Magazine Société

Casser l’ambiance ?

Publié le 31 décembre 2012 par Charlesf

Les  squatters du 149, rue du Château dans le 14e arrondissement à Paris, utilisé par le parti communiste local, mais déserté depuis plus de trois ans, doivent donc être poursuivis prochainement pour « dégradations de biens privés en réunion. »
Comme nous en avons été informé via le site Bellaciao, ces squatters ont été "extraits" de leur gîte de fortune le 19 décembre par les forces de l’ordre habilitées par le chasseur de Roms, Manuel Valls.
Mais, ce n’est pas là le plus troublant.
squatters, PC XIV, Hélène BidardBellaciao : "Au vu du nombre de sociétés immobilières détenues par le Parti communiste, (…) celui-ci doit savoir que le péril fait l’objet de dispositions légales permettant une évacuation immédiate quelle que soit la période de l’année. Les architectes de sécurité de la préfecture de Police de Paris, seuls habilités à déterminer le péril, ont des astreintes régulières pour être en capacité de faire des constats à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit en cas d’urgence. La procédure est purement administrative, le statut et la durée de l’occupation importent peu. Encore faut-il qu’il y ait péril ! »
On en déduit que si ces communistes-là ont choisi la voie pénale, c’est bien parce qu’ils savaient ne pas pouvoir obtenir une expulsion pour péril."
Autre fait « troublant » : le rapport conjugal (rien à voir avec un classique « rapport de force ») qui existe entre Hélène Bidard, Présidente-Directrice-Générale de la Société Immobilière * propriétaire de l’immeuble qui ordonne l’extraction manu militari, puis porte plainte contre les squatters et, son époux Igor Zamichiei, secrétaire fédéral du PCF75, lequel, solidarité oblige, justifie et tente d’étouffer l’affaire.
Sans vouloir casser un peu plus l’ambiance, on notera qu’Hélène Bidard est membre du Conseil National du PCF, Conseillère de Paris, Conseillère d'arrondissement (le XIème) chargée des Droits de l’Homme et de la Lutte contre les discriminations.(!!!)
Au moment où avec le Front de Gauche, nous nous réjouissons d’avoir ensemble à « rallumer  les étoiles » en 2013, au moment où le slogan « l’Humain d’abord ! » n’a jamais été plus indispensable pour faire obstacle à une droite ragaillardie par les reniements successifs d'un gouvernement Hollande de plus en plus soumis aux diktats d’un libéralisme sans gêne et sans remords, cet épisode est en effet susceptible de « casser l’ambiance ».
Ne pas en parler reviendrait à s’autocensurer, trop le souligner à se tirer une balle dans le pied.

Vœu pour 2013 et plus si affinités : que le Parti Communiste sache réagir et s’éviter comme à l’ensemble du Front de Gauche de tristes et préjudiciables contradictions.
* NB : Hélène Bidard, présidente de la SEMIDEP (Société d’économie mixte immobilière interdépartementale de la région parisienne),est également présidente de la société immobilière Rochechouart, propriétaire du 149 rue du Château, société écran du Parti Communiste Français. La SEMIDEP avait déjà expulsé les mal-logés acharnés du 141, rue de Charonne.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Charlesf 5251 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine