Magazine Santé

SÉDENTARITÉ: Le temps d’écran en cause dans l’infertilité – British Journal of Sports Medicine

Publié le 05 février 2013 par Santelog @santelog

Pratiquer régulièrement une activité physique et ne pas rester trop longtemps devant l'écran pourra préserver la qualité du sperme, une qualité « en baisse » régulière durant ces dernières décennies. Cette équipe internationale montre en effet avec cette étude publiée dans l'édition du 4 février du British Journal of Sports Medicine et menée chez des hommes jeunes, l'importance de la relation entre sédentarité et baisse de fertilité.


SÉDENTARITÉ: Le temps d’écran en cause dans l’infertilité – British Journal of Sports Medicine
La qualité du sperme semble diminuer régulièrement au cours de ces dernières décennies, mais les raisons de ce déclin multiples et complexes restent mal cernées. A noter cette toute récente étude de l'Université de Murcie, publiée dans la revue Andrology, qui constatait une baisse de 38%, en 10 ans, de la qualité (concentration) du sperme chez les jeunes hommes vivant dans le sud-est de l'Espagne. Ou encore, pour la France, la récente étude publiée dans Human Reproduction qui montrait une baisse comparable, de 32 %, de concentration du sperme, sur une période de 17 ans.


Ici cette équipe internationale regroupant des chercheurs de la Harvard School, des universités de Murcie-à nouveau-, de Copenhague, de Rochester, de la Mount Sinai School of Medicine (New York), et du Brigham and Women's Hospital ont suivi, durant 3 mois et par questionnaires, l'activité physique et le temps d'écran chez 189 hommes jeunes, âgés de 18 à 22 ans. La qualité du sperme a été évaluée par la concentration des spermatozoïdes, leur motilité, leur morphologie et le nombre total de spermatozoïdes. Les auteurs constatent que,
·   la concentration du sperme et le nombre total de spermatozoïdes sont directement liés à l'activité physique,
·   ainsi les hommes qui pratiquent le plus (premier quartile) d'activité physique, modérée à vigoureuse, soit plus de 15 heures par semaine, ont une concentration de spermatozoïdes de 73% accrue vs les hommes qui pratiquent moins de 5 h par semaine.
·   Le temps d'écran est lui inversement associé à la concentration du sperme et au nombre total de spermatozoïdes, un temps d'écran élevé (quartile supérieur) soit de plus de 20 heures par semaine, étant associé à une concentration plus faible de 44% de spermatozoïdes vs aucun temps passé devant l'écran.
·   En revanche, activités physiques et temps d'écran ne montrent aucune association avec la motilité des spermatozoïdes et leur morphologie. En conclusion, une activité physique soutenue et régulière et une limitation du temps sédentaire face à l'écran préservent aussi a qualité du sperme…


Source: British Journal of Sports Medicine Online First 4 February 2013doi:10.1136/bjsports-2012-091644 Physical activity and television watching in relation to semen quality in young men (Visuel NIH)


SÉDENTARITÉ: Le temps d’écran en cause dans l’infertilité – British Journal of Sports Medicine
Accéder aux dernières actualités sur la Fertilité et l'Infertilité


Lire aussi :


FERTILITÉ: Baisse de 38% en 10 ans de la qualité du sperme (Sud de L'Espagne)


FERTILITÉ: Vos spermatozoïdes n'aiment pas du tout le Wi-Fi -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine