Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 05 février 2013 par Ericguillotte
mardi 5 février 2013

- que les Parisiennes peuvent porter un pantalon, de façon légale, depuis le 31 janvier…2013. Il a pourtant déjà fait un peu frisquet auparavant. Et loin de moi l’envie de vouloir tomber dans la délation, mais il me semble avoir croisé précédemment quelques femmes ainsi habillées. Une ordonnance de police du 26 brumaire an VIII, 17 novembre 1799 comme tout le monde le sait, signée par le préfet de police de Paris, le leur interdisait, sous peine d’emprisonnement, sauf avoir acquis autorisation. Comme si le poids des traditions séculaires, des ignorances, des intolérances, des interprétations religieuses erronées, et des machismes primaires, ne suffisait pas à faire plier les épaules de la gente féminine, il restait, et reste peut-être encore, dans certains écrits, des aberrations aberrantes qu’on doit abhorrer. L’abrogation a été implicite car l’ordonnance a été jugée, je cite, incompatible avec les principes d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution et les engagements européens de la France. Ah, si l’implicite pouvait suffire à faire disparaître les monceaux de conneries dites ou faites à l’encontre des femmes, ce serait assez parfait. L’avenir nous informera, comme souvent, dans un sens ou son contraire, ou dans un autre qu’on n’attendait pas !

- que nombre d’études n’ont trouvé aucun rapport entre blanchissement précoce des cheveux et vieillissement. Le questionnement s’est reposé à la vue des photos officielles d’Obama qui semble avoir vieilli de 10 ans en 4 ans de mandat. L’arrivée des cheveux blancs est généralement déterminée par la génétique, tout simplement, quel que soit le degré de forme de la personne qui se trouve juste en dessous de la toison. Alors que serait-ce ? Le fameux stress ? C’est possible mais pas prouvé, nous disent les scientifiques ! Bonne méthode pour ne rien infirmer sans rien affirmer. Le stress pourrait induire des comportements néfastes pour la santé et entraîner un vieillissement prématuré, mauvaise alimentation, tabac, ou alcool par exemple. Que les chercheurs poursuivent leurs investigations, qu’ils aillent interroger Barack. En attendant, ici, on continuera d’utiliser l’expression se faire des cheveux blancs jusqu’à preuve de son invalidité. L’avenir nous informera, comme souvent, dans un sens ou son contraire, ou dans un autre qu’on n’attendait pas !

- que les cannabis social clubs de France entament un combat pour être légalisés. Première conséquence neutre, ou tout juste positive car non particulièrement négative, ça aura permis à bon nombre d’entre nous d’apprendre leur existence. Ils existent, on le sait, voilà. 425 clubs se tiendraient prêts à déposer leur statut d’association en préfecture dès le mois prochain. L’idée serait d’obliger les autorités, qui pour le moment fermaient les yeux, à se prononcer. Sur quoi, me demanderont et se demanderont les curieux ? Sur la production de cannabis à des fins personnelles, finalité déclarée et officielle des associations, disposition qui contrevient à l'article 3 de la loi de 1901 qui stipule que toute association fondée sur une cause ou en vue d'un objet illicite, contraire aux lois (...) est nulle et de nul effet. Au moins, ils devraient avoir réponse. Ce qui est généralement sympathique quand on pose questions. Leur crédo est le suivant, plus le nombre de consommateurs assurant leur propre production sera grand, moins il y aura de trafic, ce qui est mathématiquement tout à fait recevable mais, pour la réalité du terrain, je vous invite à aller fouiller les archives des pays dans lesquels pareille mutation a eu lieu, ou attendre qu’elle se fasse ici, si elle se fait. Bref, on en reparle. L’avenir nous informera, comme souvent, dans un sens ou son contraire, ou dans un autre qu’on n’attendait pas !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines