Magazine Photos

Suite de l’application de la théorie de l’ennéagramme à Game Of...

Par Maaarine

Game Of Thrones | EGOT | Enneagram | Litt | TV | 05.12.12 ∞

Suite de l’application de la théorie de l’ennéagramme à Game Of Thrones. Ecoutez bien mes lapins, aujourd’hui je vais vous parler du cinquième type. Mais avant, je vais divaguer parce que c’est mon blog et je fais ce que je veux. Rappel:les billets concernant les autres ennéatypes.

Un aspect que je trouve intéressant dans Game Of Thrones est l’impact qu’ont les personnages les uns sur les autres, ou plus précisément la manière dont un personnage peut influencer la voie prise par un autre. Par exemple, l’histoire d’Arya est fortement influencée par sa rencontre avec Jaqen dans le livre/saison 2, son développement futur en sera une conséquence directe.

Tout en essayant de rester vague au niveau des spoilers, on peut aussi dire que Jaime sera influencé par Brienne, Sansa par Littlefinger, Jon par Ygritte, etc. L’influencé perçoit une autre manière de voir le monde grâce à l’influenceur. D’ailleurs, les personnages dont la vision n’évolue pas ont tendance à littéralement perdre la tête (Ned, etc.).

Ce serait trop beau si les ennéatypes des personnages qui s’influencent l’un l’autre étaient particulièrement compatibles selon la théorie. Par exemple, un type 4 est censé “s’intégrer” en 1, en adopter des traits quand il “grandit” mentalement; donc ce serait parfait si un personnage 4 rencontrait un personnage 1 qui le ferait évoluer.

Sauf exceptions, ce n’est malheureusement pas le cas dans Game Of Thrones. Mais il reste néanmoins intéressant de constater l’impact qu’ont différentes personnalités l’une sur l’autre. L’extravertie dévergondée Ygritte détend l’introverti coincé Jon, par exemple.

Même si l’auteur ne respecte pas la logique précise de l’ennéagramme (c’en serait tellement théoriquement élégant que j’en ferais pipi à la culotte), il tente tout de même de développer certains personnages en leur faisant adopter les traits d’autres personnages, traits les rendant plus accomplis en tant qu’individus. Arya devient plus contrôlée, Jon plus ouvert/flexible, Jaime plus droit et respectueux, ce genre de choses.

Or, l’idéal (inaccessible) de l’ennéagramme serait justement “d’actualiser” son individualité en développant les qualités de chaque type, en “activant” chacun des neuf potentiels. Où veux-je en venir avec ça, je ne suis pas sûre.

Peut-être veux-je mettre en exergue que Game Of Thrones tente de nous faire comprendre qu’on évolue grâce à d’autres personnes, et non à des événements ou des entreprises personnelles? Je vais passer au sujet du jour avant de trop m’emballer (oops trop tard).

PS: l’évolution des enfants Stark est intéressante quand même… Bran développe ses aptitudes “surnaturelles”, Sansa ses aptitudes politiques, Arya ses aptitudes physiques, Jon (“Stark”) son leadership. Rickon est trop absent pour qu’on puisse l’analyser et Robb… sans commentaires. J’ai l’impression que ces développements individuels seront déterminants si tous les enfants parviennent à se retrouver et former une équipe, comme les Power Rangers, *ouvre Photoshop*.

image

Ennéatype 5: “l’investigateur/observateur”

“Le type intense, cérébral. Perceptif, innovant, secret, et isolé. Veut posséder le savoir, comprendre l’environnement, avoir toutes les solutions afin de se défendre contre les menaces de l’environnement. Peur fondamentale: être inutile, impuissant, ou incapable.”

Le type 5 est l’intello introverti de l’ennéagramme. Il fait partie de la triade “mentale” des 5-6-7, composée des trois types qui sont particulièrement affectés par le sentiment d’anxiété (les 2-3-4 sont affectés par la honte, les 8-9-1 par la colère).

C’est le monde extérieur qui oppresse le 5 et le pousse à se réfugier dans sa tête (contrairement au 7 qui craint lui son monde intérieur). Il observe beaucoup son environnement afin d’accumuler des informations qui lui permettront de faire face à ce monde qui lui fait peur.

Son détachement de la réalité est à la fois sa qualité, car il a la tête froide, mais aussi son défaut, car son isolement est une forme d’avarice: il rechigne parfois à partager son savoir et à “donner de sa personne”, car le temps passé avec les autres est un temps qu’il ne peut pas passer seul à “étudier”, un sacrifice donc.

Le 5 correspond à l’image qu’on se fait du chercheur isolé et du savant fou. D’ailleurs, “l’idée sainte” (cfr. billet concernant le 4) de ce type est l’omniscience: il sait beaucoup de choses mais aimerait en savoir tellement plus, aimerait tout comprendre pour calmer son anxiété.

Les deux ailes, 5w4 et 5w6, diffèrent généralement dans leurs centres d’intérêt. Alors que le 5w4 applique plus volontiers son pouvoir d’analyse à la compréhension des personnes (“sciences molles”, humaines/sociales), un 5w6 est plus susceptible d’être scientifique (“sciences dures”).

Le premier est aussi souvent plus sensible, doté d’une plus grande appréciation pour l’esthétique, la beauté, les arts (influence de la sentimentalité du 4). Le second est le nerd-awkward-pinguin typique, plus suspicieux de tout (influence de la paranoïa du 6).

image

5w4 - “L’iconoclaste”: Jojen Reed

Si vous n’avez pas lu les livres, vous serez dépassés par ce qui suit vu que ces deux personnages n’ont pas encore fait leur entrée dans la série. Mon homme Jojen sortira de sa forêt au printemps prochain. En termes de MBTI et d’ennéagramme, il représente pour moi l’intuition introvertie (Ni: fonction dominante des INxJ) de par ses visions, et l’ennéatype 5 de par son détachement. 

Si on considère l’idéal de l’omniscience, Jojen est certainement très sérieux, érudit, et sage pour son âge, d’où son surnom de “petit grand-père” quand il visite Winterfell (“a reader lives a thousand lives before he dies”, dit-il).

Est-ce que la peur du monde extérieur motive sa quête de connaissances? C’est difficile à dire, mais l’auteur a clairement bâti ce personnage sur le fait qu’il connaisse les circonstances de sa propre mort à l’avance, donc sur le mélange de connaissances pointues et d’anxiété.

Jojen ne souffre pas de la honte ou de la colère comme les personnes de type 2-3-4 ou 8-9-1; il est plutôt du genre inquiet mais calme. D’ailleurs c’est ce qui me marque le plus chez lui, son sérieux et son détachement (vertu du type 5).

Il sait comment il va mourir, après l’avoir vu dans un rêve prémonitoire, mais il demeure plutôt inébranlé par l’affaire. Il est bien plus serein que d’autres personnages qui ont été informés de prophéties (cfr. Cersei).

J’ai toujours le sentiment que Jojen est présent mais sans l’être vraiment. Il observe beaucoup, est inquisiteur en tirant souvent les vers du nez de Bran (cfr. quand il l’interroge au sujet de ses “wolf dreams” dans le livre 2), mais ne donne pas tellement d’informations en retour (avarice) alors que, de toute évidence, il sait des choses à propos des phénomènes et aptitudes “magiques” (cfr. les facultés de Bran).

Comparez son comportement avec celui de sa soeur Meera: elle est beaucoup plus “impliquée” dans le présent, dans la réalité; elle est le corps et lui la tête. L’un dans l’autre, il est l’un des personnages les plus détachés, il flotte au-dessus de tout le monde.

Pourquoi le sous-type 5w4? Pour sa sensibilité et son air grave. Chaque fois qu’il ouvre la bouche, j’ai l’impression qu’il annonce le destin, qu’il en est le porte-parole. En plus, il montre une tendance dépressive tout en refusant de faire part de son chagrin (cfr. l’arrivée pénible à la cave du Three Eyed Crow).

image

5w6 - “Le solutionneur”: Doran Martell

Je ne vais pas mentir, c’est sans certitude aucune que j’affirme le statut de 5w6 de Doran Martell. Ce n’est pas si évident d’assigner un personnage à chacun des 19 sous-types, ne me fouettez pas.

Il est selon moi isolé par son infirmité mais aussi par sa personnalité. Il est le genre de gars qui concocte une super stratégie mais a du mal à agir concrètement et à communiquer ses pensées. Sa famille est persuadée qu’il n’est qu’un incapable qui se laisse marcher sur les pieds (cfr. les retombées de l’affaire Oberyn Martell vs Gregor Clegane).

Or, il est à mes yeux l’un des joueurs les plus prometteurs du game of thrones. Il planifie ses coups sur le très long terme et se montre d’une patience exemplaire, insensible aux pressions de son entourage ou des situations. De manière froide et calculée, il enferme ses nièces quand celles-ci contestent son refus de partir en guerre (cfr. livre 4).

Tywin Lannister dit de lui:“He is a cautious man, a reasoned man, subtle, deliberate, even indolent to a degree. He is a man who weighs the consequences of every word and every action.” Je pense que cette indolence est en fait le détachement du type 5. Il paraît inactif et nonchalant, mais tout se passe en fait dans sa tête.

Bien qu’on ne sache pas grand chose de lui, son sens de la stratégie posée (5), son isolement (5), sa prudence (6), et sa méfiance (6) me font penser à un 5w6. En d’autres termes, c’est un peu basé sur du vent, mais prout tant pis.

A suivre: ennéatype 6 - le loyaliste


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maaarine 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines