Magazine Conso

Tableaux végétaux, quand la croissance n'est plus au rendez-vous...

Par Richarddhennin
Comme celle de notre président, la cote de popularité des tableaux végétaux semble être en chute libre. Est-ce en raison de la ruine des classes moyennes, ou en relation avec les résultats décevants de leurs concepts ?
Allons encore plus loin :
Et si comme dans Point Break, une bande de séduisants braqueurs aurait surfé sur la vague bio-green-déco-dépolluante, raflant dans leurs sillages tout le menu fortin ?
Aujourd'hui, reste échouée sur la plage cette petite friture pour la plupart déçus et mécontente par un tableau végétal empruntant le célèbre concept jetable du baron.
Il n'y a qu'a faire un tour sur la toile pour s’apercevoir que les concepteurs de tableaux végétaux ne sont plus légion. Normal, ont a élagué l'arbre en s’asseyant sur la branche que l’on voulait couper...
Je tiens à rassurer au passage les futurs diplômés d'école de commerce:
Il y aura d'autres déferlantes remplies de plantes stabilisées 100 % naturelles et de végétaux aussi dopés que Lance Armstrong.
Bref, voici la fin en ce qui concerne mon manifeste sur l'évolution du marché du tableau végétal. Je reprends à présent ma tenue de représentant...

Tableaux végétaux, quand la croissance n'est plus au rendez-vous...

Colonne végétale CANOPUS, serres Aulnay-sous-bois 2012.


Maintenant que j'ai le pied au travers de la porte, j'en profite pour présenter deux colonnes végétales CANOPUS qui illustrent bien mon choix de conception. Elles ont été plantées en janviers 2011 voici ici un poste sur le sujet.
C'est en me rendant aux portes ouvertes des serres d'Aulnays-sous-bois, que je suis tombé "nez à feuilles" avec ces deux colonnes. J'avoue avoir été impressionné par le développement des végétaux. (ici spathiphyllum, asparagus, misère gypsophile)
Ces colonnes végétales sont d'un "concept minimaliste".
J'explique les grandes lignes pour ceux qui viennent d'arriver :
- Une version nomade du tableau. ( car souvent mal placé.)
- Des rectangles, en polypropylène, le tout démontable pour le "grand nettoyage de printemps".
- Un bac pour un arrosage du bas ver le haut. ( pour ne pas sagouiner le canapé pas encore fini de payer.)
- Un substrat de sphaigne. (pour que cela ne moisisse pas)
En ce qui concerne le succès ou l’échec de l'aventure du tableau végétal, il dépend des règles à appliquer au maintien de tous les végétaux dits "plantes vertes".
( eau, lumière, engrais, chaleur)
CANOPUS est commercialisé depuis trois années. Je constate depuis quelques mois un certain nombre de clients qui après avoir maintenu avec succès une première colonne plusieurs années, en souhaitent une seconde.
Je suis toujours heureux de voir des CANOPUS en pleine forme. Bien sûr cette fois ci, je rappelle que les conditions sont optimum. 

Tableaux végétaux, quand la croissance n'est plus au rendez-vous...

Colonne végétale CANOPUS, serres Aulnay-sous-bois 2012.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Richarddhennin 27 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines