Magazine Info Locale

Jean-Paul Legrand écrit au Préfet à propos des sans-papiers de Creil

Publié le 08 janvier 2013 par Jplegrand

Courrier au Préfet de l'Oise

M. Jean-Paul Legrand
Maire-Adjoint de Creil Conseiller communautaire à M. le Préfet de l'Oise     Objet : régularisation des travailleurs sans papiers de Creil.
Comité "Ousmane Ba"
    Monsieur le Préfet,   Vous connaissez bien la situation des travailleurs qui ont agi depuis 2009 à Creil pour la régularisation de leur situation dans le but d'obtenir leur carte  de séjour afin de pouvoir travailler en toute légalité et dignité.   Je suis intervenu dans cette lutte démocratique dès le début en apportant ma contribution solidaire à la constitution du dossier  de chacun de ces hommes  en rassemblant les pièces nécessaires aux régularisations et en participant à leur remise en Préfecture.   J'ai pu me rendre compte à quel point ces hommes ont été exploités par des employeurs peu regardant sur leur situation  souvent dans des conditions de travail indignes de notre temps. La vérité, grâce à la lutte de ces travailleurs a fini par faire son chemin et rejoignant la majorité de nos concitoyens dans le pays, la population de Creil a dans sa grande diversité, manifesté une profonde sympathie pour cette lutte exemplaire. La quasi totalité des travailleurs concernés a été régularisée à la suite d'une bataille démocratique qui a permis aux citoyens comme aux autorités de prendre la mesure d'un phénomène qui dépasse les apriori et les idées les plus réactionnaires fondées sur des thèses souvent néo-coloniales et racistes notamment véhiculées par l'extrême-droite.   La mise en échec de ces thèses dans la pratique de la lutte et du rassemblement de nos concitoyens démontre que la démocratie est plus forte que le racisme, l'exploitation, et la division et qu'elle permet de donner une consistance concrète  aux Droits de l'Homme.   Cependant, il n'est pas acceptable que parmi eux 7 travailleurs soient encore  dans une situation irrégulière. Les maintenir dans cette situation alors qu'ils vivent et  travaillent ici, qu'ils ont travaillé depuis plusieurs années sur notre territoire, est assurément incompréhensible et totalement inacceptable.   Je sais que prochainement ces travailleurs soutenus par leur comité, par de nombreux citoyens et une grande diversité d'élus, vont une nouvelle fois entreprendre les démarches en votre direction pour une régularisation.   Je vous demande, Monsieur le Préfet, de prendre la décision de régulariser ces travailleurs qui ne sont pas des migrants venant d'arriver sur notre sol, mais des étrangers qui après de longues années de travail sur nos chantiers et dans nos entreprises, après avoir participé à des actions démocratiques et responsables, se sont progressivement  intégrés à la vie sociale et citoyenne de notre cité et de notre pays.   C'est la tradition de la France que d'agir en faveur de ceux qui se montrent dignes, par leur travail et par leur engagement pour nos valeurs républicaines, d'être accueillis comme des frères dans notre communauté.   Je vous prie, Monsieur le Préfet,  d'agréer l'expression de mes respectueuses salutations.   Jean-Paul Legrand        

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jplegrand 1025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine