Magazine

Partir en Guadeloupe avec bébé (1ère partie)

Publié le 05 février 2013 par Sébastien Michel
L'année dernière, j'avais testé la Réunion avec bébé, alors que ma fille n'avait que 8 mois. Cette année, alors qu'elle va sur ses 20 mois, nous avons décidé d'aller en Guadeloupe. Je vais donc tâcher de vous décrire, à travers 2 articles complets, tous les éléments de ce voyage, du choix des vols à celui de l'appartement, en passant par les plans "bébé friendly".
1ère étape : Réservation des billets d'avion
Pour aller en Guadeloupe, il y a 3 grandes compagnies, et une nouvelle arrivante. A savoir : Air France, Air Caraïbes et Corsair, XL faisant apparemment son entrée sur le marché au mois de mars. De notre coté, après plusieurs jours de simulations sur différents métamoteurs de recherche, c'est finalement Corsair qui est apparu comme le moins cher, via edreams comme prestataire. A noter toutefois que nous avions fait le choix (tant que nous le pouvons encore) de partir hors période scolaire, mais en haute saison par contre (début février).
Into the sky #sansfiltre
Nous nous sommes donc envolés un mercredi matin à 11h avec un retour programmé un samedi soir à 19h, pour un total d'un peu moins de 1 300 € tout compris. Niveau bagage, chez Corsair, c'est 23 kgs par personne, plus 10kgs pour le bébé et une certaine largesse sur le bagages à main. Un point positif de ce coté là lorsqu'on sait comment on est chargé avec bébé (surtout moi, je suis un sociopathe, je prends tout :-).
Et on ne peut pas dire que le voyage ait très bien commencé : 1h30 de retard au départ, et en journée, ça compte double quand il faut occuper un bébé affamé et turbulent. Des couacs entre les infos au sol ("Oui, Mr, vous aurez un lit spécial à mettre entre vous pour que votre fille puisse faire sa sieste" ; "Bien sûr, il y a plusieurs micros ondes dans l'avion, vous pouvez prendre des plats en plastique, le verre n'est pas nécessaire pour le bain marie..." et en vol ("Ah non, désolé, pas de micro ondes, pas de lit car rupture de stock depuis un mois....). Après, le personnel de vol a été adorable, et celui-ci n'étant pas plein on a eu le droit à un siège supplémentaire pour allonger bébé pour la sieste, et un steward aux petits soins. 
Le vol fut très turbulent en raison de forts vents et au total, nous avons du rester attachés presque 4h sur 8h45 de vol, ça fait beaucoup pour un bébé ! Sur ce coup là, je tiens à remercier l'ipad et l'ami Trotro qui m'ont bien aidé. A noter un commandant de vol très sympathique et très drôle (j'avais jamais entendu autant de blagues de la part d'un commandant), qui nous a quand même mis la musique de Star Wars au moment de l’atterrissage (fou rire général et en fait ça claque d’atterrir avec la musique de SW). En attendant mes valises, des habitués de Corsair commentaient : "Ils sont sympas mais ils sont toujours en retard". Je vais donc rester sur cette impression pour le moment. Reste à voir le retour, mais celui-ci se passera de nuit avec un vol plus court, donc devrait être plus simple à gérer avec bébé (oui, elle devrait dormir !).
2ème étape : rejoindre le lieu où tu vas pioncer
Arrivés sur place à Pointe à Pitre, nous avions réservé un taxi qui, non sympa de nous avoir attendus 1h30, était bien équipé d'un siège bébé, et a rallié via un chemin connu de lui seul en heure de pointe St François en moins de 45 minutes ! Le tout pour 55 euros. Un prix défiant apparemment toute concurrence selon plusieurs locaux. Je tiens ses coordonnées à votre disposition par mail si vous le souhaitez, ce dernier n'ayant pas souhaité que je les affiche ici.
Tit dej
Coté location, je m'y étais pris un peu tard (environ 1 mois avant ce qui ne semble pas être suffisant en haute saison !) et à l'arrivée, nous n'avons pu avoir qu'un appartement pour 4 personnes (donc avec 2 chambres) alors que nous souhaitions plutôt un bungalow. Mais au final, nous n'avons pas du tout regretté notre choix.
Nous sommes passés par la société Tropical Immobilier qui gère cette location et je dois dire que le professionnalisme de cette agence et de son gérant m'a impressionné (et pourtant je ne suis pas impressionnable facilement sur ce point et non ne ne suis pas sponsorisé :-). L'appartement est situé dans une résidence très sécurisé et très calme. Il y a 2 piscines où il n'y a jamais personne, une place de parking réservée, une terrasse ouverte sur la mer et donc bien ventilée (ce qui évite les moustiques et ça, c'est un réel plus quand tu as 2 femmes allergiques !). L'appartement en soi est très confortable et fonctionnel, bien aéré et disposant en plus de la climatisation. Le lit bébé fut également fourni. Bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré et je recommande, même si le prix (11 jours / 10 nuits) revient à 115 euros par jour en haute saison, et que l'on peut trouver moins cher ailleurs mais à condition de s'y prendre très tôt.
Jeux de sable
Coté inconvénients (il en faut bien hein :-), on est un peu loin du centre ville et le premier magasin de base est à environ 15 minutes à pied. Le marché (tous les matins à St François et nocturne le mardi soir) est à plus de 20 minutes. Autant vous dire que sans voiture (ce qui fut notre cas les premiers jours car ça ne sert à rien avec un bébé Jetlagué en ce qui me concerne), avec des trottoirs super haut et pas poussette-friendly, une chaleur écrasante, des rues étroites... tu luttes un peu pour te ravitailler. Mais bon, si tu as été prévoyant pour bébé, ça grouille de snacks et restos à moins de 100 mètres, et donc, tu pourras te sustenter facilement.
3ème étape : occuper ton temps (et celui de bébé surtout) En même temps, nous n'avions que ça à faire les premiers matins, avec un bébé réveillé entre 4h et 5h les premiers jours. Donc, si on l'a fait, tu le feras aussi :-)
A noter également que la plage attenante (Plage des Raisins Clairs) si elle est magnifique, n'est pas du tout bébé friendly : les vagues sont fortes, les rochers nombreux et coupants.... On y a été souvent mais cela nous demandait une vigilance particulière. Surtout que ma fille, pour notre plus grand malheur, n'avait absolument peur de rien : oursins, vagues, rochers, plantes.... Elle fonçait et touchait à tout !
Plage des raisins clairs côté Crystal Beach
Lui préférer donc après une dizaine (vingtaine avec poussette) de minutes de marche, la partie lagon, située après le cimetière et juste avant l'Ecomax (premier supermarché le plus près). Plus sûre et plus bébé friendly, cette plage permettra à vos enfants de s'y épanouir tranquillement. Seul hic : elle est assez petite au final, donc les bonnes places (à l'ombre) sont vite prises.
On the beach #sansfiltre
Coté voiture, on avait donc opté pour une location sur place après quelques jours sans, le temps de se dé-jetlaguer (je sais j'invente des mots mais je m'en fous). Mais j'aurais clairement du m'y prendre à l'avance, car après 34 appels à des loueurs différents, à l'amabilité plus ou moins inégale, force était de constater qu'il n'y avait PLUS aucun véhicule de libre. En désespoir de cause, je retournais sur Rentacar, mes copains de l'année dernière, et oh, miracle, le site m'annonçait plein de voitures disponibles ! Ni une, ni deux, je réservais et me retrouvais dès lundi matin avec ma location, retirée (un peu de chance dans mon malheur) à l’hôtel Manganao, soit à peine à 15 minutes à pied de la résidence Crystal Beach. L'explication mérite tout de même d'être donnée : le loueur (comme beaucoup) est un sous-traitant de grosses compagnies (ADA, Jumbo..) et donc privilégie les réservations de ces clients. Conséquence : pas de voiture dispo en appel direct, mais une voiture dispo en passant par internet. Bon à savoir mais un peu tordu selon moi.
Voilà, ainsi se termine cette première partie chèr(e) lecteur/trice, et si tu es encore là, c'est donc que tu es hyper motivée pour partir en Guadeloupe ! Alors ne rate pas la seconde partie très prochainement, et surtout, n'hésite pas à me laisser un commentaire, un mail, un tweet, une lettre... si tu as des questions, car forcément, il y a plein de détails que j'ai omis, Alzeihmer me guettant (ou alors c'est le Rhum, je sais pas..).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte