Magazine Autres sports

Les dernières réflexions sur les séries

Publié le 05 février 2013 par Sixverges
Les dernières réflexions sur les séries
Selon mon calcul non-officiel, il reste 211 jours avant le prochain match… Bien sûr, RDS 2 présente maintenant la Lingerie Football League, mais aussi bien revenir sur le tournoi hivernal qui vient de se terminer.
Confondre les sceptiques : Je les voyais s’incliner, toujours par au moins 10 points, contre les Broncos, puis contre les Pats, puis contre les Niners. Je n’étais pas le seul à penser ainsi. Sans compter que Joe Flacco allait bien redevenir Joe Flacco, non? Eh bien non justement. Le nouvel invité de marque de Disneyworld a égalé un record de Joe Montana avec 11 passes de touché et n’a jamais lancé la balle à l’autre équipe en 4 parties éliminatoires. Son titre de MVP, il l’a gagné pour l’ensemble de sa prestation en séries.
Lorsque Ray Lewis a annoncé sa retraite, plusieurs ont crié au génie, mais l’effet motivateur devait s’arrêter après le dernier match à domicile contre les jeunes Colts. Il a finalement duré un mois et se termine avec un 2e Lombardi pour un des meilleurs joueurs défensifs de l’histoire. Content aussi pour Ed Reed, un autre grand, qui remporte son premier titre, tout comme Terrel Suggs qui a quand même déjà 10 saisons dans le corps. Les vétérans joueurs de ligne Matt Birk et Bobbie Williams mangent des coups depuis 15 et 13 ans respectivement et touchent aussi au Graal pour la première fois. Chez les perdants, la plus grosse opportunité manquée est celle de Randy Moss. L’autoproclamé meilleur receveur de l’histoire n’a pas disputé un grand match dimanche, n’a toujours pas de bagues et de moins en moins de temps pour en gagner une.
John vs Jim : Certains ne les aiment pas, mais j’avoue apprécier les 2 frères Harbaugh. De bons coachs et des gens pour qui j’aimerais jouer. Cependant, c’est tout de même révélateur que c’est le plus discret John qui a remporté les 2 affrontements entre les frères. Pourtant, c’est le flamboyant Jim qui a attiré l’attention des médias par sa spectaculaire ressuscitation de la franchise de San Francisco, par son intensité et par son exceptionnel talent pour développer les quarts-arrières (combien de coachs auraient eu le guts de prendre le pari Kaepernick à la mi-saison?). Bref, c’était Jim le génie. Pendant ce temps, tout ce que John a fait, c’est de mener son équipe aux séries à chacune de ses 5 saisons, ce qui inclut maintenant un championnat. Pourtant, il y avait même des rumeurs de congédiement le concernant durant la saison. Ironiquement, c’est maintenant Jim qui essuie les critiques pour son choix de jeux sur la dernière poussée. Les 2 Harbaugh sont d’excellents coachs, mais je ne suis pas déçu que ce soit le frère le plus discret qui reçoive aujourd’hui les honneurs.
Les prix des séries : Alors que vos blondes vous feront payer les 5 derniers mois de bonheur en vous faisant écouter la saison des galas qui s’en vient, remettons quelques prix aux séries qui viennent de se terminer.
Meilleur match : Le Super Bowl était bon, mais le classique de ces séries est l’affrontement Baltimore-Denver dans le froid sibérien des Rocheuses. Les 2 matchs des Falcons (contre les Seahawks et contre les Niners) furent divertissants aussi.
Le MVP des séries qui ne s’appelle pas Joe Flacco : Jacoby Jones. Anquan Boldin m’a impressionné aussi, mais Jones a réussi les gros jeux. Le TD miraculeux à Denver, le long TD en fin de demie au Super Bowl, le retour de botté. En voici un autre qui voudra passer à la caisse, même s’il reste un an à son contrat.
Les clubs qu’on ne reverra pas en séries l’an prochain : Washington, Minnesota, Indianapolis et… Baltimore!
Le club qui laisse passer sa chance : Houston. Le talent est là, mais il manque toujours l’étincelle et je ne suis pas sûr qu’elle n’arrive jamais. Je ne jamais vu les Texans afficher l’intensité des 2 protagonistes d’hier (et même de d’autres qui ne se sont pas rendus au bout) sur un terrain de football.
La statistique qui étonne : Les 49ers ne viennent qu’au 6e rang en défensive durant les séries (derrière les Pats entre autres), et ne sont que 11e et avant-dernier contre la passe. En saison, ils étaient 3e! La blessure de Justin Smith est LE fait saillant de la saison du San Fran.
Les dernières réflexions sur les séries
Coup d’œil sur l’an prochain
Nous avions l’habitude d’analyser ce qu’il manquait aux équipes éliminées pour accéder aux grands honneurs, voyons maintenant ce que l’avenir réserve aux 2 rivaux de dimanche soir.
49ers : Depuis dimanche, vous entendez la même chose. Le futur est brillant à San Francisco et ils seront des prétendants sérieux au titre pour plusieurs années. C’est vrai, bien sûr. Peu de leurs joueurs seront des agents libres (le safety Dashon Goldson étant le principal), donc leur alignement sera semblable l’an prochain. De plus, ils possèdent un épouvantable total de 14 choix l’an prochain, une manne incroyable pour une équipe déjà bien nantie. Sauf que des questions se posent sur la défensive qui a perdu de sa superbe en séries et dont certains membres clés (Justin Smith entre autres) prennent de l’âge. De plus, ils évoluent dans l’hyper-compétitive NFC, donc ne vous attendez pas à les voir dominer outrageusement, à la Patriots par exemple. Juste dans leur division, les Seahawks (et bientôt les Rams) leur en mettront plein les bras.
Ravens : Que pensez d’eux? Est-ce seulement une équipe turbo-chargée d’émotion qui a joué au-dessus de sa tête pendant 1 mois ou une équipe qui nous a endormi en 2e moitié de saison, mais qui est vraiment aussi bonne qu’elle l’a montrée dimanche? Défensivement, Ray Ray quitte, mais Terrel Suggs sera en meilleure forme l’an prochain et Ladarius Webb, le CB # 1 reviendra au jeu. L’unité a montré bien des lacunes en saison régulière et sans l’inspiration de son leader incontesté, il faudra voir comment elle réagira. C’est la même chose en attaque. Les ingrédients clés seront de retour (on présume que Flacco l’aura son giga-contrat), mais est-ce que le groupe inconstant qui a fait rager les partisans mauves si souvent est complètement diraparu? Tout, absolument tout, a fonctionné pour eux en éliminatoires, mais peuvent-ils maintenir cette cadence pendant toute la saison? J’ai des gros doutes sur le futur des champions.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines