Magazine France

Moscovici président !

Publié le 05 avril 2008 par Nicolas J
Enfin, je dis ça… Lui ou un autre… L’important c’est d’avoir quelqu’un qui ne puisse pas dire : « vous avez vu, c’est fantastique, on a fait 47% » !

Je suis fatigué de ces Ségolatres qui se satisfont de ça. « On a fait une belle campagne, c’était bien, ça s’arrose ». Pierre de Coubertin n’aurait pas du faire de politique… L’important c’est de gagner.

Bon. J’avoue. Je suis de mauvaise humeur. C’est de la faute à Marc Vasseur et à Dagrouik. Par leurs propos quotidiens dans mon twitter et dans notre groupe Google de conspiration, ils entretiennent les querelles de personnes au sein du PS. « ha ha ! Au moins Ségolène Royal a-t-elle des idées et lance le débat » se réjouissent-ils benoîtement sans se rendre compte que : Petit 1 : elle n’a pas d’idée, elle a des bons scribes (il suffit de comparer l’oral improvisé et l’écrit préparé). Petit 2 : ça veut dire « les autres sont des gros nuls avec du poil dans les oreilles ».

Mes potes, ils sont mignons. Tout ça vient d’un échange entre Gaëtan Gorce et Jean-Christophe Cambadélis. Ils tapent avec joie sur ce dernier mais ont oublié de lire la lettre du premier. La voila (je lui mets un lien, ça va le faire monter dans les classements de blogs).

Il propose juste que le Premier Secrétaire, pardon, la Première Secrétaire, soit élue AVANT le congrès.

« Nous devons d'abord bâtir un Parti populaire et moderne, capable d'accueillir et de mettre en mouvement plusieurs centaines de milliers d'adhérents. » Il faudrait surtout bâtir un parti capable de gagner des élections nationales. Et de dire comment bâtir ce mouvement.

« Alors que le Parti se rétracte aujourd'hui sur un noyau dur, ces Assises nous permettront d'enclencher une dynamique d'adhésions dont nous savons, depuis le succès des nouveaux adhérents, qu'elle est possible. Cet élargissement résoudrait, en la rendant caduque, la question des Primaires. ». C’est sûr ! On nomme Ségolène Royal maintenant, on ne débat plus et le tour est joué !

Là-dessus, Jean-Christophe Cambadélis répond (il est mal barré, il a un blog chez over-blog). « Permets moi de te dire que tout ton texte semble respirer, une sorte de découragement latent, un dénuement résigné mais vengeur, qui aspire à être surmonter par le dépôt des armes de la critique. » JC, tu as raison (mais soigne l’orthographe, le « surmonter » fait mal aux yeux). Mais tu as raison (je n’aime pas bien tutoyer les gens, mais c’est Gaëtan Gorce qui a commencé) : Gaëtan Gorce propose de supprimer le débat, de nommer maintenant la chef qui pourra imposer ses vues en feignant consulter les gens.

J’ai presque envie de laisser le dernier mot à Didier Goux (dans un commentaire chez Dagrouik, et de mémoire) : « Vous n’avez même plus besoin de trolls ! ».

En 2012, le candidat du PS fera 48% et vous direz : « vous avez vu ! on a progressé ! ».

Les copains, vous proposez de désigner Ségolène Royal parce qu’elle privilégie le débat aux querelles de personnes. C’est grotesque : elle le fait à la seule condition d’avoir le leadership. « On arrête de se battre entre nous, votez directement pour moi ». Bravo.

Edit : involontairement, Julien, Ségoléniste convaincu, confirme mon billet... La seule priorité : prendre le parti.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte