Magazine

Le danger des sièges auto, ou l'histoire de l'oeil pété

Publié le 05 novembre 2012 par Sébastien Michel
Avant propos : Cher/ère lecteur/trice, si tu viens par là pour en savoir plus sur les sièges auto, lesquels sont les meilleurs, lequel choisir... tu n'es pas du tout au bon endroit ! Et si tu es sensible aux images peu ragoutantes, je te conseille de partir vite fait (merci quand même pour le clic hein, ça fait monter les stats !)
"Faites des gosses !" qu'il dit le refrain ! "Faites des gosses" qu'il m'a dit mon ophtalmo (le mec qui soigne les yeux) ce matin en me voyant arriver avec un œil en moins. Oui, parce que tu vois, là, y'a quelques jours, c'était le week-end de la Toussaint, alors avec bébé et sa mère, on s'est dit qu'on allait partir quelques jours, histoire de s'aérer un peu quoi !
Donc, c'est décidé, direction la Dordogne, et un peu plus de 638 kms. Le beau temps est là, au rv, tant mieux. Du coup, j'me dis que je pourrais faire des trucs de Desperate Houseman, genre laver le siège auto.
Et là, lectrice, tu me diras : "T'es bien un mec toi, comment tu le laves ton siège auto, il va jamais rentrer dans la machine à laver, pfffff..." Bon, lecteur aussi tu me diras ça surement hein, faut pas qu'il y ait de jaloux :-)
Bref, parenthèse d'humour pourrie fermée, faut savoir que moi j'ai acheté un siège auto qui se déhousse entièrement ! Et ouais, même que c'est le Kiddy Guardian pro et que comme ça il sera tout propre (pour mon plus grand malheur).
Nouveau siège auto Kiddy Guardian Pro
Donc, du coup, vas-y que je te le déhousse entièrement, sans prendre une seule photo pour savoir comment le remonter, ouais, j'suis comme ça moi, j'suis un fou ! Direction la machine à laver, et hop... Oui, sauf que la maquina, c'est une Radiola RT 241 (là, c'est juste pour les stats aussi) et qu'elle vient de rendre l'âme après 20 ans de bons et loyaux services. Ah, elle... bon, mais on s'en fout en fait.
Me voilà donc parti à laver mes éléments de mon siège auto à la main, dans la baignoire avec de la lessive hypoallergénique pour la peau de bébé (si tu veux la marque, tu me laisses un com). Et vas y que je frotte, et que je rince... Bref, je finis, je suis rincé.
Les trucs sèchent la nuit (y fait beau j'tai dit) et le matin, ben, ils sont secs. Tandis que les rayons du soleil viennent darder le carrelage du living-room (une peu de poésie), je me dis que je ferais bien de le remonter tant que j'y vois quelque chose (à ce moment là, je ne savais pas que le jeu de mots était autant adapté).
C'est donc parti pour l'opération remontage. Je commence par le bouclier, le plus facile en fait. Jusque là, RAS. Puis le dos, les coussins de coté. Ouf, on en est à la moitié, tout va bien, je vais y arriver. Et puis, de toutes façons, qu'est-ce qu'il pourrait bien m'arriver en remontant un siège auto, je te le demande, hein ?
Allez, on passe aux éléments d'assises. Tiens, un élastique avec un bouton poussoir au bout ? Il doit passer par ce trou, juste là, non ? Allez, je tire dessus un bon coup, et je le fixe de l'autre coté... AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !
Oeil abimé
Ça, c'est le son de ma voix quand l'autre coté de l'élastique avec le bouton poussoir au bout a fini dans mon oeil, sans que, bien sûr, j'ai eu le temps de le refermer (je suis pas Flash Gordon non plus). Douleur intense, insurmontable... (là, je rigole pas lecteur/trice, ça fait vraiment super mal !). Je mets un petit moment à ouvrir l'oeil. J'ai du mal. Je mets ce que je trouve dedans (des trucs ophtalmiques non périmés qui trainaient par là). Et je souffre (pas en silence par contre, ça, je sais pas faire).
On est samedi am bien tapé. Au fin fond de la Dordogne. J'abandonne direct l'idée de l'ophtalmo, je privilégie la pharmacie du coin (ils doivent en voir des gars qui se foutent l'élastique du siège bébé dans l'oeil, non ?). Un collyre et 48h plus tard, dont au moins 200 kms à conduire, je suis chez l'ophtalmo car j'ai toujours bien mal, surtout à la lumière. Diagnostic : cornée déchirée, faut traiter mais c'est pas grave. Le doc (polonais sans le faire exprès, tiens !) me dit que l'expression plus de peur que de mal est bien adaptée là, et qu'il peut presque voir la trace du bouton poussoir dans l'oeil.
Résultat : je me prends un traitement complet (ci-dessous) et ça devrait aller mieux. Enfin, j'espère... Pour le reste, sachez-le : les sièges auto, c'est super dangereux.
Soins pour l'oeil

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3007 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte