Magazine Humeur

Mais qu’est ce que t’as doudoune dis donc?

Publié le 20 décembre 2011 par Xlr2603

Mais qu’est ce que t’as doudoune dis donc?

Dites les filles: mauvaise fin d’année là ou je me trompe??

« France: 30 000 femmes appelées à se faire enlever leurs prothèses mammaires de marque PIP défectueuses
Une décision unique des autorités sanitaires qui fait suite à la mort d’une femme et la mise en danger de milliers d’autres. »

Ca c’est con, hein…?
Elles voulaient ressembler à des bombes, elles en portent deux…
Et je ne suis pas sûr que cette petite opération d’extraction va être sympathique et rigolote à subir.
(Puis 60000 PIP en moins, est-ce vraiment une bonne nouvelle? OK, je sors)

Mais ça, ce n’est pas le pire.
Le pire, c’est le petit sondage organisé par Terrafemina et qui consacre Anne Sinclair « femme de l’année ».
Anne Sinclair, femme de l’année.
C’est un peu comme Khadafi, résistant de l’année.
Plus belle la vie, oscar de l’année.
Ou Fitch, économiste de l’année.
Anne Sinclair, c’est bien toi qui vit avec monsieur DSK (enfin quand il n’est pas à l’hôtel)?
Celui avec qui tu as convenu, ou pas, d’un mode de vie libertin où Dodo semble avoir une libido de bonobo?
Ca, c’est ton problème et ta vie privée.
Par contre, que tu sois, ou que tu fasses semblant d’être, persuadée que tu vis avec le seul mec qui ostensiblement vit dans un nuage de fumée qui couvre tout le territoire des forêts françaises sans qu’il n’y ait aucun feu, c’est vulgaire.
Que tu acceptes d’être cocufiée à tour de bras, c’est pas mes oignons.
Mais que tu fasses comme si il ne s’était rien passé, rien avec Banon, rien avec sa mère, rien avec la petite du FMI, rien avec les putes de la saumure, rien au Sofitel, rien nulle part, c’est vulgaire.
Que la violence rapportée par quelques-unes en tous cas ne suscite aucune réaction de femme chez toi, c’est vulgaire.
Ton rôle soumis est pathétique.
Ton statut de victime immobile est pathétique.
Et c’est toi, toi, qui représente la femme de l’année en France?
Bon, tu es juste devant Martine Aubry (qu’a-t-elle donc fait de remarquable?), et pire, Marine Le Pen ou Nolwenn Leroy…
Chacune mériterait un billet sur son imposture, mais c’est toi qui est devant.
Et c’est vulgaire.
C’est vulgaire pour toutes ces femmes, sans doute anonymes, mais qui, elles, mériteraient tellement d’être la femme de l’année.
Celles qui s’occupent des indigents,
celles qui élèvent les enfants de la DASS,
celles qui servent bénévolement la soupe aux Restos,
celles qui prennent soins de nos vieux,
celles qui apaisent les douleurs dans les hôpitaux,
celles qui se battent pour élever leurs gamins avec trois francs six sous,
celles qui….

Mais pas toi.
Toi, tu es l’antinomie de la dignité de la Femme.
Toi, tu serais une PIP de plus qu’on extrait parce que tu es dangereuse, ce serait même bien.
Pour les mêmes raisons: urgence sanitaire et santé publique.

Xavier, suffraget



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Xlr2603 6667 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines