Magazine High tech

[Dossier du mois #5] Tuto : Monter son propre ordinateur ? Un jeu d’enfant !

Publié le 05 février 2013 par Kulturegeek @djib_s

Février, un peu plus d’un mois après Noël, soit pile le temps de vous débarrasser des cadeaux inutiles d’arrières grands cousins inconnus pour vous acheter votre vrai cadeau ! Un véritable ordinateur ! La commande est passée et là surprise… En place et lieu d’un superbe PC ci-gît un tas de cartons à ne savoir qu’en faire. Pas de paniques, un peu de patience, de sang froid et un bon tournevis feront l’affaire !

DdM#5 - Logo

Avant de débuter ce tutoriel, nous vous rappelons que le montage d’un ordinateur n’est pas sans risque pour vous ou pour votre matériel, ainsi nous vous prions d’en porter la plus grande attention. Ni KultureGeek, ni moi-même ne pourrons être tenus pour responsables en cas de dégradation de votre matériel. Ne jamais toucher les composants sur les contacts ou les soudures afin d’éviter électricité statique ou coupure, et surtout ne pas mettre les mains ou quoi que ce soit d’autre dans un PC allumé ou branché. Nous vous recommandons grandement une première lecture avant de se mettre au boulot. Sur ce, bonne chance !

1. La colonne vertébrale 

DdM#5 - 02

Pour commencer, prenons la base de tout bon PC : le boitier ! Nous sommes ici en présence du fameux NZXT Phantom, le point fort de tout boitier doit être sa ventilation mais aussi sa facilité d’installation. Avant toute chose, installons le Q-Shield. Ce petit bout de métal servant à accueillir les différents ports de la carte mère.

DdM#5 - 03

Une fois installé, place au cœur de l’ordi : la carte mère ! Pour installer cette dernière, vous devrez commencer par viser les supports dans les emplacements indiqués sur le boitier ou dans sa notice. Les emplacements diffèrent en fonction de votre carte mère : ATX, Micro-ATX, E-ATX … Pour l’installer, positionnez les ports devant le Q-Shield, la carte légèrement inclinée puis insérez. Reste à viser les vis dans les supports précédemment fixés. Les vis ne font que soutenir la carte, inutile (voir risqué) de trop les serrer ! Votre carte mère est parfaitement installée ! Reste à l’alimenter mais on verra ça plus tard.

DdM#5 - 04

Après la tête, le cerveau. Installons le processeur ! L’installation diffère légèrement suivant le socket ou la marque, ici nous sommes sur certainement le plus utilisé actuellement : le socket d’Intel 1155. Pour ouvrir le support, appuyer puis glisser le levier sur le coté pour le libérer. Soulevez pour ouvrir le support et insérer le processeur. Attention aux détrompeurs ! Ne surtout pas forcer ou toucher les connecteurs. Pour finir, refermez le support en suivant les étapes précédentes dans le sens inverse. Le tout est normalement bien fixé, aucun risque de mouvements.

Le processeur est une des parties les plus chaudes de l’ordinateur une fois allumé, c’est pourquoi nous utilisons un ventirad. Certains utiliseront celui fourni avec le processeur, mais pour d’autres, le trouvant brouillant et peu efficace, le remplaceront par un plus volumineux. Quoi qu’il en soit afin d’améliorer le transfert de température, on utilise de la pâte thermique servant à améliorer la surface de contact.

DdM#5 - 05

Pour la mise en place de la pâte, deux méthodes : l’étalage ou l’aplatissage. La première consiste à mettre l’équivalent d’un petit grain de riz de pâte sur le CPU et l’étaler à l’aide d’une carte (de fidélité Game ?) afin d’en mettre une très fine couche bien répartie. La seconde utilisera la même quantité de pâte mais on appliquera directement le ventirad qui aplatira la pâte. La pâte thermique est une substance toxique à tenir hors de porter de la peau et bien sûr de la bouche. Pour ce qui est de l’application du ventirad, j’en réfère à la notice de celui ci. Certains étant plus complexes que d’autres à installer. Pour brancher votre ventirad, rechercher le connecteur à 3 ou 4 pins nommé CPU_FAN sur la carte mère.

DdM#5 - 06

Suivant le ventirad utilisé, cette étape est à faire avant ou après son installation. Oui, nous allons parler de la mémoire vive, la RAM. Toute première chose, tout comme le CPU il existe différentes générations non compatibles avec d’autres. La dernière utilisée depuis quelques années maintenant est la DDR3. La différenciation est simple, l’emplacement du détrompeur sur les contacts. Voir photo si dessous.

DdM#5 - 07

L’installation de la RAM n’est pas anodine et dois suivre un ordre précisé dans le manuel de votre carte mère. L’ordre le plus souvent présenté est le suivant (de gauche à droite, CPU sur la gauche) : A1 A2 B1 B2. Dans le cas où l’on utilise une seule barrette de RAM, celle ci s’enclenchera dans le slot A2. Pour 2 barrettes : A2 + B2. Il est peu recommander d’utiliser 3 barrettes. Les petits rabats blancs sont sensé être clipsés à la barrette.

DdM#5 - 08

 2. Membres annexes

Pour des raisons pratiques suivant le boitier et la place disponible, l’installation de la carte graphique se fera plus ou moins tard. Nous nous allons commencer dès maintenant. Pour ce faire rien de plus simple, il faudra commencer par retirer les petits caches arrières. Un voir deux suivant votre carte, attention ce sont des éléments assez coupant. La carte est ensuite très simple à installer. Une simple pression suffira pour qu’elle entre dans son port.

DdM#5 - 09

Pour ce qui est des disques durs et autres lecteurs, leur installation diffère suivant votre boitier. La plupart du temps il vous faudra clipser les disques durs 3,5″ et viser les 2,5″. Reste à les glisser dans les emplacements. Quant aux branchement, ça se passe à la fin.

DdM#5 - 10

Dernière partie, l’alimentation. Bien entendu c’est une des pièces que l’on peut installer quand on le désire mais le câblage étant plus simple à la fin, autant l’installer en dernier pour éviter de s’emmêler surtout si ce n’est pas une alimentation modulaire. C’est aussi une des pièces les plus simple à installer. Un énorme emplacement réservé, 4 petites vis à visser et le tour est jouer.

DdM#5 - 11

3. Câblage et organisation

La partie la plus personnelle, une partie qui dépendra aussi beaucoup de votre matériel mais aussi de vous. Tout au long du câblage du PC il faudra jongler entre pratique, place le tout sans se tromper de câble. On commence par l’alimentation de la carte mère, avec l’embout le plus long. Celui ce branche sur le coté droit de la carte mère, un endroit facile d’accès.

DdM#5 - 12

On continu dans l’alimentation de la carte mère avec ce qui servira au CPU. Ça se passe en haut à gauche de votre carte via un connecteur 8 pins ou 2×4 comme si dessous mais aussi 4 pins.

DdM#5 - 13

Place à la carte graphique, l’élément consommateur. 6, 8, 12 ou bien plus, tout dépendra de votre carte graphique.

DdM#5 - 14

Pour finir dans l’alimentation de votre bête, on n’oublie pas les disques durs ou SSD. Logiquement, en cas de PC ne datant pas d’une dizaine d’années, on se passera des bonne vieilles Molex. Ici place au SATA, un petit pour le transfert de données, un plus large pour l’alimentation. Attention au sens, ça peut être fragile, on évite de trop forcer dans le risque de tordre les connecteurs.

DdM#5 - 15

On passe à la partie la plus compliquée pour purs débutants : les câbles annexes. Power, USB 2.0 ou 3.0, audio… Tous ses petits câbles venant de votre boitier dont on ne sait quoi faire, on fait le tri. Pour commencer, le plus simple : l’USB avec une version 3.0 facilement reconnaissable grâce à sa couleur bleu. Celui ci n’a pas vraiment de place prédestinée sur la carte mère mais avec son format, vous n’aurez pas de mal à le trouver. L’USB 2.0 se trouve généralement vers le bas de votre carte. Voir les photos suivantes.

DdM#5 - 16

Asus est l’un des seuls à penser à nos petits débutant en montage grâce à son Q-Connector 2-en-1. Pour les autres, il faudra rentrer la tête dans le PC pour lire les inscriptions sous les pins généralement placés tout en bas à droite. Sur la photo ci dessous vous pourrez observer l’ordre des choses avec à l’arrière le speaker (parfois non fourni et/ou peu utile) sur 4 pins et les LEDs sur 2 pins distincts et séparés.

DdM#5 - 17

Petite dernière photo pour vous faire une idée de l’emplacement des différents câbles.

DdM#5 - 18

4. Conclusion 

Et voilà avec un ordinateur normalement fonctionnel, n’hésitez pas à nous contacter en cas de problèmes ou autres commentaires nous y répondrons avec joie. Ne vous restera plus qu’à installer votre OS ainsi que les différents drivers fournis dans la boîte de votre carte mère.

DdM#5 - 19

On se retrouve dans quelques jours pour un petit guide/conseil en cas d’hésitation sur le matériel à acheter. Et comme d’habitude maintenant, dans un mois pour un nouveau dossier !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kulturegeek 5521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine