Magazine Cinéma

Hollow Tome 1 de Jessica Verday

Par Evenusia @Evenusia

hollow

Sortie le 9 janvier 2013

Résumé de l'éditeur : chez J'ai Lu

Lorsque Kristen disparaît dans d’étranges circonstances, Abbey refuse d’admettre la perte de son amie. La jeune fille rencontre alors un mystérieux garçon au cimetière de Sleepy Hollow, qui pourrait l’aider à faire son deuil… mais la découverte d’un journal intime bouleverse toutes ses certitudes. Abbey connaissait-elle vraiment sa meilleure amie ?

Avis de Linagalatée : 

Abigaël perd sa meilleure amie Kristen dans d’étranges circonstances, elle se serait suicidée. Aurait-elle eu un accident à l’endroit précis où les deux amies s’étaient promis de ne jamais aller seules ? Elle va à son enterrement sans que le corps ait été retrouvé. Au cimetière et chez les parents de Kristen, elle voit un jeune homme Caspian qui lui dit qu’il peut l’aider. Effondrée, pleine de culpabilité et d’incompréhension elle tente à plusieurs reprises de le retrouver. Et elle le retrouve, mais on sent bien qu’une barrière les sépare même si on ne peut bien se l’expliquer.

Quelle bouffée de fraicheur et de spontanéité dans l’écriture de ce livre. Un vrai régal. J’e l’ai lu d’une seule traite, ce n’est pas moi qui ai dévoré ce livre c’est lui qui m’a engloutie, m’a embarquée dans des sentiments tellement différents tels que la culpabilité, la tristesse, l’amour, les regrets. Tous ces sentiments que l’on ressent quand on perd son double si proche, en pleine adolescence, en pleine phase de construction. La peine est trop dure à supporter, on cherche des explications, on voudrait tellement en trouver, mais parfois il faut accepter qu’il n’y en ait pas. Accepter que son autre ait peut-être aussi ses propres secrets dont on ne fait pas partie. Se réfugier dans son monde d’enfermement, où l’on rencontre parfois des êtres étranges mais qui vous soutiennent, vous aident à avancer et à panser vos blessures.

Ce roman est classé en catégorie « fantastique ». Je n’ai pas trouvé que c’était l’essence majeure qui s’en dégageait. Certes on est à Hollow, berceau du cavalier sans tête de Washington Irving, mais ce que j’ai vraiment ressenti très fort, c’est le manque cruel et injuste de la perte de sa meilleure amie. Tous ces projets qu’elles avaient fait ensemble et que plus jamais Abbey ne pourra faire seule, parce que c’est à deux que la vie les aurait comblées. Certes la vie continue, le lycée, les premiers amoureux, le bal de promo. Mais Abbey n’a plus envie de tout ça sans Kristen pour le partager. Un monde vide s’ouvre devant elle.

A Noël Abbey sent vraiment qu’elle perd pied, qu’elle a besoin d’aide, les derniers évènements ont eu raison de son fragile équilibre. Elle part.

C’est un très beau roman, une très belle histoire qui peut vraiment plaire tant aux ados qu’aux adultes. On a toutes une meilleure amie, qui, si on la perdait dans la mort, nous rendrait folles de douleur jusqu’à en perdre la raison. C’est aussi ce qui est décrit dans ce livre, cette descente aux enfers de la douleur.

J’attends avec impatience les tomes suivants : the Haunted et the Hidden déjà parus aux Etats-unis.

Merci Fanny et J'ai Lu pour cette lecture en avant-première. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines