Magazine France

#motscroises : Cahuzac nous as bien endormis…

Publié le 08 janvier 2013 par Gédécé @lesechogaucho

serpent-kc3a2Voilà qui en a interloqué plus d’un…. Le face à face tant attendu même pas encore commencé, voilà que la machine médiatique pro-libérale se mettait en route, quelques heures seulement avant, comme lancée par une marque de com bien connue des DSKistes dont certains composent l’entourage de Hollande et de son plus fidèle coiffeur… Drôle de coïncidence pour ce qui n’est sûrement pas un hasard. Trop gros pour être entièrement faux. Passons.

Dans cette séquence télévisée, le tenant de la logique austéritaire n’a pourtant pas été franchement aidé par l’annonce du (gros)  couac du FMI… qui renforce au bon moment la crédibilité du discours du Front de gauche, et plus particulièrement de Mélenchon sur le sujet…. Nous ne disions en effet pas autre chose.

Mélenchon a d’emblée élevé le débat en précisant opportunément qu’il ne donnerait pas de tournure personnelle au débat, en référence à l’affaire Cahuzac. Un bon point., puisqu’il  s’est appuyé sur des arguments politiques forts plutôt que des attaques ad hominem inutiles.  La divergence essentielle, c’est l’appréhension par les socialistes de la nature même du capitalisme. A ceux qui se réjouissaient prématurément du fait que Mélenchon  n’exclue pas les socio-démocrates de la gauche en refusant le débat vraie/fausse gauche proposé assez cyniquement par Calvi n’auraient pas du sourire trop vite, car la suite valait son pesant de ca

Capture
Vînt ensuite la question de la taxation des plus riches à 75%… Face à  laquelle en se croyant habile Cahuzac a botté en touche en s’exonérant de la moindre responsabilité de son échec par l’affirmation que, malgré tout,  une grande réforme fiscale avait déja eu lieu…  Nous sommes pourtant bien nombreux à droite comme à gauche à l’attendre encore… Redistribution des richesses, avez-vous dit ? 20 milliards pour les entreprises, la hausse de la TVA pour les plus démunis, le compte n’y est pas. Chacun jugera donc de la réalité de cette réforme là, et de son ampleur…

Sur la question de l’exil fiscal, qui a permis d’échapper au seul cas Depardieu tant exagérément surmédiatisé dans lequel a tenté de l’enfermer Calvi, Mélenchon a proposé de s’y attaquer frontalement,  en agissant concrètement sur les principaux pays qui sont si protecteurs envers les exilés fortunés. Il serait en outre plus que judicieux de la part de ce gouvernement qu’il applique une loi imposant les exilés fiscaux dans leur propre pays, ce qui est techniquement possible puisque tant Mélenchon dans son programme à la candidature présidentielle  que Cahuzac autrefois comme il ‘a avoué lui-même, avait déposé un amendement allant dans ce sens.

[là, j'avoue : je me suis endormi... lassé par des querelles futiles et les provocations sournoises toujours si habilement policées de Cahuzac...]

Bon ben j’espère que d’autres blogchéviks auront pris le relais et pondu de meilleurs billets, parce que là j’avoue je n »ai pas été très performant…. Emporté par la fatigue. Mais parait que Cahuzac, le concept de lutte des classes, ça le fait sourire…. Si ça ce n’est pas du mépris de classe….

Bon, ben moi je vais me coucher, j’ai fait ce que j’ai pu, hein…. Dure journée. Tchao.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte