en situation de mobilité... Il y a, je pense des marges de manœuvre tout à fait intéressantes en terme d'ergonomie, de façon de présenter et d'organiser la pertinence ou encore géo-localiser des résultats d'une recherche sur un appareil mobile...
Prenons l'exemple suivant, je cherche une vidéo sur évènement sportif à l'aide du "super moteurd e recheche mobile".
Ce dernier me propose l'ensemble des services et contenus multimedia adaptés aux caractéristiques techniques de mon téléphone mobile, de sorte que je puisse lire la vidéo recherchée, accéder à des informations relatives à l'évènement et interagir avec mon environnement proche...
Aujourd'hui on est encore loin de cet aspect, la recherche sur mobile est à l'image d'un "Far West". On trouve de tout mais pas de façon qualitative pour un utilisateur qui ne dispose que d'un terminal au format poche. (Cf. Perspectives mobiles: Acte 1- Les moteurs de recherche)
Cet exemple n'est pas utopique puisque les équipes de Google travaillent déjà sur un projet similaire; le Google Mentalplex dont nous avions déjà parlé. (Cf. Dans les cartons du Google Phone)
En conclusion, le projet Quaero mobile doit proposer des fonctionnalités innovantes pour espérer convaincre les utilisateurs face aux inventions des ingénieurs de chez Google, Yahoo, ou Microsoft...
Le projet est donc à suivre...
Sources Quaero & Orange & Commision européenne.
Tags Technorati: Mobile Quaero

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Davidmas 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine