Magazine Graphisme

Gimp - Les courbes: couteau suisse de la retouche

Publié le 01 avril 2008 par Thibaut Hofer

Gimp - Les courbes: couteau suisse de la retoucheNiveau apprenti
Deux exemples sur un même visuel, pour démontrer les capacités des courbes à corriger une image avec souplesse et précision.
Gimp 2.4-RC3 sous Ubuntu Gutsy Gibbon

Gimp - Les courbes: couteau suisse de la retouche
ÉTAPE 1
Courbes: introduction
Dans un précédent tutorial, nous avons vu comment les courbes peuvent être un redoutable outil de retouche colorimétrique. Mais comment ça marche?
Les courbes (accessibles via le menu Couleurs > Courbes) présentent un double axe. L'axe horizontal (1) représente les niveaux d'entrée de l'image, telle qu'elle apparaît dans votre fenêtre dès l'ouverture. L'axe vertical (2) représente les niveaux de sortie, c'est-à-dire tels que vous souhaitez les appliquer à votre image pour la retoucher. Chacun de ces axes s'étale entre 0 (point noir) et 255 (point blanc). Gimp propose la particularité très utile d'afficher en arrière-plan l'histogramme des niveaux (3), permettant ainsi de retoucher l'image avec justesse.
La courbe permet une retouche non linéaire des points blancs et noirs qui composent l'image, sur tous les canaux en même temps (Value) ou canal par canal (Rouge, vert, bleu). Il est aussi possible de jouer sur la transparence si vous avez un canal Alpha.
L'intérêt d'une retouche non linéaire est une souplesse sans pareille dans la retouche. Il est même possible de créer sa courbe à main levée. Pour des informations plus poussées, n'hésitez pas à consulter la doc en ligne de Gimp.org.
Gimp - Les courbes: couteau suisse de la retouche
ÉTAPE 2
Corriger une surexposition
Ouvrez cette image de Marcelo Terraza, dupliquez-la et ouvrez la fenêtre des courbes pour retoucher cette copie.
Les niveaux présents en arrière-plan montrent bien que l'image est légèrement surexposée. Les points proches du noir sont en nombre insuffisant. En revanche, les points blancs sont presque aussi hauts que les points gris. Les courbes permettent de retoucher cela sans passer par les niveaux.
Vérifiez que vous êtes par défaut sur le canal Value (la valeur générale), et rapprochez la base de la courbe du début de l'hitogramme pour réajuster les points noirs, puis relevez la courbe. Ceci a pour effet de rendre plus lumineux les points noirs.
Rapprochez aussi les points blancs du début de l'histogramme, et baissez la luminosité des blancs.
Vous constatez qu'à l'arrière-plan, les blancs sont moins lumineux et laissent apparaître correctement les palmes, et qu'au premier plan, les points noirs ont été rehaussés, laissant apparaître de nouveaux détails.
En revanche, l'image a fortement perdu en contraste. Les autres canaux vont permettre de corriger ce défaut, et même de saturer légèrement l'image pour plus de piquant.
Gimp - Les courbes: couteau suisse de la retouche
ÉTAPE 3
Saturer en douceur
Saturer les couleurs vivifie une image et renforce sa chaleur. Utiliser les courbes offre un résultat facile, rapide et respectueux des gammes de couleur.
Dupliquez le calque sur lequel vous avez retouché la surexposition, et ouvrez la fenêtre des courbes. Appliquez à chaque canal rouge, vert puis bleu une courbe sinusoïdale qui renforce les contrastes:
Appliquer cette correction une première fois permet de regagner du contraste en saturant les couleurs, sans perdre la retouche de la surexposition.
Si vous appliquez une seconde fois cette correction, l'image s'en retrouvera saturée, vivifiée, mais vous perdrez une partie de votre retouche de la surexposition.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thibaut Hofer 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte