Magazine Blog

Un blogueur Équatorien libéré grâce aux réseaux sociaux

Publié le 04 décembre 2012 par Brokenbird @JournalDuGeek

Paul Moreno est un blogueur équatorien assez connu dans son pays. Mais voilà, monsieur Moreno a eu quelques soucis avec la justice ces derniers temps. Vendredi dernier, notre blogueur s’est fait arrêter par la police du pays. La raison ? Avoir piraté le compte de Rafael Correa, président de l’Équateur.

Un blogueur Équatorien libéré grâce aux réseaux sociaux

Sa détention devait durer 45 jours au total, le temps que la police enquête sur son cas. Mais le destin en a décidé autrement. Le président équatorien a en effet pris la décision de libérer Paul Moreno, et a également rendu disponible toutes ses informations personnelles qui avaient été prises par le pirate, clamant qu’il n’avait rien à cacher.

Le fait est qu’à la suite de l’arrestation de Moreno, un mouvement a pris forme sur les réseaux sociaux, prenant tellement d’ampleur qu’il a conduit à sa libération. L’Équateur est connu pour son soutien aux défenseurs de la liberté d’expression. On se souvient du cas Assange, le fondateur de Wikileaks, qui s’est vu accorder l’asile politique par ce même président équatorien.

Mais la partie la plus étonnante de l’histoire reste la facilité qu’a eue le blogueur pour prendre possession des comptes de son président. Avec son nom, sa date de naissance et son numéro de carte d’identité, il a « deviné » les deux numéros au dos de la carte d’identité du président, et le tour était joué.

Une histoire qui prouve que dans certains cas, les réseaux sociaux peuvent avoir une utilité, et que certains États sont moins rancuniers que d’autres lorsqu’on dévoile leurs informations.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte