Magazine Hockey

CH : pas de panique avec Louis Leblanc

Publié le 17 janvier 2013 par Masterfuneral
CH : pas de panique avec Louis Leblanc
Source : Rds.ca
BROSSARD - Louis Leblanc connaît une saison difficile. Après un début de saison prometteur, le premier choix du Canadien en 2009 a souffert d'une entorse sévère à la cheville droite qui l'a considérablement ralenti.
« C’est sûr que la cheville, ça n’a pas aidé, a concédé Leblanc mercredi lorsque les journalistes l’ont entouré dans le vestiaire de l’équipe. Je travaille présentement pour retrouver mon synchronisme. Je la sens encore un peu, mais elle est presque guérie. C’est sûr que je n’ai pas les statistiques que je veux, mais il y a plus que ça. Je travaille fort et j’essaie de m’améliorer. »
La production offensive de Leblanc a effectivement été grandement affectée par son étant de santé, lui qui n'a inscrit que cinq points en 24 matches. Pour cette raison, il ne s'attendait pas à recevoir une invitation du Canadien pour l'ouverture du camp d'entraînement dimanche.
« C’est décevant, mais je n’ai pas eu le début de saison que je voulais, n’a pas caché le jeune joueur de centre. Je veux être ici à 100% et au-dessus de ma game. »
La direction du Tricolore n'est toutefois pas inquiète du rendement de l’un de ses plus beaux espoirs. Il est surtout important qu'il soit bien entouré et de voir une progression constante chez l’attaquant de 21 ans.
« C’est sûr que sa blessure ne l’a pas aidé. Quand il a recommencé, il était un peu en arrière des autres, ce qui est tout à fait normal. Pour un joueur de hockey, une entorse à une cheville, c’est long et ça peut être pénible de s’en remettre. Je l’ai vécu avec Sidney Crosby, donc à l’interne, on n’appuie pas du tout sur le bouton de panique », assure l’entraîneur Michel Therrien.
Leblanc a encore une chance de poursuivre son séjour avec le Canadien puisqu'il disputera le match intra-équipe jeudi. Therrien a encore déclaré que les plus méritants allaient demeurer encore un peu avec l'équipe, qu'ils aient été rappelés dimanche ou mardi.
Des éloges pour Tinordi
Un autre joueur des Bulldogs, Jarred Tinordi, qui est au camp depuis dimanche, se tire bien d'affaire avec l'équipe. Le défenseur de 6 pieds 6 pouces se dit même prêt à accéder immédiatement à la Ligue nationale.
Tinordi démontre non seulement de belles aptitudes, mais aussi une confiance étonnante pour un jeune de 20 ans. De plus, Michel Therrien a été très élogieux à son égard.
« On est très heureux de sa progression, confirme le coach. Pour un jeune homme de son âge, il fait preuve d’une maturité exceptionnelle. Il a été un leader au niveau junior, où il était capitaine de son équipe, et s’impose déjà dans la même veine à Hamilton. On a décidé de l’intégrer dans notre groupe pour les entraînements pour voir comment il allait se comporter avec des gars de la LNH. »
« C’est difficile à dire. Je crois être prêt, mais l’opinion du joueur diffère souvent de celle de la direction, a dit Tinordi en riant. J’essaie de ne pas trop y penser. Je veux connaître un bon camp et ce que doit arriver arrivera. »
St-Denis, un mentor
À l'instar de Leblanc, Frédéric St-Denis a lui aussi eu certaines difficultés en début de saison, alors que la direction l'a invité à agir comme mentor auprès des jeunes espoirs du CH chez les Bulldogs.
«J'ai essayé d'en faire trop, puis (les entraîneurs des Bulldogs) Donald Dufresne et Sylvain Lefebvre m'ont conseillé de m'en tenir à du hockey simple, a indiqué St-Denis, qui tentera de faire la même chose jeudi soir. Je suis conscient que je ne commencerai peut-être pas la saison à Montréal, mais je pense que je vais avoir une (autre) chance de prouver que j'ai ma place dans la Ligue nationale.»
Même si St-Denis a bien fait en fin de saison dernière avec le Canadien, alors qu'il a affiché un différentiel de plus-3, il était conscient que tout serait à recommencer. Le vétéran de 26 ans n'a donc pas été surpris que Tinordi soit invité au camp et pas lui.
«C'est une bataille constante à l'interne et Tinordi méritait autant qu'un autre de se faire inviter», a souligné St-Denis.
St-Denis n'a pas régressé, a pris le soin de noter Therrien. Mais l'entraîneur a laissé entendre que le temps était venu de donner à Tinordi une chance de se faire valoir. Et si Mike Commodore a lui aussi été invité au camp plutôt que St-Denis, c'est parce qu'on lui a promis qu'on le ferait quand il a signé un contrat à l'essai avec les Bulldogs en novembre.
*D’après un reportage de Chantal Machabée et la Presse Canadienne.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Masterfuneral 415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines