Magazine Design et Architecture

ARCHI : Ouverture de la galerie de l’histoire du Château de Versailles

Publié le 26 décembre 2012 par Misteremma @misteremma

Le château de Versailles, classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’humanité et situé à une vingtaine de kilomètres de Paris, est l’un des trésors de l’art et de l’histoire européenne. Modeste château construit en 1624 par le roi Louis XIII pour la chasse, il fut successivement agrandi pour devenir le palais que nous connaissons aujourd’hui.

Le projet de la galerie de l’histoire du château a été remporté par l’agence Projectiles suite à un concours restreint organisé entre février et avril 2010. Il a notamment été salué pour sa dimension contemporaine et son audace à vouloir écrire une nouvelle phase de l’histoire architecturale du château. Le projet pose un paysage intérieur qui rompt avec celui du palais, tout en donnant une continuité aux principales caractéristiques esthétiques et géométriques.

Le paysage intérieur est défini par un système d’aménagement en trois strates superposées. La strate basse explique l’Histoire et protège les œuvres: les lambris Louis Philippe sont conservés mais entièrement repeints, supportant des extrusions lumineuses contemporaines en techno-surface DuPont™ Corian®. La strate du milieu supporte les œuvres: les parois en tenture sont remplacées par une peau spécifique et contemporaine. La strate haute contrôle la lumière: création d’un monobloc de lumières, en DuPont™ Corian®, suspendu au centre des salles.

La fabrication et l’installation des éléments en DuPont™ Corian® ont été réalisées par la société française Créa Diffusion, l’une des plus expérimentées dans le travail de la techno-surface DuPont™ Corian® dans le domaine de l’architecture et du design.

ARCHI : Ouverture de la galerie de l’histoire du Château de Versailles

La Galerie de l’Histoire du Château de Versailles se déploie sur une surface de 700 métres carrés à travers des salons en enfilade situées dans l’aile Nord. Elle présente l’histoire de la construction du château de manière chronologique à travers onze salles et évoque en parallèle le règne des bourbons.
Trois strates superposées: la médiation, les œuvres, les lumières.

Strate basse: la médiation
Les lambris bas des salles du château présentent une modénature que le projet met en volume. Les surépaisseurs rectangulaires, au centre du motif géométrique quasi bicentenaire, sont extrudées en volumes parallélépipédiques réalisés en DuPont™ Corian® dont la face supérieure est rétroéclairée. Les extrusions accueillent l’ensemble des textes de la galerie. Elles jouent également le rôle de mises à distances pour l’ensemble des œuvres picturales. Afin d’épouser précisément les contours du «panneau» du lambris Louis Philippe, chaque extrusion générée présente un volume différent.

Strate médium: les œuvres
L’ensemble des murs a été ré-habillé avec une peau gravée avec un motif spécifique pour chaque salle, correspondant à une époque historique différente. Ils ont été discrètement réinterprétés afin de fabriquer une fresque continue sur les parois. La réadaptation graphique des motifs a été réalisée par les graphistes Change Is Good. Le motif a été gravé en partie haute des parois et en graduation de profondeur de haut vers le bas, jusqu’à sa disparition. Un outil spécifique a été réalisé afin d’obtenir précisément l’aspect désiré. L’effet de la disparition est obtenu en agissant à la fois sur la profondeur et sur la largeur de la gravure. En se relevant progressivement, la pointe de gravure, conique, laisse une trace de moins en moins profonde et de moins en moins large. Cette technique de gravure inédite présente une grande précision. L’inconvénient est l’extrême lenteur du processus: un mètre linéaire du mur gravé en une demi-journée, soit quatre mois en continu pour la gravure de l’ensemble de la peau.

Les panneaux muraux ont une épaisseur de huit mm. Ils sont posés sur une ossature en aluminium fixée sur les murs du château. Ce sont des panneaux de taille maximum 1m x 2m, usinés et gravés en atelier et assemblés sur site. Les panneaux sont collés sur place puis poncés pour obtenir une surface continue sur toutes les parois, sans joint apparent.

Strate haute: les lumières
Un ensemble de «lustres» est suspendu aux plafonds dans chaque espace. Ce sont des blocs en DuPont™ Corian® gravé. Ces volumes suspendus sont de véritables architectures. Leurs gabarits, variant la perception spatiale de chaque salle, ont été soigneusement calculés en fonction des dimensions de l’œuvre majeure trônant dans chaque pièce. La massivité des volumes est fortement contrastée par la légèreté que procure leur suspension au plafond et la douceur lumineuse des faces inférieures. Ces micro-architectures dissimulent en partie supérieure, sous le plafond, l’ensemble des projecteurs, nécessaires à la mise en lumière des œuvres picturales et à l’éclairage homogène du plafond. Elles intègrent également les vidéo-projecteurs des salles multimédias.

L’ensemble des sources lumineuses est intégré aux luminaires. Composées de différentes températures de couleur, elles sont entièrement pilotables depuis une console numérique dirigée par Philippe Collet, le concepteur lumière. En périphérie, les tableaux sont éclairés avec une lumière de rehaut, plutôt chaude, alors que le plafond baigne dans une lumière froide afin de rappeler celle du jour. Cette différenciation de la température de couleur en fonction des strates apporte un relief aux paysages intérieurs.

Enfin, grâce aux cellules photovoltaïques implantées discrètement le long de la façade, l’ensemble des lumières artificielles s’adapte aux variations de la lumière du jour apportée depuis les grandes fenêtres donnant sur le jardin, afin de maintenir une luminosité constante dans les salles, tout au long de la journée.

ARCHI : Ouverture de la galerie de l’histoire du Château de Versailles

Tags: Château, Château de Versailles, contemporaine, France, galerie de l'histoire, Louis Philippe, Paris, Projectiles, Versailles

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misteremma 41554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte