Magazine Manga

Introduction au manga part II. Shôjo !

Par Manori

Avant de continuer, je tiens à vous racontez que je viens de pleurer de rire à cause d'un mec qui appuyait sur des chats (en peluche bien sûr) pour faire de la musique( Mia-miaouuu, mia-mia-mia-mia-mia-ouuuuu). C'était tellement pourri et malsain que c'en était drôle. Merci M6 et son émission sur les talents. (Ou pas) Si je vous trouve la vidéo, je la mettrais !

Bon, revenons à nos sushis (pardon.): today, les shôjos !

On va dire que je classe dans cette catégorie tout ce qui est drame/romance/larmoyant, donc finalement ça reste assez large comme terme pour moi. Je suis moins friande de ce genre là, qui souvent suivent la même trame scénaristique: t'auras toujours la sortie à la plage, le héros/héroïne malade au moins une fois *parenthèse humour è.é: si t'es de Clannad tu survivras pas* (MAGGLE), le festival de l'école et tout pleins d'autres qui ne me viennent plus en mémoire (fucking mémoire de crevette chinoise >.<")

Je ferais des articles pour chacun des mangas cités !

Bon, et le classement est *voix NRJ Music Awards*:

Introduction au manga part II.  Shôjo !

Bon je m'explique: je viens juste d'avoir vent de ce manga et de la version animé qui, au moment actuel, n'a que 4 épisodes sortis. Mais je sais pas, j'ai un très bon pressentiment. J'ai accroché aux personnages, notamment au héros, Haru, qui est juste complètement fou (et incroyablement mignon, mais là c'est mon côté yaoïste qui parle héhé). J'attend sincèrement de voir la suite !

Introduction au manga part II.  Shôjo !

"Ah le cliché !" dirait certains. Bah fuck, c'est l'un de mes premiers shôjo (ouh ça remonte loin ça, au moins 5 ans), donc il avait en premier lieu une valeur sentimentale. Puis, je l'ai revu y'a pas longtemps, et comme beaucoup d'entre vous, j'ai été frustrée de la fin. Du coup j'ai lu le manga (d'ailleurs je suis toujours frustrée). Et là paf. Il m'a fait pleuré (je pense que ceux qu'ils l'ont lus sauront de quoi je parle). C'est hyper rare que je pleure sur un truc en papier. Bon par contre je suis fan que de Nana Osaki. Je considère qu'Hachi mérite ce qui lui arrive. Ah, et mention spéciale pour le personnage de Shin.

Introduction au manga part II.  Shôjo !

Mais je me devais de le mettre, il m'a tiré toutes les larmes de mon corps ! Surtout After Story !
Je suis pas très fan du type "harem", un mec entouré de 16354 ovaires (souvent en chaleurs d'ailleurs), mais là, dans Clannad, ça passe comme une crème. Mais bon, tout ceux qui l'auront penseront juste une chose: Tomoya, le mec qui à moins de chance que la survie d'un lapin unijambiste aveugle sur une autoroute le dernier week end de juillet.

Introduction au manga part II.  Shôjo !
A

Une histoire comme je les aime. Décalé. Marrant. Une histoire d'amour qui passe au dessus des apparences (ou de la taille devrais-je dire). Les deux protagonistes sont vraiment attachant, et on se surprend à aimer lorsqu'ils s'engueulent une énième fois et à suivre l'évolution de leurs sentiments et la façon dont ils vont s'y prendre. Par contre, je me sens encore plus grande après l'avoir vu car je fais la même taille que Risa, qui est une rande perche là bas. SI j'ai un jour je vais au Japon (*w*), je sens que je passerais pas du tout, mais du tout inaperçue.

Introduction au manga part II.  Shôjo !

Best of best ! Tout est bien. L'histoire, les personnages, l'humour,... tout est dosé parfaitement. Les deux protagonistes sont juste excellents. D'ailleurs, Taïga, c'est pourrait être moi. (j'ai exactement le même caractère, mais vraiment, je me reconnais dans tout ces faits et gestes, c'est chelou). Et l'histoire sublime ! *-*

Bon, je m'arrête là, je vais allez prendre ma dose d'animé quotidienne (Natsume Yuujinchou San :D)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Manori Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine