Magazine France

#motscroises : le meilleur des blogs et sites d’infos du Match Cahuzac/Mélenchon

Publié le 08 janvier 2013 par Gédécé @lesechogaucho

et-le-gagnant-est

 LEADERSHIP DE GAUCHE: AVANTAGE MELENCHON

Le débat a eu beau commencer sur des notes apaisées, ce sont bien deux visions de la gauche qui se sont affrontées lundi soir. Et sur le plan des références, Jean-Luc Mélenchon a clairement pris l’avantage. Dézinguant le vote du traité « Merkhollande », l’eurodéputé, métamorphosé en sans-culotte, s’en est pris tour à  tour aux paradis fiscaux du « Royaume de Belgique et du Grand Duché du Luxembourg », ressuscitant au passage la Constituante et le décret du 4 août 1789 sur le revenu maximum tout en maniant avec élégance les citations latines.

« La parole qui compte plus que toutes les paroles, c’est la parole du peuple », a martelé le chef de file du Front de Gauche, plus à  l’aise il est vrai dans l’invocation révolutionnaire que dans l’érudition fiscale. Mais les exégètes de la gauche relèveront l’erreur stratégique de Jérôme Cahuzac, qui a affirmé qu’il n’avait jamais cru à  la lutte des classes. Une référence qui va de soi pour ce social-libéral assumé mais une rupture encore taboue à  gauche, comme le montre la réaction prudente du député socialiste (aile gauche) Jérôme Guedj.

Jérôme Guedj@JeromeGuedj

La franchise de @J_Cahuzac sur la lutte des classes l’ honore, mais … #MotsCroisés

 Source

 L’autre surprise de ce débat a été de voir Cahuzac nous annoncer que la réforme fiscale, promise par François Hollande lors de la campagne électorale, était faite. Alors là si je n’avais été assis j’en serai tombé sur le cul car là franchement c’est de l’abus de confiance, les électeurs de Hollande attendaient une réforme encore plus importante que de taxer les revenus du capital comme les revenus du travail, quid de la fusion IRPP et CSG, quid de l’imposition des grands groupes qui devait se rapprocher de celle, plus élevée dans les faits, des PME, quid de l’imposition des Français exilés fiscaux, quid de la lutte contre les paradis fiscaux ?

Sur ce coup là, Cahuzac a marqué un but contre son camp.

 Source

Sur l’affaire Cahuzac : « L’accusation est énorme. On imagine que l’initiative de porter cette accusation a été méditée avant d’être publiée, a dit Jean-Luc Mélenchon. Si c’est vrai, c’est terrible, mais si c’est faux, c’est ignoble. Nous n’en savons rien, mais des procédures judiciaires ont été engagées et peuvent lever tous les doutes, d’un côté ou de l’autre. Je demande que la justice ne traîne pas, que la garde des Sceaux fasse en sorte que l’affaire soit jugée le plus vite possible, parce que ça va pourrir la vie politique de ce pays. »

 source

Pour revoir l’émission, c’est ici.

La phrase : 

La parole qui compte plus que toutes les autres paroles, c’est la parole du peuple !

(Jean-Luc Mélenchon)

La bourde :

Nous on fait la même chose que Fillon.

(Jérôme Cahuzac)

 source

3éme mensonge : «Nous avons réalisé la grande réforme fiscale ». Un sommet de la blague, la menterie politicienne atteint ici  des niveaux  jamais égalés. L’économiste socialiste Thomas Piketty, présenté comme le père du projet de réforme fiscale que nous avait présenté Hollande, parlait il y à quelque jour dans libération d’une « improvisation fiscale consternante », il ajoutait pour faire bonne figure  qu’Il « faut qu’ils arrêtent de voter les yeux fermés les bricolages fiscaux du gouvernement : des augmentations de TVA, des reculades sur la taxation des plus-values, une taxe à 75% aussi mal ficelée qui conduit finalement à cette censure… Si le gouvernement ne fait pas son travail, c’est au Parlement de le faire. » Fermer le ban !

source

 Sans titre 2

Source


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte