Magazine Médias

Moi, déçue par ce Grand Méchant Zouk la

Publié le 05 février 2013 par Des-Intéressés @des_interesses

Par Chloé

Samedi dernier, j’ai pu assister à mon second Grand Méchant Zouk.

Après celui de 2011 en Martinique … toutes les surprises, chorégraphies et autres mises en scène qui en ont fait un grand show, j’avais énormément d’attentes quant à cette nouvelle édition.

Arrivée au stade Pierre Aliker à Fort-de-France, premier constat : la taille et l’emplacement du podium. Contrairement à 2011 où on avait une disposition semblable à celle d’un amphithéâtre, là, le podium était plus petit et parallèle aux tribunes.

stade-pierre-aliker-grand-mechant-zouk

Celles et ceux qui étaient comme moi placés près des escaliers menant vers la pelouse ont été victimes d’un va-et-vient incessant, des gens voulant se rapprocher … se diriger vers le stand de nourriture etc. Je déplore aussi le fait que les attributions de places n’ont pas été respectées. En effet, certains n’hésitaient pas à s’asseoir au milieu du passage, ralentissant par la même occasion ce va-et-vient précédemment évoqué.

Concernant la sécurité

Venons-en au show.

Tout d’abord les bons points. Pascal Vallot, ma grande surprise de la soirée ! Ce monsieur avec son peps des années 80 m’a « allumé » telle n’importe quelle « belle inconnue » ce soir là. Fanny, Tanya Saint-Val et KASSAV’ ont vraiment assuré !

Sinon Zouk Machine, c’était vraiment du copier-coller du show de 2011. Même en reprenant des hits sortis depuis des dizaines d’années, tu peux au moins renouveler ta presta quoi !

Au delà de ça, je n’ai compté que quatorze artistes sur la trentaine annoncée maintes et maintes fois dans les spots publicitaires. J’étais également plutôt amère de constater l’absence d’hommage rendu à Jeff Joseph, invité du dernier GMZ. Quant à ceux qui devaient être réservés à Edith Lefel et Patrick Saint-Eloi … ben on repassera.

Pour finir, nous ne rentrerons pas dans les détails de certaines des autres prestations qui n’étaient pas à la hauteur du Grand Méchant Zouk selon moi. Mais entre nous, il y a certains morceaux qui ne sont pas « interprétables » sur scène. Peut-être ne suis-je pas la plus grande fan de dancehall en Martinique, mais je sais reconnaître quand un live est bien fait. Le Grand Méchant Zouk n’avait pas besoin d’une prestation où l’on voyait quelqu’un sauter partout et surtout dont on ne comprenait pas les paroles. Les gens n’ont pas payé pour voir ça.

Bref.

Merci aux musiciens qui ont assuré et aux incontournables du zouk.

————-

NDLR: La perception qu’on a pu avoir du show a bien entendu été différente selon chaque personne, mais aussi en fonction des places occupées. En effet, les plus riches mieux placés ont pu profiter d’une véritable ambiance de feu !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Des-Intéressés 722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte