Magazine People

TF1: Sommaire de « Sept à huit » ce dimanche 30 décembre

Publié le 30 décembre 2012 par Buzzmedias @buzzmediasnet
TF1: Sommaire de « Sept à huit » ce dimanche 30 décembre

Ce dimanche 30 décembre à 18h00, Harry Roselmack  présentera un nouveau numéro du magazine « Sept à huit » sur TF1. L’émission proposera notamment un témoignage poignant de la compagne d’un soldat français tué en Afghanistan.

buzzmedias.net vous propose de découvrir le sommaire de « Sept à huit » ce dimanche 30 décembre:

- Le marionnettiste: des centaines de spectacles dans le monde entier et fasciné des milliers d’enfants. A Gand en Belgique, dans son atelier, il crée lui-même ses personnages de tissu et de bois – il en compte plus de 400 aujourd’hui. C’est là qu’il leur donne une personnalité, une histoire et une voix. Delphine Kluzek, Jean-Pierre Wurtz et Clément Alline dressent le portrait de ce Gepetto des temps modernes.

- Courses folles: En une journée, elle va multiplier par 30 le chiffre d’affaires de son rayon. Amandine, 22 ans, tient le stand poissonnerie de l’hypermarché de Doué-la-Fontaine. Pour elle comme pour Jean-René, qui supervise la boulangerie et le rayon charcutier-traiteur, la période des fêtes est une période stratégique, synonyme aussi d’horaires à rallonges. A quelques heures du réveillon, Mathieu Benoist, Aurélien Chapalain et Eric Huelvan ont suivi le jour le plus long de ces salariés de la grande distribution.

- Spirale fatale: Jean-Jacques Cavalon est un père meurtri. Son fils Benjamin, 20 ans, s’est suicidé en mai dernier. Un geste qui serait dû à la passion dévorante du jeune homme pour le jeu et les paris sportifs. Depuis plusieurs semaines, Benjamin misait des sommes de plus en plus importantes. La veille de sa mort, il avait même dépensé plus de 50.000 euros dans un bar de Trie-Château (Oise). Une somme qu’il avait empruntée et qu’il n’a pu rembourser. Son père a saisi la justice afin de comprendre pourquoi son fils en est arrivé là. Un reportage de Marie Peyraube, Stéphane Guffroy et Yvan Ceriex.

- Les pionniers de la Havane: Au cœur de La Havane, le fast-food de Sergio est un symbole : une enclave capitaliste en terre communiste. Contrairement aux autres restaurants du pays, il n’appartient pas à l’Etat cubain. C’est Sergio lui-même qui en est propriétaire et qui en tire tous les bénéfices. Il y a deux ans, après plus de 50 ans de communisme, le régime castriste a dû introduire un zeste de libéralisme pour éviter la faillite. Une révolution dans ce pays où 8 travailleurs sur 10 sont fonctionnaires et où, jusque-là, tous les  commerces étaient gérés par l’Etat. Anne-Claire Danel et Tony Casabianca ont rencontré Sergio le restaurateur, Mireilla l’agent immobilier ou encore Tullio l’acteur de théâtre ; tous les trois, des pionniers du capitalisme à la cubaine.

- Le paradis des perles: Robert Wan, 77 ans est l’un des hommes les plus riches de Tahiti, le premier à avoir faire commerce dans le monde d’un trésor qu’on ne trouve qu’en Polynésie, la perle noire.  L’usine de celui qu’on a baptisé l’empereur de la perle est un atoll entouré de 100km2 de lagon, à 3h30 de vol de Papeete. Là-bas, ses employés cultivent et récoltent les huitres et en extraient les perles nacrées. Près de 1500 chaque jour. Le succès de cette perle noire est tel que de petits producteurs se lancent à leur tour. Auguste et sa femme Romina ont installé leur ferme directement sur le corail. Patiemment, ils travaillent les huitres pour obtenir les perles les plus grosses et les plus rondes. Ils les revendront ensuite lors de vastes enchères qui attirent des amateurs du monde entier.

- Au nom de la France: Pour Thierry Serrat, c’était  la 3ème mission en Afghanistan. Il était arrivé sur le terrain quelques jours plus tôt. A 46 ans, c’est un attentat suicide dans un marché qui lui a coûté la vie. Six mois après son décès, sa femme, Sonia Serrat, a accepté de témoigner pour lui rendre hommage ainsi qu’aux quelques 87 autres soldats français morts en Afghanistan. Dans son discours pas de colère ni de rancœur. Une grande douleur due à la perte de celui qu’elle aimait mais aussi une immense fierté. C’est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière et Cyril Thepenier.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Buzzmedias 19229 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines