Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : les matchs de 16h et le SNF

Publié le 03 décembre 2012 par Sixverges
Sautons aux conclusions : les matchs de 16h et le SNF
Chose promise, chose due, voici un bref résumé des matchs de fin d’après-midi et de celui disputé en soirée.
Eagles 33 Cowboys 38
Finalement, ces 2 rivaux dont on se demandait ce qu’il faisait à la grande messe du dimanche soir si tard dans l’année nous aurons offert un excellent spectacle. Philadelphie frappe en premier, grâce aux jambes du remplaçant de LeSean McCoy, Bryce Brown. La recrue qui a amassé 178 verges à son premier départ dans le circuit Goodell la semaine passée a d’ailleurs connu un autre fort match avec 169 verges et 2 touchés. Le second donne les devants 14-3 aux verts qui mèneront finalement 17-10 à la demie.
Romo et les Cowboys sortent du vestiaire sur les chapeaux de roue et lorsque le # 9 rejoint Dez Bryant qui se moque de la défensive du Philadelphie, Antonio Ramiro Romo devient le meneur pour les passes de TD chez les Cowboys, reléguant Troy Aikman aux oubliettes. Ça c’est pour les statistiques, car en réalité, affirmer que Romo est devant Aikman dans quoique ce soit revient à dire qu’une Honda Fit est un meilleur véhicule qu’une Porsche.
L’égalité est créé et débute alors un jeu de yoyo où les 2 rivaux s’échangent les devants pratiquement à chaque possession. Le QB Nick Foles connaît son meilleur match jusqu’à présent pour les aigles alors que Dez Bryant, en feu depuis le premier rendez-vous entre ces 2 belligérants dans la ville de l’amour fraternel il y a un mois, traîne les Cowboys. A l’image de leur saison, ce sont les Phillies qui flanchent en premier. Le jeune Brown commet le pêché capital de tout porteur de ballon en échappant la roche alors que le score est de 31-27 Dallas. Morris Claiborne la récupère et franchit les 50 verges qui le séparent de la zone payante et d’une victoire de Dallas. Parce que se compliquer la vie est dans leur code génétique, les Boys accordent un TD sur un retour de botté aux Eagles pour resserrer le score, mais ils recouvriront le botté court subséquent et ne sont pas encore complètement morts dans la course aux séries grâce à un gain de 38-33.
Buccaneers 23 Broncos 31
Départ sur les chapeaux de roues du Denver alors que Peyton rejoint le nose tackle (oui, oui) Mitch Unrein pour le majeur dès la première séquence. Unrein termine sa journée de travail avec l’inhabituelle stat d’un plaqué combiné et un touché! Toutefois, le Sherrif est contenu par la défensive des pirates pour le reste de la demie et c’est Tampa Bay qui entre au vestiaire en avant 10-7.
Cependant, Manning fait les ajustements nécessaires à la demie et mène rapidement 2 séquences dans la zone payante en début de 3e quart. Von Miller complète le tout avec un pick six et soudainement, les Broncos détiennent une giga-avance de 28-10. Peyton n’est cependant pas prêt à laisser les partisans célébrer trop vite et il a raison! Josh Freeman et les jeunes Bucs n’abandonnent jamais et lorsque le quart-arrière repère Mike Williams dans la zone de buts en fin de match, l’écart n’est plus que d’un touché. Le botté court sera cependant recouvré par les Broncos qui remportent du même coup le titre de leur section.
Browns 20 Raiders 17
Arrêtez les presses, les Browns viennent d’en gagner deux en ligne! Dans le duel des formations présentant une fiche de 3-8, il devait y avoir un gagnant et ce furent les Browns qui trouveront peut être dans cette victoire un réconfort face au drame qui afflige leur organisation. En effet, un employé affecté à l’entretien du site de pratique de l’équipe s’est enlevé la vie au complexe d’entraînement des Bruns durant le week-end. Pour revenir au jeu toutefois, le catch du match revient à Rod Streater, spectaculaire en route vers la zone de buts.
Bengals 20 Chargers 13
Ce ne fut pas très beau, mais Cincinnati a fait le travail face aux misérables Chargers en l’emportant 20-13. San Diego menait 13-10 au début de la dernière période, mais pour une 4e fois cette saison et une deuxième fois en 2 semaines, les éclairs ont laissé leur adversaire revenir de l’arrière et se sauver avec le match devant beaucoup, beaucoup de bancs vides. Tirant de l’arrière par un touché dans les dernières secondes, San Diego a remonté le terrain jusqu’au 15 des tigrés, mais la défensive a tenu le coup le safety Reggie Nelson a scellé l’issue du match avec une interception. A 7-5, les Bengals sont encore dans la course aux séries.
Steelers 23 Ravens 20
On ne donnait pas cher de la peau des Steelers et de Charlie Batch dans l’environnement hostile du M&T; Bank Stadium de Baltimore. Et pourtant… Le QB qui porte la ‘stache autrement qu’en raison du Movember a fait ravaler leurs paroles à tous ses détracteurs en menant les noirs et jaunes à une cruciale victoire contre les rivaux de division. La première demie ne donnait pourtant pas cette impression, Pittsburgh ne générant que 93 verges d’attaque en plus de concéder un touché suite à un autre revirement, mot honni dans la ville de l’acier depuis les 8 de la semaine passée! C’était 13-6 Ravens à la pause.
Dès le sortir des vestiaires, Batch met son pied à terre en menant une poussée de 78 verges jusqu’au bout, notamment grâce à un long gain par la passe à Heath Miller. Toutefois, un revirement inexplicable d’Emmanuel Sanders a permis aux Ravens de reprendre les devants lorsque Ray Rice a franchi les 34 verges le séparant de la zone de buts. Des revirements consécutifs ont fait avancer l’horloge, mais Heath Miller, exceptionnel hier, a ramené les 2 formations à la case départ en s’étirant de tout son long pour donner à son QB substitut sa première passe de TD en plus de 2 ans. Batch a ensuite traversé le terrain en fin de match, réussissant plusieurs jeux clutch, pour permettre à son botteur Suisham de réaliser le placement de la victoire. 23-20 Steelers qui maintiennent leur emprise sur le dernier laissez-passer vers le tour éliminatoire dans l’AFC.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines