Magazine Voyages

Bangalore - Chennai

Publié le 04 février 2013 par Malokoxice
  C'est fini. Apres deux semaines intenses de decouvertes, de voyage et de rencontres c` est deja fini.
Vendredi 18 janvier, a peine sortis de partiels nous voila deja en route, le pere de Romain et Martin nous emmene jusqu`a roissy sous une neige battante. Gros suspense. Decollera, decollera pas ?  Mais 15 heures plus tard, ca y est nous sommes a Bangalore. Une fois sortis de l` aeroport nous apercevons 2 baroudeurs hirsutes a l` odeur quelque peu suspecte : Vic et Robin pancarte a la main qui affiche "6 paires de roues". Moment sympa de retrouvailles, negociations du prix du taxi et zou direction l` hotel. Ce qui nous frappe le plus en arrivant c' est le desordre monstre qui regne dans cette ville de plus de 5 millions d' habitants. Nos 2 amis nous ont bichone, un hotel avec petit dej compris nous attend ! Un peu desorientes nous decidons de feter l' evenement autour d' une petite "Commando" l' ultra strong beer locale.
Bangalore - Chennai
  Le lendemain etait le jour tant attendus par nos deux comperes : la recherche de nos montures. Apres des heures d' errance Vic deniche la perle rare : Hero Cycle qui nous propose 4 velos munis, comble du luxe, de 6 vitesses. 4 heures plus tard ( et un paquet de coups de marteau ) nos bolides sont enfin prets et ce n` est pas sans crainte que nous les enfourchons pour la premiere fois. Mais bon, on s' y fait vite et les indiens, rois du klaxon, nous maintiennent en permanence sur nos gardes.
Bangalore - Chennai   Lundi, fin pret pour le depart nous sommes l' attraction de l'hotel et la photo se fait sous la direction des policiers indiens qui stoppent la circulation pour nous permettre le meilleur angle. Nous roulons une cinquantaine de km sur la route de Krishnagiri et faisons halte a Hosur. Premiere grosse confrontation a la misere de ce pays : le probable cadavre d' un homme qui gisait entre deux voies d' autoroute. Nous degotons un petit relais chateau avec vue sur la voie rapide et, excusez nous du peu : menage en extra ! Jib se resigne a demander si le petit dej est compris.
Bangalore - Chennai
  Le mardi nous reserve notre premier pepin : Martin creve et nous passons une bonne heure en plein caniard a reparer, aide il faut bien le dire par un petit indien a tournevis. Cette pause impromptue nous permis de rencontrer Heinrich l' Allemand ( on n' est pas vraiment sur de son nom mais bon ca lui allait bien ). Il a suivi a peu pres la meme route que Vic et Robin mais bifurquera vers l' Australie a Chennai (son blog: www.radreisender.de ). La rigueur et l' equipememt de notre compagnon teuton fut tres efficace pour trouver une petite adresse cette fois bien sympa malgre un reveil au groupe electrogene qui manqua, par la meme occasion, de nous asphyxier. Le soir apres avoir devalise le liquor shop local ( qui ressemblait bien plus a un entrepot clandestin ) nous sirotons nos quelques commandos (a servir bien chaudes ) dans la chaleur douillette de notre petite chambre. A noter que Victo tombe en panne de batterie en plein milieu de son rasage mensuel, ce qui lui valut le surnom de 'double face' et les bidonnements de notre ami Heinrich.

Bangalore - Chennai

Rencontre avec l'Allemand

  Au petit matin alors qu' Heinrich avait decampe depuis bien longtemps nous mettons le cap sur Tiruvannamalai. Nous quittons pour la premiere fois l' autoroute et roulons sur une petite nationale de campagne, un soulagememt pour nos tympans et enfin un decor plus burlesque : riziere, palmiers et en toile de fond quelques montagnes semblant emerger de nulle part. A la tombee de la nuit nous installons notre campement le long de la route ce qui nous angoisse un peu, non par peur des tigres ou cobra mais plutot par l' absence de sanitaire avoisinant. Petit point hygiene a l' adresse de nos meres respectives : la trousse a pharmacie ( qui contient facilement de quoi sauver la moitie de l' Inde ) reviendra pleine a Limoges et pour causes aucun de nous n' a ete malades. Plutot solides les petits limougeauds !
Bangalore - Chennai
Bangalore - Chennai

Bangalore - Chennai
  Apres une nuit plutot pas terrible et 70 bornes dans les pattes nous debarquons a Tiruvannamalai. C' est ce soir la que debuta la longue serie d' echecs de Romain au chi-fou-mi ( pierre-feuille-ciseaux ) censee determiner qui dormira sur un lit et qui dormira par terre en compagnie des cafards. La journee suivante est dediee a la visite des temples de Tiru. Assez impressionnant. Nous eumes meme la chance de nous faire benir par un elephant a grands coups de trompe monnayant quelques roupies. Nous ressortons en paix avec nous meme, un point rouge entre les yeux symbolisant le 3eme oeil destructeur de Shiva.
Bangalore - Chennai
  Il est temps de reprendre la route, sans la pompe, judicieusement perdue par JB. Nous roulons pour la premiere fois de nuit, l` objectif etant d' atteindre Gingee au plus vite. A peine arrive Rikou assaille le proprio de l' hotel par un "how much ?" assassin afin d' entamer sereinement les negociations. Nous sommes acceuillis comme des princes et la suite nuptiale nous est attribuee. Avec un lit pour 6 tout de meme. Romain redort par terre.
Bangalore - Chennai
  Le samedi 26, jour de la fete de la republique nous nous lancons dans l' ascension du fort de Gingee jalousemement garde par une armee de singe. 500 metres de denivelle et 1350 marches, nous ne sommes pas decus : la vue est superbe. La nuit sera courte, nous sommes reveille a 5h par du gros son Indy. Nous ne comprenons definitivement plus rien a ce pays : les bars ferment a 23h et la musique retentit plein pot au petit matin.
Bangalore - Chennai

Bangalore - Chennai
  Nous retrouvons l' autoroute sur le chemin qui nous mene a Pondichery. Ca cogne dur, la route est monotone, un peloton de tete se detache, compose de nos deux heros et du Jib qui suit comme il peut le ryhtme infernale. Martin et Elric attendent Romain qui, apres avoir frole la crise cardiaque, frole la crise de nerf. C' est pas le moment de chambrer et les sourires sont dissimules tant bien que mal. Les 3 gugusses de tete subiront d' ailleurs les foudres de Romain, remonte comme une pendule. Pondy marque le tournant du voyage et la decouverte du golf du Bengale. Le soir nous degotons dans le routard un resto francais le Satsanga. Veritable explosion de saveurs pour Vic et Robin qui retrouvent avec emotion les joies du pate, steak et autres frenche fries. Malheuresement c' est "dry day" seul jour de l' annee ou l' alcool est prohibe en Inde. Le bordeaux nous passe sous le nez.
  Le jour suivant on enfourche les becanes en debut de soiree apres une apres midi d`une efficacite epoustouflante ( sieste, visite echec..) et on est oblige de rouler de nuit vers Mahabalipuram. En souhaitant longer la cote nous traversons les quatiers pauvres de Pondichery. Apres une dizaine de kilometres et de patisseries englouties nous denichons une plage deserte parfaite pour nous accueillir pour la nuit. On en profite pour se baigner. L`eau est a 27.
  Mardi, on decide de bouffer du km et on tombe les 90 bornes qui nous separent de Mahabalipuram. ( on sait bien que Vic et Robin vous on habitue a mieux mais pour nous c' est deja un petit exploit en temoigne l' etat des fesses de jb a la fin de la journee ). L' ambiance de Maha nous plait tout de suite, on dirait le lieu de pelerinage de tous les vieux hippies d' europe. Petite dedicace a Bob, le serveur de la GuestHouse qui nous a bichone.
On passe toute la journee du lendemain a se balader et a visiter les quelques temples ( certains datent du 7eme siecle ! ) et parc de Maha. Au milieu du parc un enorme bloc de granit siege dans une position plutot instable : le Krishna butter ball. 
Jeudi, on joue les touristes : plage et shopping avant de mettre les voiles, on roule quelques km et on etablit notre bivouac sur la plage.
Bangalore - Chennai

  Le matin, apres 1 km Jib se rend compte que son pneu est completement a plat, on pousse jusqu`a la crocodile farm, des centaines de croco nous attendent, malheureusement ces gros tas passent leur temps a dormir, pas du grand spectacle ! La vieille chambre a air de Martin, etant en meilleur etat que celle de Jib, nous sauve la mise. Feu sur Chennai, on retombe dans cette bonne vieille circulation qui nous manquait depuis Bangalore. Apres avoir trouve un hotel, on s`active pour feter notre derniere soiree, on se fait beau et propres, Robin sort sa plus belle chemise, tout ca dans l`espoir de trouver un bar/boite ou s`ambiancer ! Apres quelques verres partages tous les six sur la plage (avec un bon avertissement des flics au megaphone nous priant de degager), on arrete tous les touc-touc : "nightclub ??", apres une longue serie d'echec on se rend compte qu'il est deja minuit, les indiens sont couches.. (1,2 milliard d'indiens et pas un pour faire la fete dignement, JB n'en revient pas). On se reconcilie autour de plats de riz et de nouilles puis on rentre miserablement nous coucher.
Bangalore - Chennai

  Pour conclure l' Inde est un pays etonnant, les gens sont chaleureux, souriant et incroyablement curieux et conservent une culture vraiment a part. On en a pris plein les oreilles, plein le nez mais surtout plein les yeux et franchement on aimerais bien prolonger un peu l' aventure. Afin de rassurer tout le monde, Vic et Robin se portent comme des charmes et malgres les petits desagrement qu' offrent parfois les voyages ils sont toujours plein d' energie et de curiosite. Ca a ete un vrai plaisir de les suivre pendant ces deux semaines et on les remercie chaudement a travers cet article !
Post Scriptum : on ne se rend pas bien compte a quel point il est difficle de rediger un article et malgre le fait qu'on soit 4 le compteur affiche maintenant 3h30 de connexion. On espere que la lecture de cet article ne vous aura pas trop decu, il est certainement trop exhaustif et la syntaxe n' est pas parfaite mais il faut dire que la barre est elevee et que ces 2 arsouilles ont du talent.
Post scriptum 2: Sur le départ, l'émotion nous fait oublier que nous sommes le 3 Février et que notre Vic fête ses 22 ans !  On te souhaite plein de bonheur et de courage pour continuer cette superbe aventure, 22 more parotas for you ;) !
Jean Baptiste ( la jib ), Elric ( rikou ), Romain ( caillou ), Martin ( La caille )
Le reste des photos par ici !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malokoxice 524 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine