Magazine Formation

Témoignage de Rémi qui a trouvé un emploi à l’étranger

Publié le 31 décembre 2012 par Elodieberlin

1. Quelles études avez-vous faites ?

J’ai fait une école de commerce BAC+5, spécialisée en Marketing. Le tout ponctué d`un semestre à l`étranger. Tout cela était précédé d`une école de commerce BAC +3 plus polyvalente.

2. Quel travail cherchiez-vous ? (secteur, poste…)

Plus qu’ un domaine, je recherchais un poste dans la gestion de produit ou d`une gamme de produits. J’avais fait mon stage de fin d’études dans cette optique, mais disons que j`ai fait face à la malédiction que connaissent certains stagiaires. Je cherchais donc un emploi me permettant de faire mes preuves dans ce secteur, puis au fil des mois de recherches infructueuses, me rassurer sur mes capacités.

3. Combien de temps avez-vous cherché du travail ?

De septembre 2011 à Juin 2012. Une année scolaire donc.

4. Comment avez-vous vécu cette période de chômage ?

Comme beaucoup, j’ai fait face à des coups durs. Il est dur de voir ses amis être recrutés, voir vos proches vous poser des ultimatums. Je pense qu`on a tous des moments où on s`interrogent sur notre valeur (expériences, diplômes, compétences). On a tous eu ces périodes ou l`on veut crier à l`injustice quand on se fait doubler sur un poste de débutant par un plus expérimenté, de voir une annonce qui nous correspond à 100% mais sans réponse. Mais je ne sais pas si je suis normalement constitué, mais décrocher un entretien était une victoire pour moi, un refus écrit résonnait dans ma tète comme un « La prochaine sera la bonne ». Je réussissais la plupart du temps le tour de force « d`effacer » la journée et les échecs d`avant afin de recommencer la recherche comme si c`était ma première fois, ça ne marchait pas à tous les coups, mais ça m a aidé. J’avais un entretien par mois environ, on me prétendait que c`était un bon retour, mais bon quand on est sans emploi ça ne suffit pas.

5. Quelles étaient vos exigences ? (salaire, correspondance du poste/du secteur avec vos aspirations, vos études, mobilité…)

Au départ je visais entre 25000 et 30000 euros par mois. Je ne recherchais pas dans un secteur en particulier, ni dans un espace géographique limité, mais plutôt une expérience que je trouvais valorisante. Mes aspirations ont petit à petit baissent notamment au niveau salarial, mais je réfléchissais toujours à ce que pouvait m’apporter cette expérience.

6. Quel(s) emploi(s) avez-vous finalement trouvé ?

Assistant Marketing pour un vendeur de chalet en kit, basé en Lituanie. Comme toutes petites societés, je pense que l`intitule de mon poste ne reflète pas tout a fait mes missions.

7. Comment avez-vous trouvé cet ou ces emploi(s) ? (réponse à une annonce, candidature spontanée, réseau…)

C’était pendant une phase de coups durs, où j’envoyais des CV sans grande conviction. Puis j’ai vu cette annonce sur le site d`Iquesta. Gérer le marketing du marché français, pas d’expérience demandée. Ce n’est pas de la gestion de produits mais j’ai foncé, persuadé que ce sera un vrai plus pour ma carrière

8. Avez-vous été satisfait de votre première expérience de travail ? si oui pourquoi, si non pourquoi ? si moyennement pourquoi ?

Je le suis. Il a fallu certes déménager en Lituanie et, ne parlant pas la langue, certaines situations sont cocasses. Mais j’ai un travail qui me plait et je m`investis fortement dans mes missions. Cerise sur le gâteau, je m`occupe actuellement du lancement d`une nouvelle gamme de produits, j’en suis ravi.

10. Quels conseils donneriez-vous aux jeunes diplômés au chômage ?

Se focaliser sur les victoires plus que sur les défaites! Ca ralentit et atténue l`arrivée de coups durs. Aussi en profiter pour faire autre chose qui peut enrichir le CV, pour ma part j`ai appris à maitriser Photoshop, ça fait une ligne de plus sur le CV et ça peut s’avérer utile dans une recherche. Enfin, si on ne veut pas de vous en France, allez voir ailleurs! Certains pays font le pari de la jeunesse et je suis sûr que vous serez accueilli a bras ouverts. Pour finir, ne pas perdre espoir, je reste persuadé que l’on trouve tous chaussure à son pied.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Elodieberlin 5733 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte