Magazine Rugby

L’année de la confirmation pour les Melbourne Rebels?

Publié le 04 février 2013 par Sudrugby

Le Super Rugby 2013 sera le troisième de l’histoire pour la toute jeune franchise des Melbourne Rebels, celle qui nous permettra de juger réellement de la progression de l’équipe entraînée par Damien Hill. Si la première saison devait permettre de lancer “la marque” et d’installer les Rebels à Melbourne où le paysage sportif est noyé entre les nombreux clubs d’AFL, les deux clubs de soccer et les Storm en Rugby à XIII, la seconde saison nous a permis d’en voir plus sportivement. Avec les recrutements de stars comme Kurtley Beale ou James O’Connor et la mise en place d’un staff expérimenté, les Rebels ont bien progressé avant d’être victimes (à l’image de l’ensemble du rugby Australien) d’une cascade de blessures. Avec un effectif renforcé et épuré des joueurs en fin de carrière ou au niveau douteux, les Rebels espèrent encore mieux pour 2013. (Vous pourrez également retrouver sur Sud Rugby les présentations des Blues d’Auckland, des Highlanders, des Hurricanes et de la Western Force en amont du Super Rugby 2013)

Scott Higginbotham Kurtley Beale Melbourne Rebels Wallabies

Opposés l'an passé, Kurtley Beale et Scott Higginbotham seront cette saison réunis sous le maillot des Melbourne Rebels

Leur saison 2012

Les Melbourne Rebels n’ont pas terminé bons derniers du Super Rugby 2012 ce qui est en soit une bonne performance. Mieux encore, ils ont laissé la cuillère de bois de la poule Australienne à la Western Force après leur avoir piqué leur meilleur joueur, James O’Connor. Ce dernier a d’ailleurs été le fer de lance de la franchise avant de se blesser gravement alors que les Rebels étaient en pleins progrès. Il s’était emparé du poste d’ouvreur lorsque Danny Cipriani a décidé d’écourter ses deux ans de vacances en Australie pour retourner faire rire l’Angleterre du rugby.  Après des débuts plus que laborieux, les hommes de Damien Hill ont haussé leur niveau de jeu et obtenu quelques résultats probants dont un beau succès face aux redoutables Crusaders. Peu épargnés par les blessures et handicapés par deux années de recrutement plus que hasardeux, le bilan reste donc honorable mais cette saison 2013 devra obligatoirement être mieux réussie.

Rod McQueen ayant pris du recul après la saison inaugurale des Rebels en 2011, la saison 2012 voyait Damien Hill prendre les rênes de la franchise de Melbourne avec un staff plus étoffé grâce à la venue de l’ancien spécialiste de la défense des Wallabies John Muggleton. Malheureusement pour Hill, avec un effectif comprenant de nombreux joueurs en fin de carrière ou au niveau “douteux”, difficile de faire des miracles malgré l’arrivée de quelques recrues stars. Le travail de Muggleton a notamment bien fonctionné au sein du pack où l’on a assisté aux révélations de jeunes Cadeyrn Neville, Hugh Pyle et Luke Jones, révélations permettant même à l’Australie de voir l’avenir post Nathan Sharpe plus sereinement. Mitchell Inman et Cooper Vuna ont également marqué des points et ont eu l’honneur d’être convoqués par Robbie Deans au cours de la saison internationale des Wallabies. Si le spectacle et les résultats n’ont pas été au rendez vous, les progrès et l’espoir d’un futur plus radieux sont notables.


Le staff

John Muggleton Melbourne Rebels USA Wallabies Georgie Australie Defence Défense

John Muggleton est le gourou de la défense des Rebels, un atout majeur du staff de Damien Hill

Aucun changement au sein du staff technique des Melbourne Rebels pour le Super Rugby 2013. Damien Hill conserve son poste d’entraîneur principal après une première saison convaincante. Bien que méconnu au niveau international, Hill est très respecté en Australie après ses nombreux succès obtenus lorsqu’il était en charge de Sydney University, le plus prestigieux club Australien avec le Randwick DRUFC. Il s’appuie d’ailleurs beaucoup sur les joueurs formés ou révélés par les “Students” de Sydney pour étoffer son effectif. Il a également exercé quatre saisons au Japon pour Suntory Sungoliath. Il sera toujours épaulé par deux anciens Wallabies comme adjoints, Nathan Grey en charge des arrières et Matt Cockbain pour les avants. Ancien joueur des Reds puis des Waratahs, Grey a débuté comme coach au Japon pour Kyushu avant de rentrer au pays dès la création des Rebels. Cockbain a lui aussi débuté sa carrière de coach au Japon (World Corp) avant d’exercer au sein du rugby amateur à Melbourne (Academy des Rebels et University of Melbourne). Les deux hommes sont donc bien implantés localement! John Muggleton est le très respecté spécialiste de la défense des Melbourne Rebels depuis la saison dernière. Son travail a commencé à montrer ses fruits au cours du dernier Super Rugby et devrait être plus visible cette année. Muggleton a été plus 10 ans en charge de la défense des Wallabies, participant activement à la conquête du titre de champion du monde en 1999 puis de vice champion du monde quatre années plus tard. Il a ensuite travaillé au sein du staff des USA Eagles, des Llanelli Scarlets et des Lelos de Géorgie avant de revenir au pays. Enfin Ben Darwin, ancien pilier des Wallabies, conserve son poste de spécialiste de la mêlée. Grièvement blessé au coup lors de la demi finale de la Coupe du Monde 2003 face aux All Blacks, il avait du prendre sa retraite.

Les transferts

Encore énormément de mouvements à Melbourne mais cette fois ci pour le bien des Rebels. En effet de nombreux joueurs vieillissants et aux performances plus que moyennes ont quitté l’état de Victoria alors que de jeunes espoirs nationaux (voire internationaux) sont arrivés. Exit donc les Stirling Mortlock, Julian Huxley, James Hilgendorf, Mark Gerrard, Alister Campbell, Adam Frier, Adam Byrnes, Rodney Blake ou Lloyd Johansson qui n’apportaient plus rien à l’équipe. Exit aussi Danny Cipriani, recrue anglaise star en 2011 qui s’est en fait avéré comme un énorme flop, un constat qu’il confirme en ce moment à Sale!

Jason Woodward Wellington Lions Hurricanes All Blacks Wallabies Melbourne Rebels

Snobé par les franchises Néo Zélandaises, Jason Woodward pourrait briller en Australie!

Une seule arrivée majeure est à noter avec la signature du puissante troisième ligne polyvalent Scott Higginbotham, libéré par les Queensland Reds à cause du salary cap. Une recrue très importante pour les Rebels qui leur permet de remplacer qualitativement le retraité Michael Lipman. Gareth Delve ayant annulé son transfert vers le RC Toulon, Higgers pourrait donc être aligné au poste de numéro 6 comme c’était souvent le cas à Brisbane. Au grand désarroi de Steve Hansen, le très prometteur arrière Néo Zélandais des Wellington Lions Jason Woodward a traversé la mer de Tasman faute d’avoir obtenu sa chance au pays des All Blacks. Tant pis pour eux! Son coéquipier le troisième ligne Scott Fuglistaller l’imite pour venir concurrencer Jarrod Saffy. Il possède une descendance Australienne lui permettant de représenter les Wallabies en cas de grosse saison. Non conservés par leurs franchises respectives, Rory Sidey (Western Force) et Kimami Sitauti (ACT Brumbies) se relancent à Melbourne. Troisième franchise Australienne dans la carrière des deux “jeunes” joueurs, ce qui n’est pas bon signe. Le géant deuxième ligne de Narbonne Chris Thomson rentre au pays mais devra faire face à une redoutable concurrence à son poste alors que le talonneur Japonais Shota Horie, excellent en ITM Cup avec Otago, a une chance à jouer pour s’imposer face à Ged Robinson. Enfin Damien Hill a fait marcher son réseau “Sydney University” en recrutant Trent Dyer, Tom English, Angus Roberts (seul ouvreur de métier de la franchise) ou Alex Rokobaro (passé entre temps par le Stade Français). Vous pouvez retrouvez la suite des transferts des Melbourne Rebels ainsi que l’intégralité des transferts ici.

L’équipe poste par poste

Laurie Weeks Melbourne Rebels Queensland Reds Wallabies Sydney University

Enfin une bonne année pour Laurie Weeks, Wallaby en puissance?

Malgré la présence de deux grands espoirs Australiens au poste de pilier, la première ligne reste le point faible des Melbourne Rebels. Au poste de talonneur, le numéro 1 reste Ged Robinson, qui s’affirme même comme un leader du groupe. Il n’offre cependant rien d’exceptionnel et pourrait enfin trouver une concurrence à son niveau avec Shota Horie, talonneur des Brave Blossoms Japonais qui vient de disputer l’ITM Cup avec Otago (comme le néo joueur des Highlanders Fumiaki Tanaka). Originellement signé par les Queensland Reds, il a débarqué en urgence à Melbourne quand Ryan Tyrell a rompu son contrat. Le troisième talon du groupe sera Patrick Leafa auteur d’une brillante saison avec les Tuggeranong Vikings dans le modeste championnat de Canberra! Les favoris pour les deux postes de piliers titulaires sont Nic Henderson à gauche et Laurie Weeks à droite. Henderson est titulaire indiscutable depuis la création de la franchise alors que Weeks, Wallaby en puissance il y a encore deux saisons, a souffert de la concurrence de Greg Somerville en 2011 puis d’une grave blessure en 2012. Après avoir éclos sur le tard avec les Marlins de Manly, Eddie Aholelei est un pilier solide qui pourra dépanner des deux côtés de la mêlée. Enfin les deux espoirs nationaux Paul Alo Emile et Cruze Ah Nau auront l’occasion d’avoir plus de temps de jeu alors qu’ils étaient bloqués à la Western Force. Ah Nau est le dernier arrivé à Melbourne après avoir remplacé sur le tard le Néo Zélandais Pauliasi Manu, non conservé et qui a depuis signé avec les Chiefs.

2013 pourrait être une grande année pour les secondes lignes Hugh Pyle et Cadeyrn Neville. Aux portes des Wallabies l’an passé, ils pourraient bénéficier de la retraite de Nathan Sharpe et du départ probable vers Montpellier de Sitaleki Timani pour être lancés dans le grand bain par Robbie Deans. Ils devront toutefois confirmer leurs grosses performances observées lors du Super Rugby 2012. Les deux joueurs, rivaux de clubs (l’un joue aux Warringah Rats, l’autre aux Manly Marlins), ont en commun puissance, talent de sauteur en touche, qualités aériennes et une explosivité rare à ce poste. Luke Jones, de Sydney University, les suit de près et possède l’avantage de la polyvalence, le joueur ayant déjà dépanné au poste de flanker. James King, jamais utilisé en 2012 après avoir signé en provenance des Blues d’Auckland, et Chris Thomson, grand seconde ligne formé aux Waratahs avant de passer deux saisons à Narbonne, complètent l’effectif en deuxième ligne.

Jarrod Saffy Melbourne Rebels

Proche de la retraite sur blessure en 2012, Jarrod Saffy est à suivre de près en 2013

Avec l’arrivée de Scott Higginbotham, la troisième ligne des Melbourne Rebels possède désormais un joueur de classe internationale. Sa belle saison internationale 2012 a malheureusement été stoppé par la commission de discipline après que son poing ait malencontreusement heurté le visage de Richie McCaw… une occasion trop tentante qui est compréhensible! Il peut jouer aux trois postes du backrow mais devrait laisser la place de numéro 8 au Gallois Gareth Delve, annoncé comme partant au RC Toulon mais qui aura finalement prolongé à Melbourne. Capitaine la saison dernière, il est indispensable au XV de départ des hommes de Damien Hill. Gravement blessé au cou par son coéquipier Adam Byrnes lors d’un entraînement l’an passé, on craignait que la carrière de Jarrod Saffy ne soit terminée. A force de travail il est cependant revenu à son meilleur niveau et apportera au club ses qualités de plaqueur-gratteur infatigable et son excellente défense. Espérons pour lui qu’il soit enfin épargné par les blessures. Il sera en tout cas fortement concurrencé par Scott Fuglistaller, flanker Néo Zélandais au profil similaire en provenance de Wellington. Il possède une courte expérience en Super Rugby obtenue avec les Highlanders en 2012. L’expérimenté capitaine de Sydney University Tim Davidson ainsi que les jeunes Trent Dyer et Jordy Reid pourront dépanner et faire souffler les cadres. Reid a impressionné grâce à sa puissance en Shute Shield avec les Manly Marlins.

Aucun changement au poste de demi de mêlée où le très lent Nick Phipps devrait conserver sa place de titulaire contre le pourtant explosif Richard Kingi. Une décision peu compréhensible (quoi que Phipps ayant été formé à Sydney University, il est possible de faire un rapprochement) depuis deux saisons mais qui devrait malheureusement durer. Nick Phipps a d’ailleurs profité des blessures de Will Genia et Nic White pour être titularisé toute la fin de saison avec les Wallabies. Né en Angleterre, Nic Stirzaker conserve sa place de numéro 3 mais fait cette fois ci partie à part entière de l’équipe et non plus de l’extended playing squad. Moins de choix au poste d’ouvreur où le seul 10 de métier se nomme Angus Roberts, jeune joueur de 22 ans qui vient de signer son premier contrat. S’il est envisageable de le voir porter le maillot des Rebels à plusieurs reprises, il est peu probable qu’il soit le titulaire à ce poste. La compétition devrait donc se jouer entre James O’Connor (non il n’est pas ailier mais 12!!) ou Kurtley Beale (habituel 15).

James O'Connor Melbourne Rebels Wallabies

James O'Connor souhaite rapidement oublier son difficile Super Rugby 2012 et briller en 2013, probablement à l'ouverture!

S’il n’est donc pas retenu comme ouvreur, James O’Connor est sera donc titularisé à son poste habituel de premier centre. On attend beaucoup de lui après sa saison ratée à cause des blessures l’an dernier. Angus Roberts peut également y évoluer si Damien Hill ne lui fait pas assez confiance pour mener l’attaque des Rebels. Rory Sidey, laissé libre par la Western Force, peut évoluer aux deux positions au centre alors que Lachlan Mitchell peut dépanner en 12. Mitch Inman devrait être le titulaire au poste de second centre où il s’est installé l’an passé au point de faire partie du groupe des Wallabies à plusieurs reprises. Bien que peu talentueux balle en main, il apporte sa puissance pour franchir les rideaux défensifs adverses. Tom English fait partie de l’extended playing squad et ne demande qu’à progresser. Cooper Vuna a fêté ses débuts internationaux pour les Wallabies en 2012 alors qu’il avait menacé de quitter l’Australie et le Rugby à XV. Il s’est cependant blessé face aux NSW Waratahs en match amical de pré saison et pourrait manquer une partie du Super Rugby 2013. Lachlan Mitchell pourrait ainsi en profiter pour rester titulaire alors que Kimami Sitauti (en provenance des ACT Brumbies) et Alexander Rokobaro (arrivé du Stade Français Paris) seront en concurrence sur l’autre aile. A moins que le polyvalent arrière/ailier Néo Zélandais Jason Woodward, très côté chez les kiwis, en profite pour tirer son épingle du jeu, le maillot 15 étant promis à Kurtley Beale qu’on ne présente plus. Le jeune Bryce Hegarty, en provenance des espoirs des Brisbane Broncos à XIII, pourra dépanner. On dit qu’il possède un très bon jeu au pied.

Retrouvez ici le groupe en image

Notre pronostic

Au niveau de la poule Australienne, les Melbourne Rebels devraient être en mesure de conserver leur quatrième position devant la Western Force. J’ai en revanche plus de doutes concernant leur capacité à devancer les Waratahs, les Brumbies et surtout les Reds bien qu’ils aient les moyens de les gêner lors de leurs face à face. Face aux autre équipes Sud Africaines et Neo Zélandaises, ils pourraient ne plus servir uniquement de sparing partner comme ce fut le cas lors des deux dernières saisons. Pourquoi pas envisager un classement final entre la 8e et la 10e place? En tout cas atteindre les phases finales serait un miracle.

L’équipe type probable

1. Nic Henderson – 2. Ged Robinson – 3. Laurie Weeks – 4. Hugh Pyle – 5. Cadeyrn Neville – 6. Scott Higginbotham – 7. Jarrod Saffy – 8. Gareth Delve (cap) – 9. Nick Phipps – 10. James O’Connor – 11. Cooper Vuna (ou Lachlan Mitchell en cas de blessure grave) – 12. Angus Roberts – 13. Mitch Inman – 14. Jason Woodward – 15. Kurtley Beale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines