Magazine Environnement

Ecologie : les plantes ont fêté leurs Héros 2012

Publié le 08 janvier 2013 par Bioaddict @bioaddict

L'INRA vient de remettre à cinq lauréats un Trophée récompensant leur engagement et leurs résultats dans des domaines aussi variés que les interactions entre les arbres et les micro-organismes, la reproduction et le développement des plantes, ou la conservation des ressources génomiques végétales. Portraits. Ecologie : les plantes ont fêté leurs Héros 2012

Les plantes sont notre principale ressource en oxygène, en aliments, en matériaux, en principes actifs médicamenteux...Elles sont aussi des filtres extraordinaires contre la pollution, et de véritables usines de transformation et de recyclage des éléments polluants. Un monde sans plantes n'est tout simplement pas viable. Le rôle de l'INRA (Institut National de Recherche Agronomique) dans la recherche et la protection des plantes est donc fondamental. Mais son rôle est aussi de récompenser et de faire connaître les chercheurs qui contribuent à différents niveaux à protéger et à valoriser ces véritables bijoux de la nature. Et c'est ce qu'il fait depuis quelques années en remettant ses Lauriers à des chercheurs choisis par un Jury international prestigieux*.

Bioaddict, qui milite pour l'écologie, le bio et le développement durable, vous présente les Lauréats de ces Lauriers 2012.

  • Le " Laurier de la recherche agronomique " a été décerné à Francis Martin. Directeur de recherche de classe exceptionnelle du département écologie des forêts, prairies et milieux aquatiques à Nancy, il explore depuis 1981 les mécanismes symbiotiques entre les champignons et les arbres. Pionnier dans sa discipline, il a engagé son unité et les réseaux qu'il coordonne dans des projets de pointe en génomique et métagénomique, aujourd'hui des références mondiales en la matière. Ses résultats font de lui un leader scientifique reconnu au plus haut niveau international. Il rêve que dans la forêt les lutins et les fées puissent s'asseoir sur les champignons
  • Le " Laurier jeune chercheur" a été remis à Olivier Hamant. Chargé de recherche au laboratoire de reproduction et développement des plantes et au laboratoire Joliot Curie de Lyon, la grande découverte d'Olivier Hamant et de son équipe est d'avoir démontré comment les contraintes mécaniques interagissent avec la régulation génétique pour contrôler la forme et la taille des organismes. Une plante qui pousse dans une serre ne se développe pas comme une plante soumise au vent, alors qu'elles ont le même patrimoine génétique. Ce chercheur de 37 ans, qui a déjà une carrière scientifique internationale, et une vingtaine de publications à son actif, mixe génétique moléculaire, micromécanique et nouvelles techniques d'imagerie. Cet amoureux de la culture littéraire, qu'il estime fondamentale, consacre une partie de son temps à l'enseignement et à l'écriture de synthèses bibliographiques, mais aussi à l'art contemporain et au jazz. Il aime communiquer ses recherches aux initiés comme au grand public, pour que la recherche agronomique s'ouvre davantage et prenne en compte les questions de société. Et la question des OGM est ainsi un bel exemple de la non compréhension entre les scientifiques qui estiment bien maitriser le sujet, et le grand public qui ne veut pas forcément de ce modèle de société.
  • Le " Laurier ingénieur" a été attribué à Hélène Bergès. Directrice du Centre national de ressources génomiques végétales à Toulouse, Hélène Bergès travaille à l'Inra depuis 1998. Elle s'est d'abord investie dans la recherche en génétique végétale avant de prendre en charge la création, à partir de 2003, du Centre national de ressources génomiques végétales qui a très vite acquis une reconnaissance internationale. Elle a bâtit ce centre en quatre ans. Il est aujourd'hui devenu une immense bibliothèque de ressources génomiques et de matières biologiques. Il gère plus de 20 millions d'échantillons de fragments de génomes parmi plus de 27 espèces sauvages cultivées. Ces fragments vont pouvoir servir à la connaissance fondamentale du contenu de la plante en ADN, et à la caractérisation des gènes codant pour certaines propriétés comme le rendement de la plante, sa résistance aux maladies, ou ses qualités gustatives.
  • Deux " Lauriers appui à la recherche " récompensant deux techniciens dont l'apport est très particulier et significatif dans des activités d'expérimentation, de formation et de transfert ont également été attribués. 

L'un a été remis à Mariane Damois, responsable administrative du laboratoire d'économie appliquée à Grenoble. Elle conduit depuis plus de trente ans la gestion de l'unité mixte du laboratoire d'économie appliquée de Grenoble avec le souci constant d'alléger la charge administrative de ses chercheurs pour qu'ils n'aient plus qu'à se soucier de leurs travaux.

L'autre Laurier a été remis à Michel Pellé appelé " le plombier de l'extrême ". Technicien de recherche de classe exceptionnelle à la plateforme d'infectiologie expérimentale à Tours, Michel Pellé est depuis 2006 responsable de l'équipe " Fluides " du service technique du pôle de santé. Ce pôle est le plus grand dispositif expérimental français en milieu confiné. Les chercheurs y étudient les maladies infectieuses (bactéries, virus, parasites, prions) comme le virus de Schmallenberg, la tuberculose bovine, ou la tremblante du mouton. Michel Pellé gère les installations de haute sécurité et a contribué au développement de ces infrastructures pour en permettre un fonctionnement fiable et optimum. Le risque de contamination est en effet majeur lorsque sont mises en place de nouvelles procédures pour les travaux de recherche. Electromacanicien de formation il est tout aussi capable de concevoir un prototype de fromagerie miniature que de dépanner en urgence et en solo les incidents sur l'ensemble des matériels.

Herve de Malières

*Le jury international des Lauriers de l'INRA :

Présidé par Frédéric Dardel, président du conseil scientifique de l'Inra et président de l'Université Paris V - Descartes, les membres de ce jury international sont : Pr. Nigel Brown, premier vice-président délégué à la politique de recherche de l'université d'Edimbourg, Royaume-Uni ; Pr. Klaus Frohberg, Institut d'économie de l'aliment et des ressources, Faculté d'agriculture, Université de Bonn, Allemagne ; Pr. Claude Pichard, médecin chef du service de Nutrition, Hôpitaux universitaires de Genève, Suisse ; Dr. Jacques J. Neeteson, directeur de l'unité des systèmes agricoles, Plant Research international, Wageningen University and Research Centre, Pays-Bas ; Pr. Guiseppe Scarascia-Mugnozza, directeur du département Agriculture, sylviculture et utilisation du territoire, Consiglio per le Ricerche in Agricoltura, Italie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760784 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte