Magazine France

Petroplus : rassemblement devant l’entreprise à midi !

Publié le 05 février 2013 par Ps76

DSC_0009 2Le PS de Seine-Maritime appelle au rassemblement avec les salariés de Pétroplus, Mardi 5 février à 12h, devant la raffinerie, à Petit-Couronne.

Cette date est celle que la justice a fixée pour le dépôt des offres de reprise. Il s’agit d’une étape cruciale vers le dénouement du processus judiciaire, dont l’issue sera la décision du Tribunal de Commerce d’autoriser ou non la reprise, en précisant par qui.

Depuis près d’un an et demi, les militants et élus socialistes de Seine-Maritime ont accompagné les salariés de Pétroplus dans leur combat pour la survie de l’outil de production et des emplois qui y sont associés, les leurs mais aussi tous ceux que l’activité induit dans la commune et au-delà. Par leur présence systématique aux rassemblements initiés par l’intersyndicale, les militants socialistes ont contribué à montrer l’attachement des Seinomarins à l’avenir de ce site, où se joue en partie celui de la filière.

Ils étaient encore nombreux, samedi dernier, au siège départemental du PS, pour la présentation de l’ouvrage Debout de l’ouvrier écrivain Dominique Sentis, relatant “à chaud” et au quotidien, la lutte « des Pétroplus ».

DSC_0062 2
Par leur travail aux côtés des acteurs de cette lutte, les élus socialistes, emmenés par Dominique Randon, maire de Petit-Couronne et Guillaume Bachelay, député de la circonscription, ont contribué aux succès déjà enregistrés : redémarrage à l’été 2012, « loi Pétroplus » réservant l’utilisation des stocks à des fins productives, débat européen sur les importations de produits raffinés, valorisation du rôle des syndicats, proposition de loi sur la cession des sites rentables… …

Depuis son installation, le nouveau gouvernement a œuvré à lever tous les obstacles administratifs à la reprise.

C’est aujourd’hui acquis. Il appartient désormais aux entreprises intéressées de démontrer leur capacité à assumer durablement l’ensemble des obligations auxquelles le dépôt d’une offre les engagera. Au-delà, le PS et ses élus considèrent que Shell doit enfin prendre ses responsabilités, en apportant son appui aux efforts de tous. Il n’est pas acceptable que Shell ait exploité ce site pendant des décennies, avant de le céder à Pétroplus sans garantie industrielle, mais s’exonère à présent de toute contribution.

Ce combat durera sans doute au-delà du processus judiciaire. Il sera mené avec la même détermination.
PS Seine-Maritime, Rouen le 4 février 2013


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte