Magazine Sport

L'Equipe de la semaine.

Publié le 11 février 2013 par Olivierelitefoot
L'Equipe de la semaine. Les Diables Rouges de Villepinte faisaient le court déplacement jusqu’à la Courneuve pour un “sommet” de la D3 entre équipes invaincues. Entre Flash B et Diables Rouges, la rivalité devient de plus en plus forte après maintenant plusieurs années en haut des classement de la D3 Nord. Cette fois ci se sont les visiteurs qui se sont imposés sur le score minimaliste de 9 à 6 (6-3 à la mi-temps pour le Flash). Le Head coach des Diables Rouges, Eric Erdinger nous raconte tout ça :
- Avec votre victoire acquise samedi soir à La Courneuve (9-6 contre le Flash B), la déception de votre élimination en play-offs D3 contre ce même Flash B en 2012 est-elle terminée ?
- Non, la déception est toujours présente pour les joueurs. Un match de play-off est toujours un match unique, rien à voir avec un match de saison régulière. Le Flash B nous réussit plus en saison qu'en play-off ? Je ne sais pas, mais une élimination est directe alors qu'en saison on peut rebondir ou attendre un faux pas contre les autres adversaires de notre poule. Mais avant-hier soir, pour ce "93 bowl", le souvenir du mois de mai 2012 n'était absolument pas dans nos esprits. Nous sommes arrivés avec toute la force et l'envie sur ce match et en nous focalisant uniquement sur une belle prestation pour une fin de match qui a joué pour nous.
- Dans ce match entre locaux, quelle a été la clé de votre succès ?
- Le groupe a été la clé. Un des objectifs que j'avais avec mes coachs était d'avoir un groupe soudé, avec de l'envie et croire en nous du début à la fin. Le soutien de chaque escouade par ceux sur la touche fut un bonheur à vivre. Se focaliser sur le jeu. Le but était aussi d'effacer des esprits que "LE flash" ne serait pas une équipe comme les autres. Ne pas les prendre de haut, ne pas les sous-estimer. De plus la OL a fait un bon travail, les runnings ont bien réagi et ont su trouver l'énergie qu'il fallait. Au niveau QB il y a eu beaucoup de communication, ça parle, ça réagit. Le tout sous la gouverne du coordo offensif (David Villeval) Les jeux appelés ont été justifiés et intelligents. En défense, ils ont subi les premiers points encaissés cette saison. DL, LB et DB ont suivi les directives de Greg Rolland (Coordo défensif). Et c'est aussi ça qui a fait notre plus grosse victoire: avoir un staff coaching réactif.
- Quels sont vos objectifs cette saison puisque pour l'instant vous êtes en tête de votre poule avec 3 victoires en autant de matchs ?
-Il reste encore des matchs à venir. L'inconnu chez les Seagulls, le retour Vikings et en dernier match de la saison la visite du Flash B chez nous. L'objectif de départ a été demandé par le groupe entier au lendemain de la défaite en PO la saison dernière : La montée en D2. Pour le moment le contrat n'est pas signé, mais nous l'écrivons. A nous d'être sérieux et de surmonter les obstacles qui sont sur notre route : Entrainement difficile avec notre terrain quasiment détruit, ne pas gonfler les esprits en tant qu'invaincu et surtout gagner tous nos matchs. Avec la nouvelle règle de qualification, je pense qu'un seul club sortira en PO dans notre poule.
- On sent que le niveau de la D3 Nord est de plus en plus compétitif car les scores sont assez serrés. Par ex, pour les Diables Rouges il y a eu une victoire à l'arraché 3-0 contre les Vikings, 9-6 contre le Flash B ... Doit-on revoir le mode de qualification pour les play-offs (via le goal average) ?
- Le mode de qualification nous a énormément surpris : Choix de faire des poules non identiques (nous sommes 5 dans notre poule et non 6 comme d’autres). Je ne dénigre pas les autres équipes des régions mais il est vrai que certains clubs ont peut-être plus de chance de terminer second et d’avoir une meilleure fiche que les clubs IDF. J’aurais, personnellement préférer avoir 10 matchs en saison afin que mes joueurs licenciés participent à un maximum de match. 8 c’est un peu frustrant. Je préfère, cependant, combattre avec le Flash, les Vikings, l’an passé avec les Mousquetaires ou les Quarks, car le niveau est bon et les matchs intenses. Marquer 50 points par match et perdre de suite en PO reflète un peu le niveau des clubs qui n’ont pas la chance d’avoir en saison des adversaires du même niveau. Notre chance, en IDF est le nombre de licenciés. Le match de samedi soir confrontait plus de 40 joueurs chez le Flash et Diables Rouges, avec plus de coachs sur la touche qu’une team où le coordo offensif, défensif et Head Coach est la même personne. Malgré cela, l’an passé entre les Mous, les Quarks et nous, nous savions qu’une seule équipe serait évincée des PO. Cette année, avec le niveau, une seule équipe, selon moi, risque d’être en PO.
Je serai donc repartit avec un système identique que la saison dernière : des poules égales en nombre et les 2 premiers qualifiés. Quitte à faire monter un régional méritant.
Quant au goal average, c’est une éternelle question. Copier la NCAA avec un classement effectué par le rang de l’adversaire, par l’historique D3, D2 ou régional, les points marqués selon le rang, les points encaissés selon le rang etc…. serait à étudier. Mais l’inconvénient serait de prendre un calendrier où les déplacements seraient nombreux et les trésoreries des clubs ne suivraient sûrement pas. Chaque solution a un défaut. A la fédé de penser comment faire évoluer les « petits » clubs afin que la compétition soit plus forte dans toutes les régions présentes en D3.
Dans tous les cas, à nous de travailler et de gagner nos matchs…
- Vous avez eu quelques transferts durant l'intersaison, votre coaching staff a été remanié, vous restez sur un effectif 100% français. Pas tenté de vous renforcer par un joueur ou coach étranger ?
- Nous avons eu des départs à l’intersaison mais aussi des arrivées. Nous sommes assez contents pour notre OL « Big Val », ce dernier a intégré l’Elite chez les Kangourous. Nous avons eu, également des arrivées, en défense d’Aurel en LB qui vient de la D3 Sud (NDLR : Atlantes de Biarritz) et de « Miky » DE des Templiers. Notre club plait et commence à avoir une bonne réputation, ceci explique, peut-être, ces arrivées.
Notre politique de développement reste axé sur des joueurs français. Nous ne souhaitons pas évincer un poste par un apport d’un joueur étranger car la frustration serait présente chez ceux qui se battent depuis des années chez les DR. De même, nous ne souhaitons pas nous noyer dans la championnite (soit le fait de gagner coûte que coûte). Nous jouons avec nos joueurs, débutants ou confirmés, mais que nous formons. Et puis nous sommes en D3, je ne vois pas l’avantage d’avoir un import à notre niveau. Un joueur étranger qui vient, actuellement chez nous, ne pourra pas être rémunéré de toute façon. Nous axons notre budget sur l’apport de matériel pour le développement des joueurs. Cette saison, nous sommes assez fiers de notre filet de QB. Pour ceux qui connaissent notre « container », il commence à déborder. Et l’an prochain la DL va me mépriser…
Suite à notre shadow coaching à Montréal en 2011, les 3 Head Coachs des 3 sections (Cadets, Juniors et Séniors) sont revenus avec une certitude que le coaching est un point crucial. De là, nous avons axé sur un coaching staff plus étoffé. Cette année, j’ai un coordinateur offensif (David Villeval des Cougars) et Greg Rolland (Gaulois et ex-joueur de l’équipe de France) comme coordinateur défensif. Chaque coordinateur a des coachs de position (RB – WR – DL – DB). Ceci permet d’avoir des entrainements plus structurés. Ceci est notre axe de développement principal en tant qu’encadrement des joueurs. Nous avons vu les avantages mais aussi les inconvénients de cette solution (oui il y en a). L’an prochain nous devrions encore améliorer cette solution, l’étude est lancée avec notre président pour pouvoir apporter une aide en coaching. Dans un cas où une solution de coach étranger serait adopté, nous souhaitons qu’il s’occupe d’apporter la philosophie qui nous manque : La planification des entrainements, des préparations de matchs, des analyses pendant et après match, pour les séniors mais aussi pour les autres sections. Si en plus il connait notre outil de synthèse vidéo, ça serait un plus. Mais si une solution « made in France » est trouvé nous partirons sur du frenchie.
Photo: Thomas Depaepe

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivierelitefoot 1872 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine