Magazine Politique

Benoît Hamon : «le maintien de notre outil de production doit cesser de dépendre des stratégies court-termistes des grands groupes»

Publié le 28 novembre 2012 par Letombe

Benoît Hamon : «le maintien de notre outil de production doit cesser de dépendre des stratégies court-termistes des grands groupes»


Benoit Hamon par rfi

Le ministre délégué à l'Economie Sociale et Solidaire et à la Consommation était ce mercredi 28 novembre l'invité de RFI, où il a été interrogé sur l'avenir industriel de la France, en lien avec l'annonce de nationalisation temporaire de l'usine de Florange.

Pour Benoit Hamon, la vraie question autour de la proposition d'Arnaud Montebourg de nationaliser temporairement Florange, c'est celle du maintien de l'outil de production en France. Pour le ministre, la stratégie de Mittal n'est pas une stratégie de long terme, qui serait basée sur l'emploi ou l'innovation, mais une stratégie de court terme purement financière. 

Nous voulons remettre des moyens et du long terme dans notre stratégie industrielle afin de cesser de voir notre outil de production dépendre des stratégies court-termistes d'un certain nombre de grands groupes industriels.

Face a cet état de fait, le gouvernement revendique une approche pragmatique du maintien de l'outil de production sur notre territoire et des emplois qui vont avec. Aujourd'hui, Mittal souhaite céder une partie du pôle sidérurgique (partie froide) moins rentable mais conserver la partie chaude. Or, pour le gouvernement, la reprise doit se faire sur l'ensemble du site, ce qui garantira une stratégie industrielle cohérente.

Ce qui nous intéresse, ce n'est pas qui est propriétaire du site mais qui aura une stratégie industrielle qui développera l'outil sidérurgique en France.

Pour Benoit Hamon, ceux qui s'opposent à la nationalisation temporaire, le font par «idéologie pure». Aujourd'hui, l'emploi industriel est en crise avec la perte de 750.000 emplois en 10 ans, pour que cesse l'hémoragie, il faut faire en sorte que ces emplois ne dépendent plus des stratégies court termistes des grands groupes.

Egalement, le ministre est revenu sur son déplacement au Vénézuela qui a débouché sur la signature de sept accords de coopération industrielle qui auront une grosse portée économique sur notre industrie. Là encore, ces accords s'inscrivent dans une coopération de long terme, voulue par le président de la République, avec les pays d'Amérique du Sud qui sont en voie d'intégration régionale.

François Hollande : 60 propositions, 22 réalisées et 13 en cours, en 6 mois !

La gauche agit pour gagner la bataille de l’emploi

Nous ne laisserons pas Mittal sacrifier Florange

Michel Sapin sur le pacte pour la croissance, la compétitivité et l'emploi: «nous souhaitons qu’il y ait des contreparties»


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines