Magazine Humeur

Mon ado de 49 ans

Publié le 09 janvier 2012 par Xlr2603

Mon ado de 49 ans
J’ai eu l’occasion de voir sur un réseau social bien fréquenté les photos d’une bande de quiquequoi du béééwééé en « pré-réveillon » dans un établissement bien connu de Genval.
Si tu prends leur carte d’identité, je dirai qu’à la grosse louche, elles et ils ont tous plus de 45 printemps. Et autant d’automnes. Voire 55 pour les plus fripées bronzées comme des sharpeis.
Si tu fais abstraction de leur carte d’identité, tu as face à toi un formidable microcosme d’adulescents de moins de 15 ans.
Cougars puériles d’un côté, Justin Bieber blanchissants (ou chauvissants) de l’autre.
J’ai 45 balais, je vis une deuxième adolescence, ouaieuh, c’est cooooleuh, hihihihihihihi (petits rires hystériques entre copines dans une chevelure défaite) et tape dans la main à la t’es-mon-pote.(aïe mon arthrose)
D’abord, tu as les poses.
En groupeuh, ouaieuh, avec tout le monde qui se serre bien les joues les unes contre les autres, tu voiseuh?
Je ris aux éclats, je sors toutes mes dents. (attention, pas les faire tomber)
80 photos, 71 comme ça.
Après euh, avec ma main, je fais des signes.
Je fais « yo » comme les rapppppeurs, avec mes doigts qui font un révolver. (enfin, un panpan)
Je fais « okèèèèèè » avec mon pouuuceuh.
Je fais « coooool », comme les plongeurs.
Je fais la tête de vache, index et auriculaire relevés, tu voiiis?
Et làààà jeeee teee faiiiis des zoreiilles de lapiiiin! hihihihi.
Et puis aussi, je fais une grimace, je prends un air ténébreux(se) avec une petite moue ou je cligne de l’oeil en tirant la langue ou je fais « ooooooooooh » parce que Amaury fait semblant de me toucher les seins hhihihihihihihi.(avec dans les yeux « Pourquoi il me les touche pas vraiment, Amaury, quel con! »)
Je fais santé à l’appareil photo avec ma flûte de bulles.
Je m’assieds sur le tabouuureeet (aide moi un peu à descendre)
Attends, après, j’ai les accesoireeeeeeuh.
Hello kitty par ici.
Montre ice-watch fluo par là.
Tsheeeurt grave cool wééé dis.
Mes raybans dans les cheveux, à minuit ça peut servir tu vois hihihihihi.
Je te montre ma bretelle de soutien-gorge qui tombe. Ou alors tu peux lire le haut de mon calbutte Calvin K sous mon djinns taille baaasse..

Et là, j’avais pas le son.
Sinon, tu entendrais les « tchiiiiiiiizzzzzzzzzzz », les « dans les yeux, dans les yeux, sinon 7 ans de mauvais sexe hihihihihihihi », les « santééééééé », les « attends attends attends chuis pas prête attends vas y », les « oh oui une avec Amaury », « oh oui une avec Sylvaine », les « ohlala, trois jeunes filles pour moi tout seul, smaïïïïle » avec 3 cougars racrapotés qui se serrent sur les joues, cf le début….

Ma-gni-fi-que tableau.
Des modèles de jeune esprit.
Symbole d’une totale coolitude dans un bonheur de vivre épanoui(e)s et c’est trop chouette la viiiie.
Ou pas.
Illustration d’une solitude affectante, d’un jeunisme hors propos parce qu’accepter c’est moins simple que tous se la jouer « t’as pas changé!! », du fait que du temps tu en as plus derrière que devant, que c’est le cul de ta fille ou les pectos de ton gamin qui font tourner les regards, que tu vieillis.
Que c’est l’automne.
Alors on fait djeuns, on pré-réveillonne, wéééééé.

L’automne, c’est le pré-reveillon de l’hiver.
Hé oui.

Xavier, allez Amaury: elle en rêvait.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Xlr2603 6667 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines