Magazine Culture

Prise sur le fait : la formation d’une géante gazeuse. (Vidéos)

Par Memophis

HD-142527_thumb.jpg

Saturne et Jupiter sont des exemples de géantes gazeuses , des planètes inhabitables composées de gaz plutôt que de matière solide. Basés sur des observations de ces planètes et des modèles de leur évolution, les astronomes ont longtemps cru qu’elles se formaient en se goinfrant du gaz de jeunes étoiles.  Cette semaine, à l’aide d’un télescope dans les déserts du Chili, les astronomes ont rapporté avoir la première preuve directe de la formation d’une géante gazeuse.  

Les astronomes observaient une jeune étoile, appelée HD 142527, à environ 450 années-lumière de la terre. Comme la plupart des jeunes étoiles, HD 142527 est entouré par un disque de gaz et de poussières (les restes de la conception de l’étoile) qui continuent à entourer l’étoile pour des millions d’années.

Mais il y avait quelque chose d’étrange concernant le disque si particulier de cette étoile.  Les astronomes ont observé un grand espace dans le gaz et la poussière, qui, comme signalé dans l’étude publiée sur Nature cette semaine (lien plus bas), ils pensent être provoqués par la formation d’une future géante gazeuse.  Cet espace l’a indiqué aux astronomes, mais la confirmation est venue sous forme de courants de gaz révélateurs.   La capacité du télescope ALMA, a résister à l’éblouissant éclat pour l’observer plus en détail, ont donné aux astronomes une image, encore jamais obtenue auparavant, des fonctionnalités clé du processus de formation des planètes.  

En entête : représentation artistique des courants de gaz autour de l’étoile HD 142527. 
Ci-dessous : l’image du gaz (en vert et diffus en Bleu) et de la poussière (en rouge) entourant la jeune étoile. (ESO)

HD-142527-ALMA_thumb.jpg

Cela se passe ainsi : Pendant que le précurseur planétaire orbite son étoile, il récupère des matériaux de formation de celle-ci, rassemblant du gaz et de la poussière pour croitre formant ainsi un espace appauvri en matière entre l’étoile et son matériel qui l’aide à grandir.  Mais l’étoile ne reste pas là sans rien faire; ce serait une étoile avec une courte vie si elle se laissait faire. La gravité de l’étoile tire le gaz de l’extrémité externe de son disque, à travers l’espace dégagé par la future géante gazeuse et dans la partie la plus profonde du disque afin de soutenir l’étoile. C’est la première fois que les astronomes ont réellement vu ces courants dont l’existence, jusqu’à maintenant, était théorique.

Les géantes gazeuses, comme celle-ci, se forment dans les premiers millions d’années de la naissance de leur étoile, ainsi ces nouvelles visions du processus s’ajoutent à l’image des débuts chaotique de notre propre système solaire.

Ci-dessous : une représentation artistique en mouvement du gaz et de la poussière entourant HD 142527.

Ci-dessous : un zoom d’une des régions au centre de la Voie lactée vers HD 142527. 

Le détail de la découverte publiée sur Nature : Flows of gas through a protoplanetary gap. 
L’annonce sur le site de l’ESO : ALMA Sheds Light on Planet-Forming Gas Streams.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Memophis 2303 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte