Magazine Asie

Ciné-club : Emraan Hashmi

Publié le 08 janvier 2013 par Safran
Ciné-club : Emraan HashmiNé en 1979 à Bombay, Emraan Hashmi fait ses études dans sa ville natale puis se laisse happer par le cinéma - ses oncles, Mahesh et Mukesh Bhatt étant producteurs.
En 2002, il est l'assistant du réalisateur Mohit Suri, son cousin, sur le film Raaz.
En 2003, il joue dans son premier film, Footpath, produit par ses oncles Mahesh et Mukesh Bhatt, sans grand succès.
Par contre, 2004 va le propulser en tête du box-office grâce à Murder où il donne la réplique à Mallika Sherawat. La scène d'amour et la chanson sur le toit d'un immeuble de Bangkok n'y sont pas étrangers.

L'année 2005 est prolifique, il tourne dans 4 films (dont Zeher et Kalyug) qui vont lui apporter le surnom de serial kisser pour ses véritables baisers sur la bouche qui ont passé la barrière de la censure.
En 2006, Gangster lui apporte une nomination de meilleur méchant. L'année suivante, encore quelques films qui n'attirent pas les foules hormis Awarapan (Good Boy Bad Boy, The Train
Jannat sera par contre un beau succès l'année suivante.

Enfin en 2010, il obtient un second rôle substantiel dans Once Upon a Time in Mumbaai, film qui reçoit d'excellentes critiques.
Depuis 2011, le rythme des tournages semble d'accélérer. Quatre films sont en pré-production ou en production en 2013. Peut-être arrivera-t-il enfin à prouver qu'il est un acteur avec qui compter.
Murder (2004). Drame passionnel

Ciné-club : Emraan Hashmi

Avec Mallika Sharawat

A Bangkok, une jeune femme, délaissée par son mari accaparé de travail a une relation extra-maritale avec un ancien ami. Le mari, qui a des soupçons, engage un détective qui confirme la relation de l'épouse. Les deux hommes se rencontrent...
Un thriller dans un cadre exotique
Réalisateur : Anurag Basu
Héroïne : Mallika Sherawat
Héros : Emraan Hasmi, Ashmit Patel
Compositeur : Pritan
Chanteurs : Alisha, Anuradha, Sonu, Kunal
Notre avis : 3/5

Gangster (2006). Impossible amour

Ciné-club : Emraan Hashmi

Avec Kangana Ranaut

A Seoul, une jeune femme alcoolique tombe amoureuse d'un chanteur de cabaret. Ce dernier s'étonne de son addiction et lui demande pourquoi elle boit. Et là, il apprend tout un pan caché de sa vie. Et ce n'est pas tout...
Réalisateur : Anurag Basu
Héroïne : Kangna Ranaut
Héros : Emraan Hashmi, Shiney Ahuja
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Kavita Seth, Sunidhi, James, Abhijeet, KK
Notre avis 2,5/5

Jannat (2008). Des sous, des sous

Ciné-club : Emraan Hashmi

Avec Sonal Chauhan

Rêvant de devenir riche pour acheter une bague à la jeune femme dont il est amoureux un jeune homme écume les salles de jeux, puis passe dans un domaine dominé par la mafia :  les matches de cricket et les courses de chevaux truqués.
On ne croit pas aux personnages, ni au scénario. Pour les fans d'Emraan Hashmi seulement.
Réalisateur : Kunal Deshmukh
Héroïne : Sonal CHauhan
Héros : Emraan Hashmi
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Richa Sharma, KK, Rupam Islam
Notre avis : 2/5

Once Upon a Time in Mumbaai (2010)

Ciné-club : Emraan Hashmi

Avec Prachi Desai

Dans les années 1970, arrivé pauvre à Bombay, un jeune homme va petit à petit devenir un don puissant mais aimé. Tombé amoureux d'une actrice, il produit ses films.
Cependant, le fils d'un policier rêve de devenir riche rapidement et devient d'adjoint du don. Mais il passe vite à des activités dangereuses, dont le meurtre et la drogue.
les deux hommes deviennent alors des ennemis...
Très belle reconstitution des années 1970 et de l'ambiance des films de cette époque. Les acteurs sont bons dans l'ensemble, surtout Ajay Devgan. De nombreuses nominations, et un Filmfare de meilleur second rôle pour Prachi Desai, et un Screen award pour la musique de Pritam.
Réalisateur : Milan Luthria
Héroïnes : Kangana Ranaut, Prachi Desai
Héros : Ajay Devgan, Emraan Hashmi
Compositeur : Pritam
Chanteurs : Sunisgi, Dominique Cerejo,  Rahat, Mohit, Mika
Notre avis : 3,5/5

Et aussi : The Killer (Hasnain Hyderavabwala, Raksha Mistry, 2006), Tum Mile (Kunal Deshmukh, 2009), Dil Toh Baccha Hai Ji (Madhur Bhandarkar, 2011), The Dirty Picture (Milan Luthria, 2011),
Shanghai (Dibakar Banerjee, 2012)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte