Magazine Politique

Mélanges hebdo 47/12

Publié le 24 novembre 2012 par Egea

Semaine encore dense, mais avec la satisfaction d'avoir livré un gros dossier sur lequel je travaillais depuis des mois. Je ne vais pas vous raconter ma vie, mais il y a parfois des satisfactions soulageantes, quand on a franchi une étape.... Pas mal de petites choses diverses, cette semaine, des annonces, des articles, mais aussi des commentaires : Nations Unies, Afrique, budget de défense, gaz de schiste, Petraeus, ruralité, Israël, drones, judiciarisation, polémologie, intelligence artificielle, guerre complexe, otages.... Bonne lecture !

Mélanges hebdo 47/12
(source : René Aberlenc)

Dalloz, éditeur juridique, me fait part d'un ouvrage qui pourrait intéresser un autre public que les juristes (on note d’ailleurs parmi les auteurs des internationalistes et des politistes, dont Bertrand Badie et Frédéric Ramel) : Les grandes résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. L'analyse des 49 résolutions les plus importantes adoptées par le Conseil de sécurité depuis la création des Nations unies en 1945 offre une mise en perspective originale sur la vie internationale. Dans quel contexte et dans quel cadre juridique ces résolutions ont-elles été adoptées ? Quels ont été les positions de chaque État et le processus décisionnel au sein des Nations unies ? Quels effets ont eu ces résolutions sur les États, les conflits ou les enjeux ciblés, de la gestion des crises régionales à la lutte contre la prolifération nucléaire ou le terrorisme ? Au-delà de l'analyse détaillée de chaque « grande résolution », c'est l'évolution du rôle du Conseil de sécurité en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales qui se dessine, jusqu'aux présents débats sur la responsabilité de protéger et la remise en cause du droit de veto des grandes puissances. Au moment où l'élargissement du Conseil de sécurité reste à l'ordre du jour, ce bilan d'ensemble amène à s'interroger sur les contradictions entre efficacité et légitimité. Cet ouvrage est le fruit d'un groupe de recherche sur les organisations internationales réunissant des enseignants et des chercheurs de diverses institutions françaises et internationales, sous l'égide du Centre d'études et de recherches internationales (CERI) et de l'École doctorale de Sciences Po Paris. Sans équivalent en France ou à l'étranger, il rassemble plus de cinquante spécialistes sous la direction de Mélanie Albaret, Emmanuel Decaux, Nicolas Lemay-Hébert et Delphine Placidi-Frot, et en collaboration avec un comité scientifique composé de Bertrand Badie, Guillaume Devin, Olivier Nay et Frédéric Ramel. Détails ici.

Signalé par Éric (merci Éric) : Political Sockpuppetry: US Military Behind African Fake News Site.

Une tribune de l'amiral d'Arbonneau sur les liens entre sécurité et défense : Budget des Armées: "La sécurité a pris le pas sur la défense"

Les États-Unis à la veille d'un boom énergétique ? en complément de mon billet sur le gaz de schiste.

Encore une fois, des erreurs d'appréciation sur l'affaire Petraeus : les journalistes français se précipitent aux cris de "ces ....ons d'Américains, puritains, qui virent un gars parce qu'il a trompé sa femme". Or, ce n'est pas le pb. Le pb est qu'il ait pu lui transmettre des informations confidentielles, par mail (par gmail !). La question n'est pas celle de la morale, mais du risque.

Le dernier numéro de "Population et avenir", la revue de géodémographie animée par Gérard-François Dumont, vient de sortir. Thème : Territoires ruraux, déclin ou renaissance. Mais aussi : Un tableau de bord avec plus de 3 000 données sur les 206 pays du Monde - La Réunion, un relais de la présence française dans le monde (exercice pédagogique) - La population des lotissements : de la cour d'école au club du 3e âge ? - Europe : des grandes villes à croissance inégale.

Colloque sur les drones, organisé par Participation et progrès, lundi 3 décembre prochain, Palais Bourbon, 126, rue de l’Université - 75007 PARIS. Inscription obligatoire.

  • Matin : Les besoins actuels et futurs des Armées en matière de drones militaires
  • I- FRANCE
    • « Drones et stratégie ancienne » Jérôme de LESPINOIS - Chargé de conférences à l’EPHE, membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace.
    • « Renseignement et combat : deux missions pour les drones de l’Armée de l’Air de demain » Lieutenant Colonel Virginie BOUQUET - Etat Major de l’Armée de l’Air. Bureau Plans.
    • « Les perspectives des drones tactiques dans la manœuvre aéroterrestre » Colonel Aymeric BONNEMAISON - Etat Major de l’Armée de Terre.
    • « Les drones tactiques en appui des opérations terrestres » Colonel Gilles RANDREAU - Commandant le 61ème Régiment d’Artillerie.
    • « Le drone naval tactique » Capitaine de Frégate Vincent CHEVALIER - Officier correspondant d’Etat Major CMI.
  • II - ÉTRANGER
    • «Apaches and drones in the US Army : Manned-Unmanned cooperation on the Battlefield » Lieutenant Colonel Robert WILLIS – Attaché auprès de l’Ambassade des USA à Paris
    • «La vision israélienne sur l’avenir des drones militaires » Colonel Yehuda LAHAV - Attaché militaire auprès de l’Ambassade d’Israël à Paris.
  • 14 h 00 2ème PARTIE Les réponses industrielles françaises en européennes (à court et moyen termes) en matière de drones militaires
    • « Une coopération franco-britannique réussie en matière de drone : WATCHKEEPER » Jean-Noël STOCK - Vice-président du Domaine « Drones surveillance et renseignements ». THALES SYSTEMES AEROPORTES.
    • « Retour d’expériences pour les drones tactiques et perspectives » Patrick DURIEUX - Directeur Commercial. Drones et Aérosurveillance. SAGEM.
    • « Perspectives industrielles des drones en Europe » Patrick OSWALD - Directeur Grands Comptes pour la France. CASSIDIAN.
  • * Une feuille de route pour l’industrie française et européenne des drones militaires » par Bertrand SLASKI - Consultant Senior Défense et Sécurité. CEIS.
    • Les nouveaux drones demain. Drones de reconnaissance futurs. L’option hypersonique » Laurent SERRE - Responsable des programmes hypersoniques. ONERA.
  • CONCLUSION GÉNÉRALE
    • Quel avenir au final pour les drones militaires à l’horizon 2025-2030 ?« Apports et limites en longue période des drones militaires » Catherine FARGEON - Conseil Général de l’Armement
    • « Drones : pourquoi ne décollent-ils pas ? » GCA (2S) Michel ASENCIO - Chercheur associé à la FRS. Ingénieur-Consultant en technologies nouvelles.

Autre colloque, celui organisé par SaintCyr : Les Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan ont le plaisir de vous inviter les Jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2012 à un colloque international qu’elles organisent sur « La robe et l'épée : la judiciarisation des conflits et de l'action militaire » Immeuble j. Chaban Delmas, 101 rue de l’université, 75007 Paris. Programme détaillé. Inscription obligatoire.

M. Chillaud me signale que L'excellente revue Études polémologiques, après plus de 20 ans de mise en sommeil, est relancée par l'Institut de stratégie et des conflits. Le N°53 sorti il y a peu de temps est disponible à l'adresse suivante: ISC - CFHM, BP 30447, 75327 Paris cedex 07.

Israël est devenu un pays gazier. Et ne saurait tolérer que Gaza le devienne. Est-ce une hypothèse à envisager ? Réponse ici (War and Natural Gas: The Israeli Invasion and Gaza’s Offshore Gas Fields).

Un des débats sous-jacents au conflit en cours : les gisements gaziers au large de Gaza. Qui en a la propriété ? Hamas ? Autorité palestinienne ? Qui va donc les exploiter ? A noter selon un de mes correspondants : "''Bientôt va démarrer l’exploitation de Léviathan, un réservoir découvert en 2010 au large d’Israël. Il est à 150 km de la côte nord d’Israël (donc dans sa ZEE) et entre 1600m et 1700m de profondeur d'eau. Le gaz produit est très propre (99% méthane), le réservoir est sablé (donc d'excellente perméabilité). En d'autres mots, ils produiront plus que la quantité totale de gaz renfermé dans Gaza Marine-1 et Gaza Marine-2.Le Gas Marine Réservoir possède 1300 Millards de SCF (Standard Cubic Feet). Ceci correspond à 1625 jours de production de Léviathan. Donc, dans 4 ans et demi Israël produira la totalité du gaz renfermé dans le Offshore de la Bande de Gaza''".

(Signalé par Stéphane) : Ouvrez le site indiqué ci-dessous, vous serez face à une personne. Déplacez le pointeur de la souris autour de sa tête, et ses yeux vont suivre le mouvement, ainsi que sa tête. Elle va, c'est impressionnant, prononcer ce que vous écrivez... Mieux encore, inscrivez un mot ou un texte dans l'espace gauche avec ponctuation (, ; ? !), et puis cliquez sur "say it". Elle va le répéter ! Peu importe la langue choisie. elle le prononcera comme vous. j'ai essayé un texte français prononcé en anglais, cela vaut le détour. Cette expérience est née à Grenoble, au Centre de Recherche Linguistique de Xerox, en partenariat avec l’Université Stendhal. Ce sont des copains licenciés de Xerox qui ont bossé sur le projet durant des années qui nous font partager cette trouvaille pas encore sur le marché.

Parutions : DIMENSIONS OF WAR, Understanding War as a Complex Adaptive System, Samuel Solvit. With today mutable identities and various kinds of warfare, how do we further our understanding of war? Reviewing influential war theories from Machiavelli to the present, this book analyses how they reduce war in terms of time, space, interaction, purpose, aim, and/or evolution. Considering war as a complex adaptive system allows us to increase our overall comprehension of contemporary wars. (Coll. Diplomacy and Strategy, 15,5 euros, 152 p., novembre 2012) ISBN : 978‑2‑296‑99721‑9-

Message reçu ce matin de SL : "J’étais ce jour sur le parvis de l Hotel de ville pour soutenir les familles des otages retenus au Mali. J ai eu souvent l'occasion de participer à ce type de rdv. Ces manifestations sont rarement joyeuses mais cette fois l'ambiance était très tendue. Peu de personnes mobilisées (il est vrai que le message a été peu relayé), des larmes sur quelques joues et une tension palpable. Les familles se sentent peu soutenues par les autorités alors que la période est critique. Ils ont tout à fait conscience que le vote du CSNU dans deux jours pourrait signer la mort de leurs proches. Finalement, peu de citoyens lambda comparé au nombre de journaliste (RFI, RMC, AFP, France 3, etc) venus sûrement à la demande de Normandin, le président d'Otages du Monde, Françoise Laborde, et Hervé Guesquière. J ai noté le discours de ce dernier qui a regretté qu on ne parle des otages qu une fois par semaine quand on parlait de lui tous les jours. Il a appelé son patron Pflimlin a remédié à cette situation. Bref, triste et discrète manifestation de désespoir". Cf aussi le billet sur Good morning Afrika

O. Kempf


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines