Magazine High tech

Dyson dévoile son Airblade Tap

Publié le 05 février 2013 par Brokenbird @JournalDuGeek

Après le sèche-mains électrique Dyson Airblade il y a sept ans, Dyson revient sur ce marché avec son Airblade Tap !

En effet, le Dyson Airblade Tap est un système intégré de séchage et de lavage des mains dans un robinet. Des capteurs activent l’arrivée d’eau et d’air, ce qui évite à l’utilisateur d’ouvrir un robinet ou d’appuyer sur un bouton. Les capteurs infrarouges intelligents repèrent la position des mains grâce à un faisceau de lumière. Un circuit informatique coordonne les informations et entraîne le déclenchement rapide de l’arrivée d’eau ou d’air, selon le cas.

Pour cela, c’est le moteur numérique de Dyson (DDM V4) qui a été amélioré. Il tourne désormais à 90 000 tours / minute et peut aspirer 30 litres d’air / seconde au travers du filtre HEPA. Le moteur est monté sur des ressorts afin de limiter le bruit et les vibrations. L’ensemble du bloc moteur a été conçu pour faciliter l’entretien : il peut se déconnecter facilement et rapidement de façon à pouvoir être échangé dans les meilleurs délais.

Le Dyson Airblade Tap fonctionne sans contact, et l’air est filtré à 99,9%. Il sèche 15 paires de mains pour le prix d’un seul essuie-main papier. Il produit 62% de CO2 en moins par séchage
que les essuie-mains papier et 67% en moins que les sèche-mains à air chaud. Enfin, le débit d’eau contrôlé et le fonctionnement par capteurs entraînent des économies d’eau.

A ce jour, 110 brevets et applications ont été déposés pour les sèche-mains Dyson Airblade, et 100 brevets et applications ont été déposés pour le moteur numérique DDM V4.

Plutôt destiné aux professionnels (entreprises, collectivités…), le Airblade Tap est commercialisé au prix de 1 660 euros.

L’avantage de cette solution est que pour la première fois, le lavage et le séchage des mains sont réunis au même endroit. L’eau est balayée des mains par la technologie Airblade et tombe directement dans l’évier. Quel gain d’espace : il n’est plus utile de prévoir une zone de séchage des mains additionnelle et séparée.

Contenir l’air, l’eau et les signaux infrarouges dans un boîtier de seulement 33 mm de large était un vrai défi. Nous avons développé un laser de précision ainsi qu’un soudeur spécifique, ce qui nous a permis de créer un robinet lisse et capable de se sécher les mains en 12 secondes seulement, a commenté James Dyson.

photo 3

 

Dyson dévoile son Airblade Tap
Dyson dévoile son Airblade Tap
Dyson dévoile son Airblade Tap
Dyson dévoile son Airblade Tap
Dyson dévoile son Airblade Tap
Dyson dévoile son Airblade Tap

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine