Magazine Médias

Ayn Rand avait raison, aujourd'hui plus que jamais

Publié le 05 février 2013 par Copeau @Contrepoints

Le 108ème anniversaire de la naissance d'Ayn Rand a eu lieu il y a quelques jours. Alors que l'intérêt qu'elle suscite en France croît, ses idées demeurent mal connues et son public trop restreint.

Par Baptiste Créteur.

Ayn Rand avait raison, aujourd'hui plus que jamais

Ayn Rand est née le 2 février 1905, soit il y a un peu plus de cent ans. Elle a laissé un héritage philosophique considérable et développé une philosophie permettant à l'homme de vivre sur la terre. Sa philosophie, l'objectivisme, se fonde sur la raison comme absolu :

Je ne suis pas en premier lieu une partisane du capitalisme, mais de l'égoïsme ; et je ne suis pas en premier lieu une partisane de l'égoïsme, mais de la raison. Si on accepte la suprématie de la raison et qu'on l'applique de manière cohérente, tout le reste en découle. Cela – la suprématie de la raison – était, est et sera l'objet principal de mon travail, et l'essence de l'objectivisme." (Ayn Rand, "The Objectivist")

Dans la mesure où l'homme, à la différence des autres animaux, n'agit pas par instinct et peut définir ses propres fins et se fixer les moyens de les atteindre, ses actions doivent être guidées par des valeurs et des principes. C'est sa raison, nécessaire à sa survie, qui permettra à l'homme de déterminer ses fins propres et de juger si une action est bonne ou mauvaise.

De la même façon que l'homme ne peut survivre par hasard mais doit découvrir et appliquer les principes que requiert sa survie, l'intérêt personnel de l'homme ne peut pas être déterminé par des désirs aveugles ou des fantaisies mais doit être découvert et atteint en suivant des principes rationnels. C'est pourquoi l'éthique Objectiviste est une moralité de l'intérêt personnel rationnel - ou de l'égoïsme rationnel. (Ayn Rand, "The Virtue of Selfishness")

Le capitalisme est le seul système permettant à l'homme de s'épanouir, dans la mesure où il protège la propriété privée et fonde les interactions humaines sur le consentement mutuel. L'homme est conçu comme un animal contractuel, qui coopère avec les autres dans le cadre d'un échange mutuellement profitable ; le droit de propriété donne à l'homme la possibilité de ne pas être d'accord avec autrui "et ouvre donc la voie à l'attribut de l'homme ayant le plus de valeur (de valeur personnelle, sociale et objective) : l'esprit créatif."

L'égoïsme rationnel est une éthique du bonheur et de la réalisation de soi se fondant sur la raison. Des individus rationnels et intègres ne peuvent que respecter les droits des autres individus et leurs intérêts rationnels ne peuvent entrer en conflit ; le sacrifice d'un individu au profit d'un autre est par essence immoral. L'égoïsme randien est donc la poursuite par l'homme de son intérêt personnel.

L'éthique Objectiviste prône fièrement et soutient l'égoïsme rationnel - ce qui signifie : les valeurs requises pour la survie de l'homme en tant qu'homme - ce qui signifie : les valeurs requises pour la survie humaine - pas les valeurs nées des désirs, émotions, "aspirations", sentiments, caprices ou besoins de brutes irrationnelles, qui n'ont jamais dépassé la pratique primaire des sacrifices humains, n'ont jamais découvert la société industrielle et ne peuvent concevoir d'autre intérêt personnel que saisir le butin de l'instant.

le honzec - annif ayn randL'éthique Objectiviste soutient que le bien de l'homme ne nécessite pas de sacrifices humains et ne peut pas être atteint par le sacrifice d'un homme pour un autre. Elle soutient que les intérêts rationnels des hommes ne sont pas contradictoires - qu'il n'y a pas de conflits d'intérêt entre des hommes qui ne désirent pas ce qu'ils ne méritent pas, qui ne font pas de sacrifices ni n'en acceptent, qui traitent entre eux par l'échange, donnant valeur contre valeur. (Ayn Rand, "The Virtue of Selfishness")

Les plus grands obstacles à l'accomplissement individuel sont la foi, ennemie de la raison, et la force, qui empêche la raison de s'exercer. L'objectivisme s'oppose naturellement à toute forme de coercition, soutenant l'idée que les droits fondamentaux des individus doivent être garantis pour permettre à l'homme de s'épanouir.

La vision idéale de l'homme s'incarne dans des figures emblématiques comme Howard Roark et John Galt, personnages de ses principaux romans La Source Vive et La Grève. La société collectiviste dans laquelle Ayn Rand fait évoluer ses personnages est une excellente description de l'évolution des sociétés européennes et américaine ; en identifiant les principes fondamentaux des idéologies collectivistes, Ayn Rand a pu prédire ce qu'il allait advenir avec une précision rare.

En plus de son héritage philosophique, elle a laissé aux défenseurs de la liberté contre le pouvoir et la force sa vision des moyens à mettre en œuvre pour parvenir à une société libre.

En tant que groupe, les entrepreneurs se sont retirés pendant des décennies du champ de bataille intellectuel, désarmés par la combinaison mortelle de l'altruisme et du Pragmatisme. Leur politique publique a consisté a apaiser, chercher le compromis et s'excuser : apaiser leurs adversaires les plus crus et les plus bruyants ; chercher le compromis face à toute attaque, tout mensonge, toute insulte ; s'excuser de leur propre existence. En abandonnant le champ des idées à leurs ennemis, ils se sont mis à compter sur le lobbying, i.e. sur des manipulations privées, sur des rapports de force, sur la recherche de faveurs temporaires des responsables gouvernementaux. Aujourd'hui, le dernier groupe sur lequel on peut compter pour se battre pour le capitalisme est les capitalistes. (Ayn Rand, "The Ayn Rand Letter")

L'esprit humain est son seul moyen de survie et son plus bel attribut. Afin de continuer à créer et produire, les créateurs et producteurs ont accepté les sacrifices qu'on exigeait d'eux. Ils perdent aujourd'hui progressivement la possibilité de créer, soumis au règne de la force - de la puissance publique - et de la foi - en un intérêt général supérieur aux intérêts individuels ; ils ont accepté de céder la moralité à ceux prônaient leur destruction.

Il est temps aujourd'hui pour les créateurs et producteurs de retrouver la raison ; il est temps pour les créateurs et producteurs de reconquérir le champ des idées ; il est temps pour les créateurs et producteurs de détruire le pouvoir pour retrouver la liberté.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte