Magazine Europe

Le jardin des Princesses

Par Khatmars
ou le "Prinzessinengarten" est devenu en trois ans le symbole du jardin urbain collectif de Berlin. Son slogan, en réaction aux risques actuels de fermeture est "laissez pousser" !
Il doit son nom au fait qu'il se situe Moritzplatz (immanquable quand on sort de la station de métro du même nom), au coin de la "Prinzenstrasse", la rue des Princes donc et de la Oranienstrasse, en plein coeur de Kreuzberg.
Le jardin des PrincessesSur l'un des portails d'entrée
On vient de pousser le portail, petite visite commentée de ce lieu si berlinois… Suivez le guide !
Ce jardin, "hors sol", créé il y a 3 ans,  a commencé à pousser sur un terrain vague, une zone délaissée depuis la fin de la guerre. Jardin-labyrinthe, parterres de bric et de broc, royaume de la récup', on fait pousser ici de l'utopie urbaine, du rêve végétalo-urbain et on discute sous les arbres en buvant un café, une bière, une "Bionade" ou en dégustant une soupe maison préparée dans la cuisine ou dans le café installés chacun dans un container transformé.
Le jardin des PrincessesVue du café-container et de sa terrasse
Ce jardin suit le rythme des saisons et entre doucement en hibernation pendant la période d'hiver. Mais si on se balade au printemps, l'été et même en début d'automne, ça foisonne, dans des sacs de riz, des caissettes en plastique, (celles pour les bières ont du succès), des emballages Tetrapack de lait…
Le jardin des PrincessesUn petit aperçu de plantes "en pot"
Le jardin des PrincessesUn lot de plantes ensachées
Le jardin des PrincessesTournesols en bacs de bois protégeant les plantationsen caissettes rouges
Le jardin des PrincessesHLM de plantes dans des briques de lait 
Le jardin des PrincessesUne vue d'ensemble d'une partie du jardinEn arrière-plan, les premiers immeubles de la Oranienstrasse
Ce jardin fonctionne avec des bénévoles et une équipe engagée et cherche des "parrains" pour ses parterres afin de financer en partie  le projet. 
Le jardin des Princesses"Devenir parrain de platebande"
Le Prinzessinengarten construit peu à peu des cabanes, des abris, afin d'organiser des rencontres, des concerts le dimanche lors du petit marché aux puces qui s'installe aux beaux jours. Même une bibliothèque de jardin a vu le jour, avec une belle collection de livres sur le jardinage, l'activisme jardinier et la guerilla jardinière entre autres. Tout est à consulter sur une des petites tables à disposition.
Le jardin des PrincessesLa bibliothèque ouverte dont l'avancée sert aussi de scène pour les concerts, les discussions…
Le jardin des PrincessesUn abri et son "mur" de cosmos
Un peu partout, on peut lire sur des affiches, des tableaux, ce qui se cache derrière ce projet. Un beau livre est aussi paru, en allemand qui raconte en détail la création de ce jardin en sursis. Des appels à participation sont régulièrement lancés…
Le jardin des PrincessesPour tout savoir sur le "jardin des princesses"
Tous les coins du jardin sont accessibles, ceux pour stocker le matériel, la terre, les brouettes…
Le jardin des PrincessesRéserve de "pots" et de bâches
Le jardin des PrincessesBrouettes au repos
Le jardin des PrincessesUne petite mascotte !
Tout est beau, n'est-ce pas ? Mais c'est sans compter la propension de Berlin la sauvage à vouloir éradiquer ses projets alternatifs. Ce terrain vague serait sur le point d'être vendu et le jardin devrait alors déménager. Une campagne d'alerte et une pétition circule mais les promoteurs lorgnent du côté de ce jardin et rêvent déjà d'y planter du béton…  A votre plume électronique pour les soutenir !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Khatmars 437 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte