Magazine Maladies

Le marché de la folie

Publié le 01 janvier 2013 par Trichotillomania @AlbinPONTAROLO

 
 

Vous connaissez sans doute ma répugnance concernant tout ce que peuvent nous prescrire certains psychologues ou psychothérapeutes. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises lors de précédents articles, mais surtout dans celui-ci; http://stop-trichotillomanie.com/avez-vous-la-volonte-de-guerir/

Je vous prescris ceci ou je vous prescris cela…

 
Souvent nous pensons (à tort) trouver la solution idéale à la trichotillomanie en ingurgitant tout ce que certains professionnels nous prescrivent. Sans doute, par facilité ou par commodité. La personne anxieuse est passive dans le processus thérapeutique. Elle attend que la solution vienne d’autre part que d’elle même: d’un produit, d’un praticien.

Moi aussi j’en ai pris

 
Je pourrais vous parler des témoignages reçus suite au sondage qui est en ligne. Beaucoup de personnes sont passés par là et non pas obtenu de grands résultats. A une époque dans laquelle je me trouvais, il m’est arrivé aussi de suivre ce genre de traitement. J’ai également ingurgité des psychotropes pour soulager une dépression.
 
Je peux vous assurer, que ma ttm ne s’en ai pas trouvée soulagée. Pas du tout ! Comme d’autres, ça n’a pas résolu le problème. D’ailleurs, si un tel psychotrope existait vous seriez vous aussi au courant n’est ce pas ? Cela fait très longtemps que je ne prends absolument rien. Et je m’en porte tout aussi bien, sinon mieux. Fort heureusement, je ne suis jamais tombé dans une dépendance à ce genre de pilules.
 
Mais ce n’est pas le cas de tout le monde ! Non seulement ses médocs ne soulagent pas notre trouble, mais plus grave ils peuvent causer une dépendance qui à long terme peut se révéler plus dangeureuse ou totalement inefficace au risque de sa santé physique, morale et financière.

  • Par ailleurs, il ne faut pas oublier que tout médicament de cette nature, comporte toujours des effets secondaires !

 
Les médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter des troubles mentaux banals ou graves ainsi que la douleur. Ils recouvrent les anxiolytiques ou tranquillisants, les hypnotiques ou somnifères, les neuroleptiques ou antipsychotiques, les antidépresseurs, les thymorégulateurs (régulateurs de l’humeur), les psychostimulants, les analgésiques opiacés et les médicaments de substitution aux opiacés.
 
Pourquoi je vous parle de cela aujourd’hui ? Eh bien parceque j’ai commencé à regarder une vidéo qui vous en apprendra davantage sur ce commerce qui est aujourd’hui l’un des plus prospères de notre économie, mais qui s’inquiète bien peu de notre santé, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire.
 
Vous en doutez ? Alors je vous invite à regarder ceci…

Le Martketing de la Folie


La vidéo est certes un peu longue, mais très instructive. Et puis rien ne vous oblige à la regarder en une seule fois !

________________________________
« Fermer les yeux devant le danger, c’est se donner
en proie et renoncer à son libre arbitre. »

Georges Meredith

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Trichotillomania 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte